Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

jeudi 25 décembre 2014

Après-match : Bordeaux - Lyon


Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Lyon.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Lyon : Le résumé en images

video

Le résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Lyon.

Source : l'Equipe.fr

dimanche 21 décembre 2014

19ème Journée : Girondins de Bordeaux 0 - 5 Lyon

Carrasso et Contento semblent écoeurés après un énième but lyonnais
Les Girondins ont été humiliés à domicile par des Lyonnais, très en jambe.........

Bordeaux a pris une véritable claque face à Lyon et a montré ses limites.
Pourtant les vingt premières minutes étaient très encourageante avec de nombreux centres de Touré qui hélas n'a jamais trouvé receveur.
Ensuite, c'est Lyon, qui a mis un peu plus le pied sur le ballon mais qui s'est montré surtout efficace en inscrivant le but sur leur seule action de la première mi-temps.
Un réalisme froid mais surtout un but inscrit sur un ballon de récupération, bien négocié en contre-attaque par des Lyonnais très rapides dans l'exécution.
En seconde mi-temps, dépassés dans l'état d'esprit, la technique et surtout dans les duels, Bordeaux ne pouvait pas faire mieux.
Suite à un deuxième but marqué par les Lyonnais (Tolisso, 56'), sur une grosse erreur de relance de Sané, Pallois va hériter d'un carton rouge indiscutable à la 66ème minute.
La jeune attaque Lyonnaise s'est alors fait un plaisir de ridiculiser une défense Girondine qui n'en a que le nom en marquant trois autres buts.
Cette défaite pause quand même beaucoup de questions.
Ce qui est sûr c'est que cette sixième place au classement est certainement la place de Bordeaux.
En l'état actuel des choses, Bordeaux ne peut espérer mieux.
Espérons quelques renforts au mercato que ce soit en milieu défensif et en attaque.
Les dirigeants devraient libérer certains joueurs qui devraient faire leurs armes dans d'autres clubs pour avoir plus de temps de jeu (Poundjé, Traoré, Poko, etc...).


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La synthèse

Archi dominés, les Girondins de Bordeaux n'ont existé qu'un quart d'heure contre un Olympique Lyonnais solide et réaliste et qui peut compter sur des joueurs de grand talent, à l'image d'Alexandre Lacazette auteur d'un doublé (0-5). La correction est sévère, voire humiliante pour Bordeaux qui ne s'était plus incliné à domicile sur un tel score depuis 1974 !
La fin de l'année 2014 est pénible pour les hommes de Willy Sagnol qui voient s'échapper les équipes de tête, alors que l'OL termine vice-champion d'automne derrière Marseille.

Le résumé

Dans l'ambiance des grands matchs au stade Chaban-Delmas, les Girondins se montrent très entreprenants durant le premier quart d'heure. Mais ni Diabaté, ni Khazri, ni Touré n'inquiètent Lopes outre mesure. Et  lorsque l'OL durcit le jeu, ils semblent moins sûrs de leurs intentions, à l'image des latéraux Mariano et Contento, trop peu utilisés dans un système à trois centraux.
La première intervention du titulaire surprise, Cédric Carrasso, intervient au milieu de la première mi-temps sur une frappe de Lacazette. Le taulier remis de sa blessure à l'épaule est bel et bien de retour aux affaires. A la 37e minute, il sauve son équipe en détournant une frappe de Njie à bout portant, après un ballon perdu par Pallois à l'entrée de la surface de réparation bordelaise. Mais le gardien girondin ne peut rien deux minutes plus tard, quand Lacazette résiste à Pallois et le fusille d'un tir splendide du pied droit après une ouverture parfaite de Fekir (0-1, 41e). C'est le 16e but pour l'incontestable meilleur buteur du championnat.

Willy Sagnol change ses plans dès la reprise, en faisant entrer Saivet à la place de Yambéré. Les Bordelais s'enhardissent immédiatement, à l'image de Plasil, dont la frappe à ras de terre est détournée en corner par Lopes (49e). Mais c'est l'OL qui va faire le break. Lacazette trouve Njie devant lui sans contrôle. Le Camerounais décale Tolisso sur la gauche de la surface, qui ajuste Carrasso du plat du pied, en première intention (0-2, 54e).
Carrasso sauve ensuite les siens devant Ferri (59e), mais il y a quelque chose de cassé dans les rangs bordelais. D'ailleurs, Pallois est en retard pour stopper Njie, ce qu'il fait irrégulièrement et en position de dernier défenseur. Pensant que l'action se situe en dehors de la surface, M. Buquet ne siffle pas le penalty, mais exclut le défenseur girondin (66e).

Dès lors, de match il n'y a plus. Les trois dernières réalisations lyonnaises tiennent de l'anecdote : Fekir hérite du ballon après un dégagement de Lopes, résiste à Sertic et dribble Carrasso (0-3, 81e). Puis Lacazette décale Ferri qui ajuste le portier bordelais (0-4, 85e), avant de parachever le succès lyonnais par un deuxième but personnel, portant son total à 17 réalisations (0-5, 90e). Du vrai beau football !

Un homme dans le match

On a suffisamment mis en avant les performances de Nicolas Pallois pour ne pas évoquer son gros ratage face à Lyon. En fin de première mi-temps, l'ancien niortais a perdu un ballon qui se serait transformé en but de Njie sans l'intervention décisive de Carrasso. Dans la foulée, à la lutte avec Lacazette, il n'a pu empêcher le buteur lyonnais d'ouvrir le score. Dépassé, comme toute la défense bordelaise sur le deuxième but, Pallois n'a même pas fini la rencontre, recevant un carton rouge logique pour une faute sur Njie qui partait au but. En son absence, ses partenaires ont pris trois autres buts. Une soirée à oublier pour la révélation défensive des Girondins de la première partie de la saison.

Article : sudouest.fr

samedi 20 décembre 2014

15ème Journée : Stade Montois 16 - 3 Dax

Pro D2 : Le Stade Montois retrouve le podium
Les Montois ont remporté un derby bien terne mais se replacent en haut du classement.........

Nous avons eu l'impression que ce match n'a jamais vraiment commencé.
Se contentant de ne pas faire de fautes et de mettre son adversaire respectif sous pression, Montois et Dacquois ont joué d'amabilité en se rendant le ballon par des coups de pieds.
Et à ce jeu de domination du terrain par le pied, ce sont les Montois les plus habiles.....
Pourtant le score ne reflète pas cette domination stérile.
Et à la mi-temps, on peut déjà s'étonner du score étriqué (6-3) en faveur des Jaune et Noir.
En seconde période, les Montois sont toujours malheureux au pied.
James laisse buter Briscadieu, guère plus brillant et après sa sortie, c'est ensuite à Ormaechea de s'essayer à son tour; sans succès....
A la fin du match, c'est un total de 19 points au pied qui ont été manqués.
Heureusement, les Montois ont eu la bonne idée de se mettre à l’abri grâce à deux essais d'arrière, inscrits par Lucu dans un premier temps, en supériorité numérique, après l'expulsion pour 10mns de Bernard (57') et Boyoud (58').
Puis dans un second temps, un essai inscrit par Salawa, qui reprend un ballon tapé dans la boîte, et bien réceptionné par ce dernier, qui a flirté avec la ligne de touche avant d'inscrire un bel essai en coin.
Hélas, les Montois ne pourront inscrire cet essai du bonus offensif qu'ils n'ont toujours pas connu depuis le début de saison.
Cette victoire fait du bien aux Landais qui se replacent en haut du classement et qui pourront passer de bonnes fêtes, avant de remettre le bleu de chauffe pour un déplacement compliqué à Massy le 10 Janvier.


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La logique a été respectée dans le derby des Landes. Hier soir, le Stade Montois s'est imposé (16-3) face à l'éternel rival dacquois. Mais rien n'aura été facile pour Mont-de-Marsan, dominateur mais en échec total dans ses tentatives de tirs au but (19 points manqués au total). Un manque de réussite qui a longtemps permis aux rouge et blanc de rester dans le match. « On n'a pas concrétisé comme on aurait pu le faire, reconnaissait Christophe Laussucq. Mais sur le contenu, la maîtrise, je suis satisfait. Si la partie a été crispée, c'est uniquement par rapport au score. »
Un succès qui permet aux jaune et noir de reprendre position dans le Top 5. « On est à mi-championnat mais rien n'est fait, reprenait l'entraîneur des jaune et noir. Huit ou neuf équipes se tiennent en très peu de points. » Les Dacquois, eux, devront encore patienter avant d'obtenir cette victoire à l'extérieur qui leur ferait tant de bien. « Gagner ici aurait été un exploit », concédait Jérôme Daret, l'esprit déjà tourné vers le « gros morceau » palois que l'USD affrontera à la rentrée.

USD : huit touches perdues

Le moins que l'on puisse dire c'est que le match a démarré sans round d'observation. D'entrée, Dax met la pression sur le Stade grâce à une défense agressive et un jeu au pied d'une grande précision. Pourtant, c'est bel et bien Mont-de-Marsan qui va ouvrir le score. Du centre du terrain James ne tremble pas et offre l'avantage aux siens (3-0, 3e). Laousse réplique rapidement grâce à une bonne mêlée dacquoise à 5 mètres (3-3, 7e).
Mais si les hommes de Richard Dourthe sont en place, leurs nombreuses pertes de balle en touche (huit perdues au total) et leur indiscipline offrent des opportunités à James de scorer. Heureusement pour eux, l'ouvreur néo-zélandais du Stade n'est pas dans son meilleur jour (2/5 en première période). Il parvient néanmoins à remettre le Stade aux avant-postes (6-3, 18e). Et petit à petit, les Montois vont mettre la main sur le match, mais sans parvenir à concrétiser. Du coup, c'est avec seulement trois points d'écart que les deux équipes regagnent les vestiaires. Un moindre mal pour Dax.

La seconde période débute comme s'est terminée la précédente, avec des Montois entreprenants mais incapables de marquer. À la 45e minute, James rate ainsi sa quatrième pénalité. Et laisse son équipe à la merci de l'USD. Le pire pour Boni dans cette histoire ? C'est que Briscadieu puis Ormaechea n'ont pas plus de réussite que le n°10. Sauf que côté dacquois, rien ne tourne rond. Bernard et Boyoud écopent même chacun d'un carton jaune en deux minutes, laissant les leurs à 13. « Être à deux de moins contre une équipe qui joue le haut de tableau, ça se paie comptant », soufflait après coup Daret. Il n'en fallait effectivement pas plus pour que les Montois marquent enfin. Derrière une mêlée, le Stade se lance sur les extérieurs jusqu'à Lucu, qui joue parfaitement un 3 contre 1 et délivre Boni (11-3, 62e). Salawa lui emboîte ensuite et assure le succès des jaune et noir en reprenant un magnifique passe au pied de Lucu (16-3, 73e). L'affaire est entendue. Mont-de-Marsan a assuré l'essentiel. Dax, lui, devra encore cravacher.

Source : sudouest.fr 

vendredi 19 décembre 2014

Stade Montois - Dax : La compo

Logo de DaxLogo de Mont-de-Marsan                                       VS            


Le derby Landais est encore d'actualité cette saison pour le bonheur de tous les supporters Landais.
Mais avec des fortunes diverses, puisque les Montois se battent en haut du classement alors que Dax lutte pour le maintien. 
Une rencontre que l'on attend très serrée puisque Dax vient de l'emporter à domicile (Béziers) et que Mont de Marsan est tombé à Aurillac sans briller.
Victoire importante donc pour chacune des deux équipes mais pour un objectif diamétralement opposé.
Espérons que l'enjeu ne prenne le pas sur le jeu.......

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

La compo :

Les avants :
1- Tevita MAILAU
2- Joan CAUDULLO
3- Régis RAMEAU
4- Mark FLANAGAN
5- Masa TUTAIA
6- Yann BRETHOUS
7- Julien TASTET
8- Rome Nifo TAELEGA

Les arrières :
9- Clément BRISCADIEU
10- Matthew JAMES
11- Vilikisa SALAWA
12- Sylvain MIRANDE
13- Jean-Baptiste DUBIE
14- Julien CABANNES
15- Simon LUCU

Les remplaçants :
16- Cyriel BLANCHARD
17- Julian FIORINI
18- Vickus LIEBENBERG
19- Cédric BEAL
20- Agustin ORMAECHEA
21- Pierre-Alexandre DUT
22- Iese LEOTA
23- Tariel RATIANIDZE

Source : stademontoisrugby.fr                                             

jeudi 18 décembre 2014

8èmes de finale CDL : Lille 1 - 1 (6-5 tab) Girondins de Bordeaux

 Coupe de la ligue 2014 -  Copyright : 
VDNPQR
 Les Bordelais échouent aux tirs aux buts face à Lille.......

Ce huitième de finale a été très équilibré entre deux équipes offensives et joueuses... Les deux gardiens ont été impressionnants pendant la séance de tirs au but avec de nombreux arrêts chacun. Mais c'est Enyeama, avec notamment un penalty marqué (!), le héros du LOSC qui jouera les quarts de finale à domicile face à Nantes.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lille s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue en venant à bout de Bordeaux 6 à 5 aux tirs au but (1-1 à la fin du temps règlementaire), mercredi en 8e de finale au Stade Pierre-Mauroy.
Le Losc s'est qualifié à l'issue de 18 tirs aux buts et d'un ultime échec de Mariano pour Bordeaux, qui avait pourtant eu la tentative pour l'emporter mais Pallois avait buté sur Enyeama.
La rencontre s'était terminée sur le score de 1-1. Bordeaux avait ouvert le score par Mariano (16e) avant que Frey n'égalise (30e) et malgré de nombreuses occasions de part et d'autre, aucune des deux équipes n'avait réussi à reprendre l'avantage.
Le Losc, qui avait mis fin dimanche contre Toulouse (3-0) à une série de 13 matches sans victoire toutes compétitions confondues, a enregistré un deuxième succès consécutif et fait le plein de confiance avant le périlleux déplacement chez le leader marseillais dimanche.
De son côté, Bordeaux a enchaîné une deuxième défaite de suite après celle contre Nantes samedi (2-1) et n'a pas préparé au mieux le choc contre Lyon dimanche.
Lille avait commencé fort la rencontre en pressant très haut des Bordelais qui peinaient à se dégager mais le gardien bordelais Jug était vigilant.
Après dix minutes, Bordeaux se créait sa première occasion, un centre de Touré repoussé par Enyeama (11e). Saivet tentait ensuite sa chance de loin sans succès (12e).
La troisième tentative était la bonne pour Bordeaux: après avoir éliminé Corchia et Rozehnal, Touré délivrait un superbe centre de l'extérieur du pied pour Mariano, qui arrivait lancé et reprenait victorieusement du plat du pied (0-1, 16).
Totalement à court d'idées, le Losc, qui paraissait vulnérable sur toutes les montées de balle bordelaises, égalisait contre le cours du jeu par Frey, bien servi au second poteau par Sidibé (1-1, 30).
La deuxième mi-temps, moins enlevée, était marquée par plusieurs occasions manquées de Rodelin (57e, 63e) alors que du côté girondin, l'entrée en jeu de Diabaté à vingt minutes de la fin mettait en difficultés les défenseurs nordistes. Le géant malien sollicitait d'abord Enyeama de la tête (75e), puis sur une reprise de volée que le gardien nigérian bloquait sans problème (79e).
La prolongation était une succession d'occasions mais Touré (95e), Rodelin (101e), Balmont (105), Origi (110e) et Sertic (112e) ne parvenaient pas à trouver la faille.
Finalement, Enyeama allait sauver le Losc en repoussant un tir au but pour la gagne de Pallois, avant d'inscrire sa tentative dans la foulée. Puis Mariano allait manquer la dernière tentative bordelaise en tirant au-dessus pour libérer le Losc.


Article : sudouest.fr

mercredi 17 décembre 2014

Aurillac - Stade Montois : Le résumé en images



Résumé en images de la rencontre entre Aurillac et le Stade Montois.

Source : stademontoisrugby.fr

samedi 13 décembre 2014

14ème Journée : Aurillac 27 - 18 Stade Montois

Pro D2 : Les Montois chutent à Aurillac
Le Stade Montois s'incline dans le Cantal sans démériter mais revient sans le moindre point......

Le Stade Montois avait fort à faire face à Aurillac.
Mais les Montois se sont accrochés en première mi-temps grâce à un essai de Leota qui permettait de rester dans le match (14-10).
Mais en seconde période, les Montois ont été sanctionnés trop souvent et ont subi les pénalités enquillées par Petit-Jean.
Les Aurillacois marquant même un second essai par Ratu (58'), imités quelques minutes plus tard par les Montois, en la personne de Cabannes (67').
Malgré les dix dernières minutes jouées à 15 contre 14, les Montois n'ont pas su trouver la faille pour pouvoir revenir sur les Cantaliens et ont même pris une dernière pénalité (71', score final 27- 18).
Mauvaise opération comptable pour les Montois qui laissent ses poursuivants lui passer devant pour se retrouver sixième.


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mont-de-Marsan s'est cassé les dents à Aurillac. À l'arrivée, une défaite et un gros mal de tête. Mais si les visages étaient fermés, tout le monde s'accordait pourtant à dire qu'il y avait autre chose à ramener du Cantal. Toutefois la sanction aurait pu aussi être plus lourde.
Une belle entame de dix minutes et puis la machine se grippe. « Tout au long du match on a manqué de précisions. Des petits détails qui font que l'on a été contré souvent, que l'on a perdu des ballons bêtement, analysait Vassili Bost à la fin du match. Il y a des fois où l'on ne s'explique pas ce qu'il se passe. Inconsciemment, on s'est peut-être relâché. Aurillac est tout de même une belle équipe et nous a mis la pression. On a fait le dos rond jusqu'à la mi-temps et on a profité d'un carton pour revenir au score. »
Car lors du premier acte, le Stade Montois n'a eu qu'un éclair signé Leota, qui a fait parler ses appuis puis sa puissance pour conclure. Mont-de-Marsan profite alors de sa supériorité numérique pour punir les Aurillacois. Mais juste derrière, sur la sirène, l'indiscipline coûte trois nouveaux points (14-10).

La conquête en question

Au retour des vestiaires, même constat. « Sur chaque ballon, ils étaient en danger. Malgré la supériorité numérique, on n'a pas su faire le break. » Un capitaine montois conscient d'une conquête défaillante, samedi soir. Un déficit en touche et en mêlée également partagé par Cyriel Blanchard. « Nous n'avons pas été propres en conquête et trop indisciplinés. Quand la conquête est moyenne, c'est peu acceptable à ce niveau, d'autant que cela conditionne le jeu. Un jeu que nous n'avons pu imposer, tout comme notre physique. »
Une indiscipline sanctionnée également par les Aurillacois après le jaune reçu par Ratianidze (57e). Un ballon porté de 40 mètres et un lancement de jeu plus tard, Ratu plonge sous les perches malgré le fait d'avoir trois Montois sur le dos. Le match est alors plié et Mont-de-Marsan sera incapable d'aller chercher ne serait-ce que le point de bonus défensif, malgré l'essai de Cabannes (67e) et la supériorité numérique suite au rouge de Datunashvili (61e).
« C'est rageant car si on gagnait, on restait deuxième. On ne prend même pas un point de bonus défensif. Du coup, tout le monde revient sur nous et on va se retrouver à ferrailler avec tout le monde, notait un Pierre-Alexandre Dut très lucide. D'un autre côté, vu la prestation que l'on a fait, cela aurait été, à mon sens, un hold-up si on l'avait emporté. Car eux aussi ont eu des grosses occasions qu'ils n'ont pas réussi à rentrer. »

Se reprendre pour le derby

Et le demi d'ouverture d'enchaîner : « Il nous a manqué de la maîtrise et à tous les niveaux. Au niveau de la gestion du jeu pour sortir le ballon proprement, sur nos lancements, nos choix et nos annonces. Avec une conquête défaillante et une défense moyenne à l'extérieur, c'est juste impossible de gagner contre une belle équipe. Ceci dit, on peut tout nous reprocher sauf l'envie et l'engagement qu'on y a mis. On n'a pas triché, on ne s'est pas enlevés ».
Une détermination qu'il faudra conserver, vendredi soir, avec la réception de Dax. « C'est un derby, donc un très gros match, concluait Vassili Bost. Les Dacquois vont se faire un malin plaisir à venir nous embêter à la maison. Ça va être un match très tendu, très crispant. Si on ne gomme pas ces petits détails, qui coûtent cher, on court à la catastrophe. »

Article : sudouest.fr

Après-match : Nantes - Bordeaux



Conférence de presse après la rencontre entre Nantes et Bordeaux.

Source : dailymotion.com

Nantes - Bordeaux : Résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Nantes et Bordeaux.

Source : ligue1. dailymotion.com

18ème Journée : Nantes 2 - 1 Girondins de Bordeaux

Plasil et les Girondins affrontent Nantes
Bordeaux marque le pas à Nantes après une seconde mi-temps manquée.....

Sans jamais avoir dominé, Nantes a gagné ce match sans que Bordeaux ne les inquiète, surtout en seconde période.
Les Nantais grâce notamment à un gardien Girondin peu inspiré et avec un but casquette ont fait craquer des Bordelais, qui avaient étaient pourtant revenus au score grâce à un but csc de Hansen, concrétisant leur domination et après avoir fait une belle première mi-temps.
Bordeaux peut s'en vouloir car Nantes semblait une équipe largement à sa portée.
La faute à une seconde mi-temps totalement insipide de la part des Girondins qui sans vraiment être en danger, ont laissé jouer les canaris qui ont inscrit ce fameux but gag pour l'emporter......
Une occasion vraiment manquée pour Bordeaux......

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les Girondins rêvaient d'un succès à la Beaujoire : c'est raté. Bordeaux a pourtant réalisé un match de qualité au cours duquel Thomas Touré et Wahbi Khazri devant ont montré de très bonnes choses. La défense aussi, menée par Pallois, a tenu la baraque. Malheureusement, Cédric Carrasso, blessé, a cruellement fait défaut à son équipe. Azbe Jug, son remplaçant a encaissé deux buts (dont un contre son camp) qui n'ont laissé aucune chance à son équipe d'aller chercher trois points à Nantes.

 

Les enjeux

Nantes a mis un terme à une série de trois défaites de rang. Une victoire qui relance les Canaris et qui fait stagner les Girondins au classement.
Si Bordeaux demeure 5e, à cinq points du podium, il est toujours sous la menace de Rennes, qui reste à trois points derrière après sa défaite samedi soir à Bastia (2-0).
Nantes, quant à lui, grimpe provisoirement à la 7e place (27 pts), mais reste à portée de Monaco (26 pts) qui reçoit Marseille dimanche dans le choc de cette journée.

 

Le match

C'est avec un brin de chance que les Nantais, plus volontaires en seconde période, ont forcé la décison, Jug, le portier bordelais, repoussant lui même le ballon dans le but après que son coéquipier Diabaté a involontairement poussé ce même ballon sur le poteau (66e).
Auparavant, Nantes n'avait pas eu la fortune pour lui, lorsque Hansen a également marqué contre son camp pour l'égalisation girondine après un centre de Sertic (28e).
Un but qui relançait Bordeaux, dominateur lors du premier acte mais qui avait été piégé par l'ouverture du score contre le cours du jeu de Veretout (23e).
Mais les hommes de Willy Sagnol n'ont pas eu la même énergie par la suite, sinon trop sur leur propre banc, lorsque Maurice-Belay qui venait de sortir et Rolan se sont frictionnés avant d'être calmés par leurs coéquipiers.

 

Les déclarations

Jaroslav Plasil : "Difficile à dire qu'on a baissé en 2e période, on a bien fini la 1ère, on voulait repartir de la même façon mais on n'a pas joué, on a balancé, c'est ce qui les a mis en confiance."
Azbe Jug : "On n'a pas mal joué, on a vu deux équipes à égalité, mais on a pas eu beaucoup de chance. Sur le premier but, j'ai plongé, mais sur le deuxième, je ne peux rien faire, c'est pas de chance."

Article : sudouest.fr

vendredi 12 décembre 2014

Aurillac - Stade Montois : La compo

Logo de Mont-de-MarsanLogo de Aurillac                                          VS                                                                                      

Après une trêve de 15 jours, la ProD2 reprend ses droits.
Et c'est un match très compliqué qui attend le Stade Montois puisqu'ils se déplacent à Aurillac.
Mont-de-Marsan n'a jamais bien réussi dans le Cantal.
Avec une équipe remaniée, les Montois semblent peut-être tenter leur chance en deuxième mi-temps en faisant rentrer des hommes frais, de valeur.
Certains joueurs qui n'ont pas beaucoup de temps de jeu, vont donc pouvoir s'exprimer à Aurillac.
Le nouveau venu d'Agen, Ratianidze sera titulaire, au même titre que Béal (après un match probant face à Albi), Taelega (revenu après une longue blessure) , Cabannes (très bon aussi face aux Albigeois), Leota (troisième fois titulaire) et à noter la présence de Jean-Baptiste Claverie sur le banc.
Autant dire, une équipe qui tourne et qui n'hésite pas à s'exposer à l'extérieur.
Espérons que ce coup de bluff paye cash......  

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

La compo :

Les avants :
1- Tevita MAILAU
2- Cyriel BLANCHARD
3- Tariel RATIANIDZE
4- Lionel DARGIER
5- Vickus LIEBENBERG
6- Cédric BEAL
7- Vassili BOST
8- Rome Nifo TAELEGA

Les arrières :
9- Agustin ORMAECHEA
10- Pierre-Alexandre DUT
11- Julien CABANNES
12- Sylvain MIRANDE
13- Iese LEOTA
14- Jean-Baptiste DUBIE
15- Ximun LUCU

Les remplaçants :
16- Joan CAUDULLO
17- Carlos MUZZIO
18- Masalosalo TUTAIA
19- Yann BRETHOUS
20- Clément BRISCADIEU
21- Matthew JAMES
22- Jean-Baptiste CLAVERIE
23- Mathieu GIUDICELLI

Source : stademontoisrugby.fr

Après-match : Bordeaux - Lorient



Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Lorient.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Lorient : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Lorient.

Source : l'Equipe.fr

dimanche 7 décembre 2014

17ème Journée : Girondins de Bordeaux 3 - 2 Lorient

Football - Ligue 1 : Cheick Diabaté offre la victoire aux Girondins de Bordeaux
Diabaté a encore revêtu l'habit de Zorro et a permis à Bordeaux de gagner.......

Contre le cours du jeu, avec des décisions arbitrales malheureuses pour Bordeaux et malgré la domination Bordelaise, les Lorientais auraient dû remporter ce match à Bordeaux.
Mais solides dans la tête, et grâce à la rentrée de Diabaté qui a marqué un doublet dès son entrée en jeu, Bordeaux a su renverser la situation pour gagner un match bien mal engagé......
Encourageant pour la suite.....

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La synthèse

Vainqueurs 3-2 d'une équipe de Lorient joueuse, les Girondins de Bordeaux remontent à la quatrième place de la Ligue 1. Entré à l'heure de jeu d'une rencontre souvent spectaculaire et rythmée, Diabaté a signé un doublé qui a permis aux siens d'éviter une sévère déconvenue.

 

Le résumé

Le mercure affichait un petit 5° au moment du coup d'envoi et c'est un coup de froid supplémentaire qui s'abat subitement sur le stade Chaban-Delmas après seulement six minutes de jeu. Après avoir bloqué une tête de Mostefa au prix d'une belle envolée, Cédric Carrasso reste au sol. Quelques instants plus tard, le portier girondin doit se résoudre à abandonner les siens, épaule meurtrie. Et un mois d'absence en prévision (lire plus loin).
Pas de chance pour son successeur, Azbe Jug. il va devoir s'incliner à la demi-heure de jeu suite à une coup franc plein axe de Guerreiro, dont le tir dévié par le mur arrive dans les pieds de Jeannot, aux 6 mètres, qui pousse le ballon dans le but (0-1, 31e).
Maurice-Belay et Touré font preuve d'un grand esprit d'initiative et multiplient les raids dans le camps lorientais. Le deuxième aurait pu bénéficier d'un penalty pour une faute de Gassama, mais M. Kalt en a décidé autrement (38e). Et après un but de Touré refusé par le même M. Kalt suite à un retourné acrobatique de Rolan jugé dangereux, les Girondins finissent par égaliser par Khazri. Sur un centre de Mariano, Lecomte sort du poing mais dévie le ballon sur Rolan qui, du dos, offre le but à l'ancien bastiais (1-1, 43e).

La deuxième mi-temps est encore plus spectaculaire que la première. Mais elle commence mal pour Bordeaux, cueilli à froid par des Merlus prompts au contre. Après un une-deux entre Mesloub et Le Goff, le latéral gauche peut contrôler sans opposition dans la surface et tromper Jug d'une frappe du gauche (1-2, 49e).
Alors que Touré poursuit son inlassable travail de sape de la défense bretonne, c'est Diabaté qui va rendre possible la victoire bordelaise. D'abord en reprenant de la tête un centre de la gauche de Touré (2-2, 64e), puis en coupant un centre de la droite de Khazri de l'intérieur du droit au point de penalty (3-2, 67e). Entré en jeu à la 61e minute de jeu  à la place de Rolan, Diabaté n'a mis que six minutes pour signer son doublé !
Et avec un peu de réussite, c'est même sur un hat trick que le Malien aurait pu conclure sa soirée, avec trois tentatives intéressantes (dont deux cadrées). Mais Lecomte a décidé de ne plus rien laisser passer.
Heureusement pour les Girondins, Pelé a trouvé le poteau gauche de Jug sur une belle frappe à cinq minutes de la fin de la rencontre.

 

Le fait du match

Dès la 6e minute, Cédric Carrasso est lourdement retombé sur son épaule après avoir capté une tête du Lorientais Mostefa. Aussitôt, il a poussé le ballon hors du terrain pour arrêter le jeu et bénéficier de soins. Hélas, il était devenu impossible pour le héros de la fin du match à Metz de poursuivre la rencontre. Remplacé par le jeune Slovène Azbe Jug, Carrasso souffre d'une luxation acromio-claviculaire et sera vraisemblablement absent jusqu'à la reprise au début du mois de janvier, après la trêve des confiseurs.

Article : sudouest.fr

samedi 6 décembre 2014

Après-Match : Metz - Bordeaux

video

Extrait conférence de presse après la rencontre entre Metz et Bordeaux.

Source : l'Equipe.fr

Metz - Bordeaux : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Metz et Bordeaux.

Source : l'Equipe.fr

vendredi 5 décembre 2014

16ème Journée : Metz 0 - 0 Girondins de Bordeaux

Ligue 1 : petit coup de mou pour les Girondins
Bordeaux n'a pas trouvé la solution et aurait même pu perdre à Metz..................

Désormais cinquièmes du Championnat, les Bordelais ont été dépassés par Saint-Etienne et Rennes. Pourtant, les Girondins n’ont pas perdu, arrachant un nul à Metz (0-0). Si la première période a été avare en occasions, le second acte a été plus délicat pour les hommes de Willy Sagnol, sauvés par leur gardien. Cédric Carrasso a en effet détourné un penalty de Florent Malouda à la 88e en se détendant sur son côté droit. 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Metz, qui a raté un penalty que Malouda a tiré sur Cédric Carrasso, et Bordeaux, bien frileux, n'ont pas réussi à se départager, mercredi soir lors de la 16e journée de L1, par un froid glacial.
Les Messins, qui se seraient contentés d'un nul avant le match mais peuvent avoir des regrets à son issue, mettent toutefois fin à une série de trois défaites. Ils restent à la douzième place du classement, tandis que Bordeaux garde son cinquième rang, avant Lyon-Reims jeudi (21h00).

Les Girondins toujours à la peine à l'extérieur 

Un froid glacial, un jeu la plupart du temps cantonné en milieu de terrain, pas vraiment d'occasions franches, la première période entre Messins et Bordelais n'avait rien d'enthousiasmant. Les Girondins confirmaient leur mauvaise réputation à l'extérieur et n'étaient guère mordants, même si Khazri tentait de trouver l'ouverture en milieu de première période. Mais Johann Carrasso n'avait pas plus de travail dans les buts messins que son frère Cédric, gardien des cages bordelaises. Les attaques messines n'étaient pas tranchantes, Falcon manquait de rythme et ses coéquipiers de pugnacité. Dans le jeu, en revanche, ils se montraient un peu trop agressifs, et trois avertissements venaient sanctionner leurs 45 premières minutes.
La partie aurait pu tourner à quelques minutes de la fin de la rencontre, après que Cédric Carrasso avait séché Maïga dans la surface. L'arbitre désignait alors le point de penalty. Malouda le tirait mais échouait devant le gardien bordelais (88), et le score en restait là entre les deux équipes. Auparavant, Diabaté s'était montré trop maladroit (65) pour Bordeaux et Andrada avait buté sur le portier girondin.

Article : sudouest.fr


Stade Montois - Albi : Le résumé en images



Résumé en images de la rencontre entre le Stade Montois et Albi.

Source : stademontoisrugby.fr

lundi 1 décembre 2014

13ème Journée : Stade Montois 26 - 17 Albi

Rugby - Pro D2 : Mont-de-Marsan était plus fort qu'Albi
Le Stade Montois n'a pas tremblé et revient à la hauteur de son hôte du jour......

Solides sur leur terrain, les Montois n'ont pas tremblé et ont dominé aussi bien dans la conquête que dans le combat les Albigeois.
Ces Albigeois qui n'ont d'ailleurs jamais fermé le jeu et s'est tout à leur honneur.
Une victoire importante pour les Jaune et Noir qui s'emparent dans le même temps dans la deuxième place du classement.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dans la foire d'empoigne à laquelle se livre la moitié des équipes de Pro D2 en vue des places qualificatives, Mont-de-Marsan vient de frapper un joli coup hier en s'imposant face à Albi (26-17). Avec ce troisième succès consécutif, le quatrième en cinq matches, les Montois ont en effet pris la place de leurs invités du jour sur la deuxième marche du podium.
Alors certes, les espoirs de revenir sur Pau sont quasi inexistants et les poursuivants des Landais ne sont pas bien loin (lire ci-dessous), mais au moins Mont-de-Marsan dispose-t-il désormais d'un petit pécule d'avance. Pas du luxe dans « cette Pro D2 très serrée, ou tout peut aller très vite dans un sens comme dans l'autre », dixit Julien Tastet. « C'est surtout bien de rester dans le Top 5 à l'issue de ce bloc, continuait le troisième ligne. On va commencer, peut-être, à distancer quelques équipes. On a vu que Perpignan, par exemple, avait fait match nul chez lui. Ce week-end, les résultats ont tourné en notre faveur. » Et si Mont-de-Marsan avait la bonne idée de négocier sans accroc la sortie à Aurillac puis le derby landais d'ici la fin d'année 2014, ce qui ne sera pas une mince affaire, les perspectives n'en seraient que meilleures. « Ce seront deux matches très importants. On parlera de l'avenir après », tempérait quant à lui vivement Jean-Baptiste Dubié, visiblement désireux de prévenir tout relâchement.

Manque de réalisme

Seul point noir dans l'après-midi des Landais hier, l'absence de bonus offensif face aux Albigeois. Car si les Montois, très joueurs, ont dominé cette partie de la tête et des épaules, ils ont sans doute manqué de réalisme étant donné la kyrielle d'occasions qu'ils ont eue. « Le score ne reflète pas trop le match », confirmait d'ailleurs Dubié, qui a été le premier à s'illustrer en inscrivant un essai sur un exploit personnel (10-3, 16e). Jamais en danger, les jaune et noir ont toutefois laissé les Tarnais revenir dans le match sur un contre de Hecker (13-10, 25e).
C'est finalement en début de seconde période que les hommes du duo Laussucq-Auradou sont parvenus à prendre le large avec une pénalité de Matthew James (6/6 hier) et, dans la foulée, un essai de l'omniprésent Masalosalo Tutaia (26-10, 47e). La réalisation de Lacroix après la sirène n'était qu'anecdotique. Hier, Mont-de-Marsan a pris la deuxième place de Pro D2. Et il ne l'a pas volé.

Source : sudouest.fr

Après-match : Bordeaux - Lille



Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Lille.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Lille : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Lille.

Source : dailymotion.com


15ème Journée : Girondins de Bordeaux 1 - 0 Lille

Ligue 1 : les Girondins savent aussi taper juste
Bordeaux a repris de la hauteur face à Lille...........

Bordeaux s'impose logiquement face à des Lillois inoffensifs. Les Girondins sont 4e. Lille enchaîne une 5e défaite consécutive à l'extérieur en L1 sans marquer le moindre but et reste scotché au fond du classement. (sport24.fr)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La synthèse

Au terme d'une partie sérieuse, à l'issue de laquelle ils n'ont pas encaissé de but pour la première fois depuis la première journée, les Girondins de Bordeaux ont battu Lille 1-0 grâce à une réalisation de Cheick Diabaté. Avec ce 8e succès de la saison en 15 journées, les hommes de Willy Sagnol conservent ainsi une marge confortable sur le ventre mou du championnat.

Le résumé

Cette 99e confrontation entre les deux équipes dans l'élite commence fort pour les Girondins. Touré, lancé côté gauche, remonte 40 mètres balle au pied avant de se recentrer et d'enrouler une belle frappe du pied droit, qui vient s'écraser sur le poteau. Rolan reprend ensuite, seul face au but vide, mais le but est annulé pour une position de hors jeu de l'Uruguayen (4e).
Les Girondins et leur quatuor offensif (Maurice-Belay, Rolan, Touré, Diabaté) essaient de mettre du rythme à la rencontre mais pêchent un peu par maladresse dans le dernier geste. Un exemple : cette magnifique passe en profondeur de Touré pour Diabaté qui n'a plus qu'à se retourner face au but mais manque son contrôle (25e).
Coupables de ne pas aller au bout de leurs intentions, les Girondins restent alors à la merci d'un Losc discipliné. Et il faut une parade décisive de Carrasso pour empêcher Roux d'ouvrir le score (40e).
Juste avant la pause, Diabaté est un poil trop court pour reprendre de la tête un bon centre de Contento (44e). Comme un symbole de l'inefficacité bordelaise.

Néanmoins, l'idée était à creuser. Dès la reprise, c'est encore en créant depuis leurs ailes que les Girondins lancent le deuxième acte. Mariano adresse un long centre vers Touré dont la frappe en pivot est contrée mais revient sur Contento, qui frappe très fort de demi-volée en plein visage de Kjaer. Le jeune n°13 de Bordeaux est dans tous les bons coups. C'est lui qui frappe le corner, directement sur le poteau gauche d'Enyeama (50e).
Et c'est au moment où le Losc commence à s'enhardir que les Girondins ouvrent le score.  Lancé dans le couloir droit par Mariano, Maurice-Belay prend Sidibé de vitesse et adresse une merveille de centre de l'extérieur du pied gauche pour Diabaté. Le Malien devance Kjaer et trompe Enyeama à bout portant d'une reprise du bout du pied (1-0, 62e).
Profitant du manque d'impact offensif des Nordistes, Bordeaux gère son avance avec toute la sérénité que lui procure son axe central Sané - Pallois. Henri Saivet peut alors entrer en jeu pour disputer tranquillement ses premières minutes de la saison (74e).

Un homme dans le match

Certains supporters ont beau faire pleuvoir les critiques, Cheick Diabaté reste l'atout majeur de l'attaque bordelaise. Alors certes, on l'a vu rater quelques gestes techniques en première période, certes il n'est pas le plus rapide des avant-centres de Ligue 1. Mais sa capacité à peser sur la défense adverse et à jouer dos au but est un grand atout pour Bordeaux. Et ses appels sont toujours d'une grande qualité. Voilà comment il s'est trouvé à point nommé dans la surface de réparation pour reprendre l'offrande de Maurice-Belay sur l'ouverture du score. Une frappe peu académique, mais qu'importe. C'est la 6e réalisation de la saison pour le Malien, c'est-à-dire autant que Cavani et Ibrahimovic...

Article : sudouest.fr