Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

jeudi 22 octobre 2015

Ligue Europa (3èJ.) : Girondins de Bordeaux 0 - 1 Sion

Ligue Europa : battu par Sion, Bordeaux voit la qualification s'éloigner
Bordeaux perd un match capital pour la qualification à domicile face à la modeste équipe de Sion......

Bordeaux continue dans la médiocrité et même dans le ridicule en perdant à domicile face à Sion, modeste équipe Suisse.
Incapables de réagir après l'ouverture du score des Suisses, les Girondins ont butté face à une équipe regroupée et peu dangereuse, qui agissait essentiellement en contre.
Bordeaux s'est montré incapable de mettre en danger leur hôte qui n'avait rien d'une équipe redoutable mais qui a joué en équipe.
Chose que les Girondins ont oublié de faire pour pouvoir mettre en danger les Suisses.
Solidaires et concernés, les suisses n'ont pas tremblé, les Bordelais ne parvenant pas à se créer des occasions pour pouvoir marquer......
Cela devient vraiment inquiétant, Bordeaux n'arrive plus à gagner......

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La synthèse

En s'inclinant à domicile jeudi soir face au FC Sion (0-1), les Girondins ont sérieusement hypothéqué leurs chances de qualification pour les 1/16e de finale de la Ligue Europa. Dominateurs stériles et sans inspiration, ils devront aller chercher la victoire en Suisse le 5 novembre pour continuer d'espérer. Dans l'autre match de la poule, Liverpool et Kazan ont fait match nul (1-1).

Le résumé

Les Girondins, avec le même milieu de terrain que face à Lyon (Saivet et Chantôme devant la défense, Plasil en pointe haute), entament le match du bon pied et clairement plus déterminés que face à Montpellier. Il faut attendre la huitième minute pour voir les Suisses toucher le ballon dans la moitié de terrain bordelaise !
Si les premiers coups de semonce sont signés Plasil (10e), Diabaté (13e) et Touré (14e), c'est bien Sion qui ouvre la marque : Lacroix, complètement oublié par Pallois sur un centre, trompe Carrasso d'une tête décroisée (0-1, 22e). Bordeaux garde ensuite le pied sur le ballon mais problème : les passes latérales inoffensives s'enchaînent et le niveau technique s'effondre à un niveau indigne de la coupe d'Europe.
Les premiers sifflets descendent des tribunes dès la 36e minute, après une passe facile manquée par Touré, puis raccompagnent les Girondins aux vestiaires à la mi-temps. Les Suisses, eux, ont tranquillement attendu dans leur camp sans trembler ni forcer leur talent, et se sont reposés sur leur défense centrale et le virevoltant ailier droit portugais Carlitos.
Que retenir de la seconde période, à part que Bordeaux a conservé la possession mais que sa domination stérile ne lui a jamais permis d'inquiéter Vanins ? Le coaching de Sagnol à l'heure de jeu (Khazri et Crivelli puis Ounas, passage en 4-4-2) n'a pas eu l'effet escompté, l'inspiration n'a jamais gagné les rangs girondins, Saivet a trop enlevé sa tête (80e), et... c'est tout.
Ah si, on a failli oublier : vite averti pour contestation (76e), Khazri a été renvoyé aux vestiaires à quatre minutes de la fin du match pour une faute aussi stupide qu'inutile sur Carlitos (86e). Le Tunisien, non content d'être resté qu'une vingtaine de minutes sur la pelouse, a en plus été provoqué le Portugais au sol et a déclenché une échauffourée. Une bien triste manière de conclure un match lui aussi particulièrement triste.

Le joueur : Pallois

Son placement incompréhensible sur le but suisse le plombe. Comme son partenaire de charnière, il a souvent été à la limite dans son duel avec les attaquants et manqué de précision dans la relance. Il n'est plus la révélation du début de la saison dernière, aussi à l'aise dans le marquage que techniquement.
Dans le reste de l'équipe, Cédric Carrasso n'a pas été souvent inquiété hormis sur quelques ballons aériens plutôt bien négociés. Sur le côté droit de la défense, André Poko a été imprécis dans le placement, une qualité technique limitée bien qu'il ait multiplié les centres en deuxième période. Le capitaine Lamine Sané a livré un duel âpre avec Assifuah, durant le quel il a été trop souvent dominé.
Maxime Poundjé a montré de l'engagement, mais il a fini la partie fatigué sans pouvoir apporter dans son couloir en fin de match. En sentinelle du milieu de terrain, Henri Saivet n'a pas su donner de rythme à son milieu de terrain. Rapidement averti pour avoir fauché un adversaire après un contrôle raté, Clément Chantôme s'est beaucoup porté vers l'avant sans être décisif. Toujours à l'aise techniquement, Jaroslav Plasil n'a pas trouvé ses attaquants. Parmi eux, Thomas Touré, isolé sur son aile gauche. Il a rarement combiné avec Poundjé. Discret depuis le début de saison, Diego Rolan, a rarement fait la différence sur son coté droit. Cheick Diabaté a donné plusieurs coup de têtes qui ont fait trembler le virage, tous hors du cadre, mais sa présence reste unique dans l'effectif.

Le fait du match : les sifflets

Indulgent durant une grosse de demi-heure, le public bordelais a fini par céder à l'agacement. Une passe latérale simple mais ratée de Touré sur un contre a mis le feu aux poudres et les sifflets ont fini par détonner de toute leur force à la mi-temps. Les sorties de Plasil et Diabaté ont permis de remettre ça avant le bouquet final au terme du match. Même dans un Matmut Atlantique à moitié plein, le résultat fait du bruit...

La stat : 1

C'est le nombre de but inscrit par Diego Rolan depuis le début de la saison. L'Uruguayen, meilleur buteur du club la saison dernière avec 15 buts, a encore été très discret jeudi soir.

Article : sudouest.fr

mardi 20 octobre 2015

Après-match : Bordeaux - Montpellier

video

Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Montpellier.

Source : youtube.fr

Bordeaux- Montpellier : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Montpellier.

Source : youtube.fr

10ème Journée : Girondins de Bordeaux 0 - 0 Montpellier


Le principal était surement là, l'hommage des supporters à Dominique Dropsy.................

Un match bien particulier après un événement particulier.
Bordeaux après avoir livré un match insipide, n'a pu faire honneur comme il aurait dû à la mémoire de Dominique Dropsy.
Ce n'était peut-être pas pour ce match là, ou ce moment là...
Toujours est-il que les Girondins sont les rois du match nuls et qu'ils s'engouffrent en fin de classement dans l'anonymat le plus total.
Sans crier gare, avec une équipe bien triste, Bordeaux s'installe dangereusement près de la zone rouge.
Et on ne voit pas, après une infirmerie presque vide, ce qui pourrait l'en sortir.
Une équipe apathique, sans gnac......
Il est temps que les joueurs se réveillent !!!!!!!!!!

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 La synthèse

La trêve internationale n'aura pas eu d'effets bénéfiques pour les Girondins qui n'ont pu faire mieux qu'un triste match nul face à Montpellier (0-0). Un match nul et vierge qui n'arrange aucune des deux équipes. Peu de joueurs se sont illustrés dans ce match assez pauvre techniquement.

Le résumé

C'est avec une composition inédite et surprenante que les Girondins démarrent cette rencontre. Mais à l'image des récentes sorties de l'équipe de Willy Sagnol, les approximations techniques nuisent à la fluidité du jeu bordelais. Les offensives girondines et montpelliéraines apportent peu de danger devant les buts de Carrasso et Pionnier.
Khazri et Saivet, les leaders techniques des Girondins, sont inhabituellement imprécis dans leurs transmissions et le jeu des Girondins en pâtit.
Il faut attendre la 20e minute pour voir un premier tir cadré des locaux sur… un corner rentrant de Whabi Khazri repoussé par la défense sur sa ligne. Mais ce sont bien les Héraultais qui se montrent les plus menaçants dans ce premier acte avec Ninga, entré à la place de Marveaux blessé, qui sur son premier ballon voit sa frappe contrée in extremis (31e).
Quelques minutes plus tard, Lasne devance la sortie de Carrasso sur un long ballon d'Hilton mais la tête de l'ancien Girondin échoue dans le petit filet (34e).
La seule véritable occasion girondine de cette première période vient d'un cafouillage dans la surface suite à un coup Franc de Khazri dans la boîte. Nicolas Maurice-Belay voit cependant sa frappe contrée par une main vraisemblablement involontaire d'Hilton (39e).

Au retour des vestiaires, les Girondins montrent de meilleures intentions. Adam Ounas déboule côté gauche avant de repiquer dans l'axe et décocher une frappe premier poteau, trop écrasé pour inquiéter Pionnier( 49e). Sur l'action suivante, c'est encore Ounas qui reprend de volée un centre de Pallois déviée par Saivet. Roussillon sauve son équipe en contrant du pied la tentative du jeune girondin (50e).
Malgré les choix offensifs de Sagnol avec les rentrées de Crivelli, Touré et Diabaté, les Girondins restent trop imprécis dans la dernière passe aux abords de la surface montpelliéraine.
A 10 minutes du terme, bien lancé dans son couloir droit, Touré frappe en deux temps mais Pionnier se couche parfaitement pour repousser la tentative de l'attaquant bordelais.
Les Girondins essaient beaucoup mais restent inoffensifs de par leurs approximations et leurs imprécisions notamment dans la dernière passe aux abords de la surface montpelliéraine. Les deux équipes manquent cruellement de confiance et ça se traduit clairement sur la pelouse.
Dans les derniers instants de la rencontre, sur un dernier corner de Khazri, Touré s'élève plus haut que tout le monde mais le ballon est repoussé sur la ligne par Ndiaye.
On en reste là, les Girondins perdent encore deux points précieux et ne décollent pas au classement.

Un homme dans le match

C'était la deuxième sortie d'Adam Ounas avec le maillot marine et blanc. Après sa rentrée convaincante à Lorient avec un premier but, Ounas avait des fourmis dans les jambes et s'est montré entreprenant. Très vif sur son côté droit, il a tenté d'apporter un peu de folie au jeu des Girondins qui en manquait cruellement. Averti et certainement émoussé, il est sorti à l'heure de jeu, remplacé par Crivelli.

L'hommage à Dominique Dropsy

Cette rencontre a avant tout été marquée par l'émotion avant le coup d'envoi avec le bel hommage à Dominique Dropsy. Le superbe tifo des Ultras marines et la cérémonie ont ému aux larmes une grande partie des joueurs bordelais et le coach montpelliérain Rolland Courbis.


La déclaration 

Willy Sagnol : "Avec un niveau technique aussi faible, on ne peut pas prétendre à mieux. C'est une évidence. On sait que l'enchaînement des matches fait que parfois les organismes peuvent avoir un peu de fatigue mais c'est justement dans ces périodes-là où il faut avoir une vraie exigence technique pour éviter de perdre un nombre incalculable de ballons, surtout dans des zones où il n'y avait pas forcément de pression adverse. Un point positif ce soir ? On n'a pas pris de but."

Article : sudouest.fr




Montauban - Stade Montois : Résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Montauban et le Stade Montois.

Source : youtube.fr

5ème Journée : Montauban 16 - 14 Stade Montois


Le Stade Montois rate encore une victoire qui lui tendait les bras après 6 coups de pieds manqués......

Les Montois, encore à cause de buteurs peu fiables (17 points laissés au pied), ont laissé échapper la victoire à Montauban.
Ce mal, qui dure depuis un peu plus d'une saison maintenant, devient réellement un frein pour le club jaune et noir qui laisse trop de points en route.
Un bon buteur est primordial pour espérer avoir des résultats et rester en haut du tableau.
Hélas, à cause de cela, et entre autres choses, les Montois n'affichent qu'une victoire en cinq matches et végètent en queue de classement.
Une victoire face à Bayonne s'annonce presque impérative si les Montois veulent remonter au classement.....

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dans une rencontre où la victoire était essentielle pour les deux formations, qui n'en comptait qu'une en quatre matches, ce sont les locaux qui ont le mieux tirer leur épingle du jeu en arrachant un succès précieux en fin de match.

A Montauban, la victoire était essentielle ce vendredi soir pour deux formations qui ne s'étaient imposées qu'une fois chacune cette saison, et qui avaient un grand besoin de points. En prenant la dynamique des deux équipes en compte, le Stade Montois semblait se présenter dans de meilleures conditions, lui qui avait mis fin à sa série de revers avant la trève internationale et espérait s'être enfin libéré à cette occasion.

Le score à son avantage (14-13) en fin de rencontre semblait le confirmer, mais c'était sans compter sur les locaux, qui sur une pénalité de Lescalmel à la 78ème minute arrachaient un succès presque insepéré, mais au combien précieux. Si l'USM a bien préparé son déplacement à Aix, les Landais, qui recevront Bayonne, ne sont pas au mieux.

Article : lnr.fr / Photo : stademontoisrugby.fr

vendredi 9 octobre 2015

Après-match : Bordeaux - Lorient

video

Conférence de presse après la rencontre entre Lorient et Bordeaux.

Source : youtube.com

Lorient - Bordeaux : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Lorient et Bordeaux.

Source : youtube.com

9ème Journée : Lorient 3 - 2 Girondins de Bordeaux


Bordeaux ressort défait de Lorient à cause de largesses défensives et s'enfonce au classement.......

Bordeaux avait pourtant ouvert le score et avait toutes les chances de ramener des points de Bretagne.
Mais à cause de largesses défensives, Lorient a pris le score en inscrivant trois buts à la suite.
Bordeaux réduit le score en fin de rencontre mais c'est trop tard.
Les Bordelais s'enfoncent dangereusement au classement (12èmes ex-æquo à trois points du onzième) et ne compte toujours que deux victoires après neuf matches.
Trop peu pour espérer tutoyer la tête du classement.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le résumé

Dans des conditions de jeu difficiles, sous la pluie et sur la pelouse synthétique du Moustoir, les Bordelais montrent aussitôt un engagement de bon aloi. Mais très vite, le match tombe dans une sorte de torpeur. Au rayon des occasions, rien à signaler de part et d'autre jusqu'à la 38e minute. Poko se bat côté droit pour récupérer le ballon et le transmet à Khazri dont le centre au petits oignons trouve le plat du pied gauche de Rolan qui reprend instantanément et sans contrôle au deuxième poteau (0-1, 38e).
Lorient n'a pas encore tenté la moindre frappe au but quand débute la deuxième mi-temps. Et il ne faut pas trois minutes aux Merlus pour égaliser, suite à un débordement de Gassama et une reprise piquée de la tête de Moukandjo (1-1, 48e).
Sans doute émoussés, 72 heures après leur déplacement à Kazan, les Girondins sont à leur tour victimes d'un gros coup de pompe. Lorient est désormais la seule équipe à se procurer quelques occasions. Et M. Turpin décide de siffler son quatrième penalty en quatre matches cette saison, pour une faute peu évidente de Pablo sur Waris, déséquilibré "à retardement". L'attaquant breton se fait fort de placer les siens en tête (2-1, 65e).
Pas de quoi faire réagir les Bordelais pour autant. Alors les Lorientais en profitent pour se mettre à l'abri, grâce à un coup franc de Mesloub propulsé au fond des filets par Touré, de la tête (3-1, 80e).
La double expulsion de Poko et Gassama (83e), bien trop nerveux, permet de débrider la fin de la rencontre. Après une jolie frappe de Khazri sortie de sa lucarne par Lecomte, Bordeaux va même revenir au score sur un but de Ounas, entré en jeu vingt minutes auparavant, qui coupe de la tête un centre parfait de Poundjé (3-2, 89e). Trop tard.

La bonne nouvelle

Tout n'est cependant pas négatif pour les Girondins. Wahbi Khazri a réussi sa cinquième passe décisive en neuf journées (lui qui compte également 4 buts) pour offrir sur un plateau d'argent son premier but à Diego Rolan cette saison. Le réveil de l'attaquant uruguayen, auteur de 15 buts la saison dernière, est une vraie bonne nouvelle pour les Girondins. Surtout avec la perspective du retour imminent de Cheick Diabaté, pour former ce qui serait l'un des plus jolis tridents offensifs du championnat, sachant qu'Enzo Crivelli a déjà prouvé qu'il était mieux qu'une solution de rechange. Un statut auquel ne peut même pas prétendre Isaac Kiese Thelin, encore bien décevant au Moustoir.
Pour le premier match de sa carrière en Ligue 1 (20 minutes de jeu au total), le jeune Adam Ounas, 19 ans, a déjà fait aussi bien que l'attaquant international suédois arrivé en janvier dernier : 1 but...

La statistique

En rentrant de Lorient avec trois buts dans la musette, les Girondins ont porté leur total à 16 buts encaissés cette saison, c'est-à-dire autant que Troyes, avant dernier de Ligue 1. Même le Gazelec Ajaccio a encaissé moins de buts (13) ! Malgré l'arrivée de Pablo, les Girondins ont du pain sur la planche pour retrouver une défense digne de ce nom.

La déclaration

Willy Sagnol : "Dans la pauvreté technique de la deuxième mi temps, ça ressemble à notre match de Nice (défaite 6-1, NDLR). On fait beaucoup trop d'erreurs défensives. On perd sur deux grossières erreurs de notre part et une de l'arbitre. Quand on est défenseur, on doit se dire qu'on est d'abord défenseur. Il n'y a aucun point positif ce soir. Il y a beaucoup de joueurs cadres qui sont partis et n'ont pas été remplacés, on a des joueurs qui sont sur le flanc et beaucoup de joueurs inexpérimentés. Il va falloir que l'apprentissage se fasse rapidement."

Source : sudouest .fr


2ème Journée (Ligue Europa) : Rubin Kazan 0 - 0 Girondins de Bordeaux

Ligue Europa : Bordeaux doit se contenter d'un match nul à Kazan
Bordeaux doit se contenter du match nul alors qu'ils ont eu des occasions nettes de but...... 

Malgré un Bordeaux dominateur, le nul est venu s'imposer aux deux équipes.
Pourtant les Girondins en trouvant notamment la transversale auraient pu espérer mieux.
Il faudra se contenter encore une fois du partage des points alors que la victoire tendait les bras aux Bordelais......
Rageant.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La synthèse

Les Girondins ont manqué jeudi soir à Kazan une belle occasion d'engranger trois points précieux dans ce groupe B de la Ligue Europa. Ils ont été tenus en échec (0-0) par une équipe russe qui leur était inférieure et face à laquelle ils se sont procurés plusieurs occasions nettes. Il faudra gagner face à Sion le 22 octobre pour continuer à entrevoir la qualification. Les Suisses ramené le nul d'Anfield face à Liverpool (1-1).

Le résumé

Comme face à Lyon le week-end passé (3-1), les Girondins ont été déterminés à prendre le jeu à leur compte. Logique : en dehors du milieu Carlos Eduardo et de l'attaquant Portnyagin, le Rubin Kazan souffre un déficit technique évident qu'il tente de compenser par un engagement de tous les instants. Demandez donc à Clément Chantôme, dont les mollets et l'arcade sourcilière se souviendront longtemps de ce périple à quelque 4200 km du Haillan.

L'ancien Parisien, jamais déstabilisé, a pris le jeu à son compte et l'a orienté à sa guise, en étirant au maximum le bloc adverse. Les deux actions construites les plus dangereuses côté bordelais sont d'ailleurs venues des côtés : une tête de Jussiê juste au-dessus après un centre de Maurice-Belay (7e) et une frappe de Guilbert juste à côté de la lucarne après un magnifique mouvement collectif parti de la gauche et conclu à droite (14e).

Mais la plus grosse occasion girondine est venue d'un coup-franc de Saivet, qui a vu son ballon enroulé s'écraser sur la transversale (34e). Kazan, en dehors d'une frappe de Kuzmin repoussée par Carrasso (29e), n'a pu que subir les bonnes intentions bordelaises. Et a tout à fait incarné l'idée qu'on se faisait d'une équipe en crise, seulement 12e de son championnat.

La mi-temps a eu un effet assez terrible sur le niveau technique de la rencontre, qui ne tutoyait déjà pas des sommets puis qui s'est effondré jusqu'aux entrées conjuguées de Khazri et Plasil à l'heure de jeu. Ce n'est pas un hasard s'il n'a alors fallu que quelques minutes aux Girondins pour se montrer de nouveau dangereux : la tête de Crivelli est retombée sur la barre (65e) et sa reprise sur un centre de Pallois est passée à côté (69e).
Le match a peut-être basculé à 15 minutes de son terme, lorsque M. Mazeika a d'abord refusé d'accorder à Kazan un pénalty qui s'imposait pour un accrochage de Yambéré sur Kanunnikov. Puis, dans la foulée, il a expulsé Kislyak pour une semelle sur Saivet. Malgré une ultime tentative de Chantôme (90e+2), Bordeaux n'a pas su profiter de sa supériorité numérique pour aller chercher un succès qui lui aurait permis de faire un grand pas vers la qualification.

Le fait du match : le retour de Sané

Lamine Sané, opéré du genou cet été, a disputé jeudi soir ses premières minutes de compétition. Ce n'était certainement pas prévu mais la blessure de Yambéré en toute fin de match a contraint Sagnol à anticiper la reprise de son défenseur sénégalais, qui disputait à Kazan son 20e match européen.

jeudi 1 octobre 2015

Après-match : Bordeaux - Lyon

video

Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Lyon.

Source : youtube.fr

Bordeaux - Lyon : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Lyon.

Source : youtube.fr