Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

lundi 30 mars 2015

Stade Montois - Biarritz : Le résumé en images


Résumé en images de la rencontre entre le Stade Montois et Biarritz.

Source : stademontoisrugby.fr

25ème Journée : Stade Montois 23 - 15 Biarritz

Les gros duels, comme celui qui a opposé le Stade Montois au Biarritz Olympique, pourraient être programmés le jeudi soir la saison prochaine
Le Stade Montois conserve toujours sa troisième place après cette victoire contre Biarritz..........


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En s’imposant sans trembler contre Biarritz, après le coup d’arrêt lors du derby landais, Mont de Marsan confirme sa place sur la troisième marche du podium et a les cartes en main pour viser une demi-finale à domicile. Pour Biarritz, cela s’annonce plus compliqué, car avec cette nouvelle défaite et les nombreux points perdus ces dernières semaines, les Basques n’ont plus de joker.

Lors de la dernière journée, le Stade Montois, qui restait alors sur cinq victoires de suite avait reçu un gros coup sur la tête en s’inclinant sur le fil à Dax dans le derby des Landes. Un coup d’arrêt certain, mais pas une fin en soi, car bien calés sur la troisième marche du podium, les Landais se voyaient offrir une superbe occasion de relever la tête et de confirmer leur rang. En effet, avec la venue de Biarritz ce dimanche 29 mars, c’est un autre derby qui se présentait, et là, défaite interdite à Boniface pour les jaunes et noirs. Ils n’auront pas failli, menant au score tout le match, et s’octroyant un succès très précieux pour rester sur le podium et avoir les cartes en mains pour viser une demi-finale à la maison. Pour les Basques, qui restaient sur trois victoires consécutives contre les Landais, quelque soit le terrain, la période délicate se confirme avec une cinquième défaite en sept matches. Le BO reste mathématiquement encore en course pour jouer les phases finales, mais avec la perte de nombreux points précieux ces dernières semaines, il n’a quasiment plus de joker en stock.

Article : lnr.fr

Après-match : Toulouse - Bordeaux



Conférence de presse après la rencontre entre Toulouse et Bordeaux.

Source : youtube.fr

Toulouse - Bordeaux : le résumé en images



Résumé en images de la rencontre entre Toulouse et Bordeaux.

Source : youtube.fr

30ème Journée : Toulouse 2 - 1 Girondins de Bordeaux

Ligue 1 : les Girondins ont perdu gros
Les Bordelais tombent à Toulouse après une belle série de matches sans défaite............


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
oulouse et son nouvel entraîneur Dominique Arribagé ont remis la marche avant dans la course pour le maintien, en obtenant un succès crucial face à Bordeaux (2-1).
> Voir la feuille de match
L'éviction lundi d'Alain Casanova était la dernière carte à abattre pour le club haut-garonnais. Et l'"électrochoc" attendu a fonctionné lors de ce quatrième derby de la Garonne de la saison, après trois confrontations remportées par les Girondins en Coupe de la ligue, L1 et Coupe de France.
Si les Toulousains (18e) restent dans la zone rouge, ils se rapprochent du premier non relégable, Lorient (17e), à deux longueurs devant et conservent leurs chances de maintien. D'autant que leur calendrier peut sembler accessible : à part un déplacement à Monaco début mai, ils n'ont plus de gros morceaux sur leur route et affronteront des concurrents directs (Metz et Lorient).
Les Bordelais (6e), qui restaient sur huit matches sans défaite en Ligue 1, n'ont pas su pour leur part profiter de l'élan créé par leur victoire dimanche face au PSG (3-2) pour passer provisoirement devant Saint-Étienne et Monaco, qui jouent dimanche.

Arribagé réveille le Téfécé

Réveillés par Arribagé et réorganisés en 4-4-2 en losange, les Toulousains ont rendu une toute autre copie que ces dernières semaines, et notamment lors de la claque contre Marseille (6-1).
Fébriles défensivement - à l'image du gardien Ali Ahamada contré à deux reprises par Khazri (1e, 32e) - les Violets ont été beaucoup plus efficaces offensivement.
Grâce notamment à Wissam Ben Yedder, qui a repris confiance après des mois de disette. Servi par un coup-franc de Bodiger, le Franco-Tunisien éliminait Ilori et trompait Carrasso d'une frappe à ras de terre (18e).
Les hommes de Sagnol, qui avait fait confiance au onze tombeur du PSG, mettaient toutefois seulement dix minutes à remettre les compteurs à zéro. Après un corner de Khazri, la tête de Yambéré arrivait dans les pieds de Tisserand qui cafouillait et permettait à Rolan de battre Ahamada (28e).
Mais Kana-Biyik, servi impeccablement par Moubandjé, redonnait l'avantage aux Toulousains d'une tête (61e), ne laissant aucune chance à Carrasso.

Saivet manque l'égalisation

La fin de match tendue, comme l'a prouvé le deuxième jaune récolté par Lamine Sané, synonyme d'expulsion dans le temps additionnel, donnera lieu à plusieurs occasions de part et d'autre, et notamment cette balle d'égalisation manquée par Henri Saivet (87e). Toulouse pouvait souffler. Il lui reste désormais huit matchs pour se sauver.

Article : sudouest.fr

mercredi 18 mars 2015

Après-match : Bordeaux - Paris



Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Paris.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Paris : Le résumé en images


Résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Paris.

Source : youtube.com

lundi 16 mars 2015

29ème journée : Girondins de Bordeaux 3 - 2 Paris

Bordeaux - PSG : comme des grands !
Une victoire Ô combien importante et méritée !!!!!!

Analyse d’un supporter parisien au stade Chaban-Delmas.


Victoire de Bordeaux ou défaite de Paris ?   
Il est habituel, mais à soulever, que les médias ne se focalisent QUE sur les défaites du club de la capitale. Mais oui, quand quelqu’un perd, c’est que les adversaires gagnent. Incroyable mais vrai, les bordelais ont gagné, ce n’est pas Paris qui a perdu ce match. Au regard du nombre d’actions, il est évident que le club Marine et Blanc mérite ses 3 points. Pourtant, le 6ème de Ligue 1 a bien failli devoir se contenter d’un pauvre petit point : Je reconnais qu’en terre viticole il est normal de vendanger, mais là, sur un terrain de foot contre une équipe “taillée pour l’Europe” cela aurait pu coûter très cher. 2 grossières erreurs ont ramené le quart de finaliste de C1 à hauteur de l’équipe de Willy Sagnol. Il a fallu un grand Carrasso pour éviter avec brio un 3ème but sur la 3ème et dernière occasion parisienne.
Au bout du bout, Bordeaux clouera définitivement le cercueil parisien, au courage. Bordeaux a dominé un Paris à bout de souffle qui perd dans la bataille 3 points et 2 joueurs (David Luis à la 25ème minute et Yohan Cabaye après seulement 6 minutes sur le terrain).
Ultra-dominateur toute la première mi-temps, puis un peu moins (et surtout relativement fébriles) en seconde Bordeaux s’est fait peur mais il est logique de les voir s'imposer à la fin du match.
La victoire est bordelaise, pour les premiers concernés ainsi que pour les parisiens, seuls les médias n’ont pas semblé le remarquer.


Faut-il démonter Zlatan Ibrahimovic ?
Hauteur d’une prestation en demi-teinte, le suédois n’avait pourtant que 32 minutes dans les jambes suite à son expulsion à Londres mercredi dernier. Décevant et clairement en manque d’inspiration, il a pourtant mis le ballon dans les buts bordelais à 2 reprises. Mis à part 1 ou 2 fois sur le terrain, comme à son habitude, pas vraiment de coup de gueule à noter quand on se trouve dans les tribunes. On notera même 2 accolades entre Ibra et un joueur de champs puis avec Cédric Carrasso (donc bonne ambiance). C’est dans le couloir interminable menant aux vestiaires que l’ambassadeur de Volvo s’est illustré, en anglais… et c’est là le coeur du problème. Que veut vraiment exprimer quelqu’un qui ne s’exprime pas sans sa langue maternelle ET dans une langue qui n’est pas le français ? Revenons en aux faits : Une faute non sifflée par l’arbitre Mr Jafredo, ballon en retrait du défenseur vers Carrasso, persuadé que la faute est sifflée, et qui ramasse donc le ballon. Faute donc, qui mérite, d’après le règlement un coup franc indirect dans la surface. Je ne reviendrai pas ici sur “faute ou pas” “coup franc ou pas”, les arbitres sont là pour ça, ce n’est pas mon rôle.
Mais, Zlatan constate pour la énième fois la qualité de l’arbitrage français, qui brillera quelques heures plus tard en refusant un but marseillais alors qu’il avait franchis la ligne (Ah Frédéric, la Goal Line Frédéric, la Goal Line… On va être le seul championnat majeur d’Europe qui ne l’aura pas à partir d’Aout…). Bref, Zlatan s’est énervé, a “un peu” insulté un arbitre, et dans son énervement, a tenu des propos qui pouvaient être pris comme une insulte à la France (“Pays de @#!!!”). Propos vite expliqués par l’intéressé dans un communiqué de Presse puis dans une vidéo de vive voix sur le site officiel parisien.
Je connais relativement bien Zlatan pour avoir beaucoup suivi le suédois depuis des années et lu sa biographie ainsi que moultes interviews, et je sais que ce n’est pas DU TOUT le genre à cracher sur un Pays. Il l’a redit dans son interview, les français sont suffisamment intelligents pour faire la part des choses et ne pas se laisser berner par une déformation de ses propos. Affaire close donc ? Que nenni. La ligue statuera (après le classico) sur ce dérapage. On notera quand même le nom de l’illustre inconnu qui s’est senti pousser des ailes suite à ces propos Mr Patrick Kanner, Ministre des sports (qui retournera dans l’oubli dès demain).

Matthieu.

Merci à Matthieu pour avoir fait ce petit résumé après avoir vécu le match en direct de Chaban.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Quel match ! Dans un Chaban-Delmas bondé et brûlant, Bordeaux a battu le PSG (3-2) pour la première fois depuis 2011, dans une rencontre qu'ils méritaient mille fois de gagner mais qu'ils ont failli ne pas remporter. Les revoilà sixièmes, à deux points de Monaco (4e) et surtout trois points devant Montpellier (7e). 
Les Girondins ont réalisé une première période quasiment parfaite. La titularisation de Yambéré à la place de Sertic devant la défense pouvait laisser craindre de voir une équipe prudente et timorée, il n'en a rien été. Lors des possessions parisiennes, ils étaient régulièrement quatre ou cinq dans la moitié de terrain adverse pour bloquer les relances.

 

Paris affaibli, Bordeaux enthousiaste

Paris, sans doute affaibli physiquement par les 120 minutes de Chelsea, a manqué de précision dans ses relances depuis sa surface et dans ses transmissions au milieu de terrain. On n'a ainsi pas vu Ibrahimovic jusqu'à son duel perdu face à Carrasso (36e), la première frappe du match pour le PSG. Lavezzi, lui, a couru dans le vide.
Bordeaux, de son côté, est rentré dans son match tambours battants, se projetant vers l'avant et en nombre avec un enthousiasme débordant. Thelin et Rolan se sont souvent cherchés et se sont quelques fois trouvés, comme sur cet enchaînement qui a vu le Suédois buter sur Sirigu (6e). Mariano a avalé son côté droit, Plasil a attiré tous les ballons au milieu et Khazri a servi de détonateur.

 

Le but gag d'Ibrahimovic

Intenable en position de meneur de jeu, le Tunisien a pourtant offert une passe décisive sur un corner, en déposant le ballon sur la tête de Sané, impeccable dans les airs au premier poteau (19e, 1-0). Malgré plusieurs situations favorables, notamment en contre, les Girondins n'ont pas réussi à faire le break, preuve qu'ils peuvent encore gagner en efficacité.
Le PSG les a cueillis à froid dès la reprise, sur un but gag : relance hasardeuse de Carrasso sur Mariano, ballon qui traîne à l'entrée de la surface, sortie encore plus hasardeuse du gardien bordelais et Ibrahimovic qui pousse le ballon dans le but vide (50e, 1-1). Paris était rattrapé par sa condition physique défaillante : après le claquage de David Luiz en première période (39e), Cabaye s'est blessé tout seul à la cheville (73e).

 

Seconde période complètement débridée

Bordeaux continuait sa marche en avant : Chantôme voyait sa frappe repoussée par Sirigu du... menton (68e) et, une minute après, reprenait l'avantage grâce à un but de l'inévitable Khazri sur une remise de Thelin (69e, 2-1). La seconde période était complètement débridée et Carrasso se rattrapait avec une sublime double parade face à Lavezzi (71e).
M. Jaffredo accordait ensuite un penalty à Paris pour une faute de Mariano sur l'Argentin, et Zlatan, pourtant pas dans son assiette dimanche, réussissait un doublé (85e, 2-2). Bordeaux KO ? Que nenni ! Quatre minutes plus tard, Plasil lançait Mariano à droite dont le centre au cordeau trouvait Rolan absolument seul qui glissait le ballon entre les jambes de Sirigu ! (3-2, 89e). Chaban pouvait exulter.

 

Le joueur : Wahbi Khazri

Qu'est-il arrivé au Tunisien pendant la CAN ? Depuis son retour de Guinée Équatoriale, il est de loin le meilleur joueur bordelais. Buteur à Evian (24e journée), à Rennes (26e j.), il a encore été décisif dimanche face à Paris avec un corner sur la tête de Sané pour l'ouverture du score et un but de renard en seconde période. Très libre dans son jeu, il a créé de multiples brèches et a déstabilisé la défense parisienne. Indispensable.

 

La statistique : 55

C'est, en pourcentage, la possession de balle des Girondins sur la rencontre. Un chiffre habituel pour eux mais qui se lit à l'aune de l'adversaire : le PSG a l'habitude de mettre le pied sur le ballon durant ses matchs, il en a été empêché par Bordeaux et son pressing incessant.

 

La réaction : Willy Sagnol

"On avait envie de faire plaisir à notre public. Paris a laissé beaucoup de forces mercredi. Je pense qu'on aurait pu faire la décision plus tôt, ça aurait été extrêmement frustrant de ne pas gagner ce match. Même après le pénalty, on a continué d'attaquer, surtout avec les résultats de samedi soir. Si on voulait avoir le droit de rêver encore (à l'Europe, NDLR), c'était une obligation de prendre des points". (au micro de Canal +).

Article : sudouest.fr

Dax - Stade Montois : Le résumé en images



Résumé en images de la rencontre entre Dax et le Mont de Marsan.

Source : stademontoisrugby.fr

24ème Journée : Dax 18 - 15 Stade Montois

Dax - Mont-de-Marsan : l’USD s’impose dans le derby de tous les dangers
Le Stade Montois repart avec le bonus défensif et une certaine frustration...

CR en cours

samedi 14 mars 2015

Après-match : Caen - Bordeaux



Conférence de presse après la rencontre entre Caen et Bordeaux.

Source : dailymotion.com

Caen - Bordeaux : Le résumé en images


Résumé du match entre Caen et Bordeaux.

Source : youtube.com

lundi 9 mars 2015

28ème Journée : Caen 1 - 2 Girondins de Bordeaux

Ligue 1 : Bordeaux arrache la victoire à Caen
Bordeaux a mis fin à la très bonne de série de Caen et reste dans le wagon de tête du championnat....

dimanche 8 mars 2015

Stade Montois - Carcassonne : Le résumé en images



Résumé en images de la rencontre entre le Stade Montois et Carcassonne.

Source : dailymotion.com

23ème Journée : Stade Montois 30 - 18 Carcassonne

Rugby - Pro D2 : Victoire bonifiée du Stade Montois face à Carcassonne
Le Stade Montois remporte une victoire bonifiée qui a eu du mal à se dessiner........


Stade Montois - Carcassonne : La compo

Logo de CarcassonneLogo de Mont-de-Marsan                                        VS                                                                                                               

Le Stade Montois accueille une équipe qui aire pour l'instant dans le ventre mou du championnat.
Pour les locaux, il s'agira de bien négocier ce match pour rester dans les places qualificatives.
Pour les visiteurs, une victoire les rapprocherait du maintien et ils pourraient encore croire aux places qualificatives.
Pas le droit à l'erreur pour les Montois qui, sur leur terrain devront montrer qu'ils méritent leur place dans les cinq premiers.

ALLEZ LES JAUNE ET NOIR !!!!!!!!!!!!!!!

Les avants :
1- Carlos MUZZIO
2- Joan CAUDULLO
3- Régis RAMEAU
4- Mark FLANAGAN
5- Masalosalo TUTAIA
6- Julien TASTET
7- Vassili BOST
8- Haisini TAULANGA

Les arrières :
9- Agustin ORMAECHEA
10- Matthew JAMES
11- Vilikisa SALAWA
12- Sylvain MIRANDE
13- Adriu DELAI
14- Julien CABANNES
15- Jean-Baptiste DUBIE

Les remplaçants :
16- Cyriel BLANCHARD
17- Tevita MAILAU
18-Danya TULOU
19- Yann BRETHOUS
20- Clément BRISCADIEU
21- Pierre-Alexandre DUT
22- Brett MATHER
23- Tariel RATIANIDZE

Source : stademontoisrugby.fr

samedi 7 mars 2015

Après-match : Bordeaux - Reims



Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Reims.

Source : dailymotion.com

dimanche 1 mars 2015

Colomiers - Stade Montois : le résumé du match



Résumé en images de la rencontre entre Colomiers et le Stade Montois.

Source : dailymotion.com

22ème Journée : Colomiers 13 - 15 Stade Montois

Stade Montois: l'équipe à Colomiers
Les Montois remportent une victoire importante à Colomiers qui les conforte dans le groupe de tête.