Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

lundi 30 septembre 2013

Après-match : Evian T.G - Bordeaux



Conférence de presse après la rencontre entre Evian et Bordeaux.

Source : dailymotion.com

Evian T.G - Bordeaux : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Evian et Bordeaux.

Source : l'équipe.fr

8ème Journée : Evian T.G 1 - 1 Girondins de Bordeaux

Nicolas Maurice-Belay aux prises avec Olivier Sorlin, hier soir à Annecy.
Bordeaux n'a pas pu faire mieux que le nul d'Evian.....

Bordeaux a frôlé le pire à Evian.
Ce point du match nul est le bienvenue même si dans l'ensemble, les Bordelais ont dominé les débats.
Pas de quoi s'enthousiasmer car Bordeaux ne parvient toujours pas à concrétiser ses actions.
Et face à un concurrent direct pour le maintien, le résultat fait tâche.
Un point qui permet aux Girondins de sortir de la zone rouge mais qui ne lève pas les doutes sur le potentiel pour s'en sortir.....
Bordeaux stagne dangereusement et n'a pas l'air de pouvoir faire mieux.....
Inquiétant vous avez dit ?.....


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Un nul, c’est toujours mieux que rien. Surtout lorsque l’on s’est trouvé en position de perdre et que l’on termine la partie à dix. Le point pris hier face à Evian (1-1) avait donc saveur de victoire pour les Girondins. Carrasso et ses copains ont su faire preuve de caractère, pour aller arracher l’égalisation sur une tête de Diabaté, puis de solidarité et d’abnégation, pour protéger leur but dans les dix dernières minutes, lorsque l’expulsion de Poundjé les mit en infériorité numérique.
Bien sûr, ils espéraient beaucoup mieux de leur voyage au pied des Alpes. Mais le nul leur permet tout de même de se sortir de la zone rouge, de prendre la 16e place, en attendant le match d’Ajaccio cet après-midi face à Montpellier.

Mais il laisse aussi beaucoup de regrets, car il y avait de gros profits à tirer d’un éventuel succès à Annecy, compte tenu des résultats de Lorient, Bastia, Guingamp et Toulouse. « On perd beaucoup de points sur les derniers matches, qu’on ne parvient pas à gagner alors qu’on est en position de le faire », constata Gillot après la rencontre.

Son équipe avait en effet les moyens de s’imposer sur les rives du lac d’Annecy. Elle se procura d’ailleurs les meilleures occasions mais manqua de réussite. Et se fit piéger sur un seul contre des Haut-Savoyards, profitant d’une passe bordelaise un peu molle (26e). C’était frustrant, dur à accepter mais les bénéfices de ce match à Évian ne se traduisent peut-être autrement que sur le plan du capital empoché. En parvenant à faire corps, à devenir une équipe engagée vers le même but, Carrasso et ses copains se sont peut-être engagés dans une dynamique positive.
On peut trouver là les premiers signes d’une rédemption, repoussée à une échéance encore incertaine. Contrairement à Toulouse et Lorient où l’équipe avait mené au score avant de se faire rejoindre, c’est elle, cette fois, qui est allée chercher l’égalisation. « Sur le plan mental, c’était mieux qu’à Lorient », admet le coach nordiste.

Certes, ne pas gagner témoigne davantage de vos faiblesses que cela ne révèle de potentiel. Bordeaux n’a remporté qu’un seul des dix matches officiels qu’il a joués depuis l’ouverture de la saison. Il lui manque donc beaucoup sur le plan offensif. Ca n’est pas nouveau et quelques ratés spectaculaires, de Diabaté et Obraniak, quelques dernières passes manquées en témoignent.
Mais, comme Francis Gillot, on peut voir les choses de façon positive. « Il faut s’accrocher à ce que l’on peut », glisse-t-il. « On ne perd plus de puis trois matches. Dans le jeu, ce n’est pas si mal que ça. On arrive à faire de bonnes séquences. »

Les Bordelais sont néanmoins conscients que le point pris hier soir aux Haut-Savoyards n’aura de valeur que s’ils parviennent à dicter leur loi à Sochaux dimanche prochain. C’est absolument vital pour eux qui ensuite, iront affronter Lyon. Mieux vaut se présenter sur les quais de Saône dans des dispositions mentales positives. Il est clair qu’il faudra être solides face aux Franc-Comtois avec des dispositions mentales irréprochables.

Bordeaux se doute que ce ne sera pas facile. « On s’accroche car on sait qu’on est dans la difficulté », témoigne Gillot. « On a envie de s’en sortir. C’est sûr qu’on mérite un peu plus que ce que l’on récolte. Ce sera compliqué jusqu’à Noël. Il faut faire face aux blessés. J’espère que Sertic se remettra vite car au milieu je n’ai plus personne. J’ai associé Traoré qui ne jouait pas en début de saison à Nguemo Il faut faire le dos rond, s’accrocher, travailler. On s’en sortira comme ça. À un moment donné, on aura plus de réussite. On va récupérer des joueurs et ça ira mieux. »

Article : sudouest.fr

dimanche 29 septembre 2013

Stade Montois - Auch : Le résumé en images

video

Résumé en images du match entre le Stade Montois et Auch.

Source : dailymotion.com

5ème Journée : Stade Montois 33 - 10 Auch

Sionasa Vunisa s’est illustré hier en marquant deux essais avec le bonus à la clé.
Les Montois ont ramené une victoire probante face à Auch.....

Victoire avec le bonus offensif pour les Montois.
Une victoire qui fait du bien au moral pour les Landais qui sortaient de trois défaites consécutives.
La manière a été là, et même si certaines choses sont encore à parfaire ( mêlées, ballons portés, etc... ), la conquête a été performante.
Quatre essais côtés Montois contre un, pour les auscitains qui n'aurait pas dû être validé par l'arbitre puisque entaché d'un en-avant sur la dernière passe.
Le corps arbitral a d'ailleurs effectué pour sa part une prestation moyenne mais nous nous en contenterons.....
Quant à Auch, l'équipe a été très accrocheuse et présente dans le combat.
Cette équipe sera difficile à manœuvrer à domicile....
Le Stade Montois se redonne un peu d'air avant le second bloc de cinq rencontres qui commencera sur les chapeaux de roue avec deux déplacements consécutifs, respectivement à Lyon, et à Carcassonne.....
Dur, dur.....

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Honnêtement, Guy-Boniface n’en attendait pas tant, lui qui n’avait pas vu ses favoris inscrire quatre essais depuis près de 18 mois. Alors du coup, même si comme le souligne Scott Murray, l’entraîneur des avants des jaune et noir, « il reste du travail », Mont-de-Marsan n’a pas boudé son plaisir d’avoir vaincu Auch hier soir, bonus offensif à la clé. « Cela fait du bien de prendre cinq points après les trois derniers matches que nous avons livré, avouait Julien Tastet. Moralement, ça a été dur de relever la tête. On avait la pression parce qu’on savait qu’on n’avait pas le droit de se louper si on voulait raccrocher, un peu, le wagon du haut. »
Aux abonnés absents depuis trois journées, notamment sur les fondamentaux, les jaune et noir ont donc réagi. Alors certes, les tatillons avanceront que trois des quatre essais landais proviennent de fautes auscitaines,. Il n’empêche, les progrès sont flagrants. « Cela fait plaisir d’enfin réussir à réaliser en match ce qu’on travaille à l’entraînement », se satisfaisait Jean-Baptiste Dubié, en référence à l’assimilation du nouveau projet de jeu porté par Christophe Laussucq. Et si Mont-de-Marsan n’est peut-être pas encore guéri de ses maux du début de saison, il semble tout de même prendre la voie de la guérison.

Grâce à ce succès, les Montois remontent à la 8e place du classement, avant les matches d’aujourd’hui, à trois points des places qualificatives, l’objectif avoué du club cette saison. « Si on avait perdu, on se serait retrouvé 15e et cela voulait dire qu’on allait se battre pour le maintien jusqu’à la fin de la saison, expliquait le capitaine montois. La peur nous a fait réagir je pense. » Une peur qui risque bien d’animer l’avenir des Auscitains, relégables ce matin (lire ci-dessous). « On savait que c’était quitte ou double, racontait le capitaine gersois, Frédéric Medvès, que soit on les relançait, soit on les faisait chier. Nous les avons relancés. C’est tant pis pour nous. »

Doublé de Vunisa
Il n’a pas fallu attendre longtemps avant de se rendre compte que le Stade Montois était animé d’un état d’esprit retrouvé… et qu’Auch n’était pas dans son match. « On prend deux essais d’entrée sur des erreurs individuelles, pestait Frédéric Medvès. On se met dans le dur direct et c’est compliqué après. » Deux minutes de jeu : le temps pour Arnaud Pic de trouver la faille en filou et de s’arracher jusqu’à l’en-but (7-0). Et au bout de 25 minutes, Mont-de-Marsan menait déjà 23 à 0. Le tout grâce à la botte de l’ancien auscitain Pierre-Alexandre Dut et à un essai tout en opportunisme de Jean-Baptiste Dubié qui profite d’une erreur de Larrieu sous une chandelle.
Auch tente bien de réagir dans la foulée mais sans succès. Et quand enfin, les rouges sont récompensés de leurs efforts par un essai d’Ascarat (50e, 23-10), Mont-de-Marsan et son ailier fidjien, Vunisa auteur d’un doublé (52e puis 74e, 33-10), remettent le pied sur la pédale d’accélérateur pour aller s’offrir les cinq points tant convoités.
Ce succès va permettre aux hommes de Laussucq de passer bien plus sereinement le break de la semaine prochaine. Avant de s’attaquer à l’ogre lyonnais en guise de reprise. Une autre paire de manche.

Article :sudouest.fr

Stade Montois - Auch : La compo

                                      VS                                                    

Victoire impérative pour les Montois qui reçoivent un rival pour le maintien, Auch.
Après trois défaites consécutives, le public Landais attend enfin une victoire après celle de la première journée face à La Rochelle.
Avec plusieurs blessés mais quelques retours, l'équipe qui jouera face aux Gersois est inédite.
Certains joueurs profitant des absences et d'autres revenant de blessures, devront montrer que l'on peut aussi compter sur eux pour cette saison, qui est très longue....

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!

La compo :

Les avants :
1. Pierre CORREIA
2. Joan CAUDULLO
3. Mathieu GIUDICELLI
4. Mark FLANAGAN
5. Vickus LIEBENBERG
6. Julien TASTET (CAP)
7. Bogdan LEONTE
8. Alexandre RICAUD 
 
Les arrières :
9. Arnaud PIC
10. Pierre-Alexandre DUT
11. Sionasa VUNISA
12. Jean-Baptiste DUBIE
13. Ximun LUCU
14. Martin JAGR
15. Jean-Baptiste CLAVERIE

Les remplaçants :
16. Cyriel BLANCHARD
17. Régis RAMEAU
18. Berend BOTHA
19. Yann BRETHOUS
20. Wame LEWARAVU
21. Beñat ARRAYET
22. Yohann DURQUET
23. Julian FIORINI 
 
Source : stademontoisrugby.fr
 
 



vendredi 27 septembre 2013

Après-match : Bordeaux - Reims



Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Reims.

Source : dailymotion.com

jeudi 26 septembre 2013

Bordeaux - Reims : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Reims.

Source : l'équipe.fr

mercredi 25 septembre 2013

7ème Journée : Bordeaux 0 - 0 Reims

Les girondins relégables ....


Bordeaux-Reims, le genre de match pour lequel les bordelais ont historiquement tendance à ne pas se motiver et à réagir plutôt que d'imposer leur jeu.

Or, c'est bien aux locaux de faire les efforts pour se sortir d'un bien mauvais début de saison et de faire un peu plaisir à son public parsemé de cette fin d'après-midi ensoleillé.

Reims bon 9ème du championnat peut faire un coup chez les girondins, piètres 17èmes du classement de ligue 1.

Une première mi temps insipide, ; voilà tout ... pas de volonté, pas de rythme et que de maladresses ... le mal girondin est bien profond.

Pas mal de corners pour Bordeaux mais très mal tirés excepté un seul avec une belle tête de Sané bien captée par Agassa. Au contraire de Reims qui exploite assez bien les contres tout en proftant aussi des hésitations défensives des girondins. Planus et Henrique ne sont pourtant pas des lapins de 6 semaines mais ont bien failli tout gâcher dès la 19ème min suite à une belle volée de Coutret pas loin des cages de Carrasso.

Pas d'assurance en défense, des insuffisances chroniques en attaque, la maladresse sur les coups de pied arrêtés (merci Obraniak pour les deux coups francs avant la mi temps : un rase motte et le suivant au 3ème poteau ...)

Aucune chance de faire mieux et Bordeaux s'en tire finalement à bon compte.

Mi temps 0-0

La seconde période démarre un peu mieux, remarquez ce n'est pas difficile .. Gillot apporte enfin un peu d'allant offensif avec l'entrée de Diabate en lieu et place d'Obraniak qui n'était ce soir que l'ombre de lui-même.

Les girondins tiennent la balle et se montrent assez dangereux grâce notamment à l'apport des latéraux. Jussié marque un but peu après la reprise mais il est fort logiquement refusé pour hors-jeu.

Par la suite, de belles actions menées par Maurice Belay, Diabaté ou Saivet mais qui ne donneront pas grand chose de plus. Le portier de Reims est très vigilent, aidé aussi par une équipe bien regroupée, cassant bien le rythme du match  avec du gain de temps et des fautes loin du but, à la Didier Deschamps des grands jours...

Score final nul et vierge pour un nouveau match insipide des girondins à la maison : bilan 4 points pris à Chaban sur 12 possibles et 1 but marqué seulement...

Il va falloir mettre encore le bleu de travail et se montrer vaillant et guerrier ... c'est l'impression opposée qui est ressortie de cette prestation bordelaise.

Autres questions en suspens ? Y a-t-il un pilote dans l'avion ? Qui est le relais sur le terrain depuis que Plasil est parti ? Quel est le plan de jeu de Gillot ?

On ne parle même pas de la pseudo Direction menée par les radins de service, Tavernost-Triaud ....  Continuons comme ça et nous serons la très mauvaise surprise de ce championnat.

Evian et Sochaux se présentent aux girondins. Besoin IMPERATIF de ramener 6 points pour rattraper ce calimiteux début de saison.

Allez les Marine et Blanc.

Publié par Nico

Composition des équipes :

Girondins de Bordeaux : Carrasso (Cap), Orban, Planus (puis Traoré 46ème), Henrique, Mariano, Maurice Belay, Sertic, Sané, Obraniak (puis Diabaté 46ème), Jussié, (puis Rolan 76ème) Saivet.

Reims : Agassa, Turan, Weber, Tacalfred (Cap), Conte, Atar (puis Ayité 58ème), Krychowiak, Ca (puis Devaux 74ème), Fortes (puis De Preville 75ème), Albaek, Courtet.

Après-match : Lorient - Bordeaux




Conférence de presse après le match entre Lorient et Bordeaux.


Source : dailymotion.com

Lorient - Bordeaux : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Lorient et Bordeaux.

Source : dailymotion.com

dimanche 22 septembre 2013

6ème Journée : Lorient 3 - 3 Girondins de Bordeaux

Aboubakar a causé bien des soucis à Marc Planus
Les Bordelais encore trop fébriles auraient pu ramener la victoire......

La volonté était pourtant présente et même la réussite avec notamment 2 buts inscrits grâce à deux tirs lointains.
Mais les atermoiements en défense restent encore présent à l'image de la grosse bévue de Poundjé qui a permis aux Lorientais de revenir dans la partie ( 2 - 3 ).
Bien que menant 3 buts à 1 à l'extérieur, les Girondins, à cause de leurs difficultés défensives n'ont pu ramener mieux que le point du match nul.
Même si cela est plutôt satisfaisant dans le fond, la forme n'y est toujours pas.
Et le spectre de la zone de relégable est toujours d'actualité.....


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Encore raté pour Bordeaux. Les Girondins pensaient bien tenir leur deuxième victoire de la saison à Lorient, ce dimanche après-midi, mais ils ont bêtement laissé filer les trois points en seconde période.
Tout avait pourtant bien commencé, avec ce penalty transformé par Cheick Diabaté dès la 8e minute suite à une main d'Aboubakar (0-1). Lequel se rattrapera quelques instants plus tard en reprenant victorieusement un centre de Monnet-Paquet devant Mariano, doublement fautif sur le but (23e, 1-1).

Mais dans la foulée, deux éclairs vinrent éclaircir le ciel girondin : d'abord Sertic, dont la frappe consécutive à l'engagement trompa Audard, pas heureux sur le coup (24e, 1-2) ; puis Saivet, qui nettoya la lucarne du portier lorientais (1-3, 30e).

On voyait dans ces Girondins le sursaut d'orgueil espéré et attendu après la déroute allemande en Europa League jeudi soir. Mais une passe mal assurée de Poundjé vers Carrasso permit à Monnet-Paquet de réduire l'écart juste avant la pause (2-3, 44e). Bordeaux se mit à douter, et craqua peu avant l'heure de jeu, encore une fois suite à un alignement catastrophique de sa défense. Diallo battait Carrasso de près (3-3, 59e).

L'attaquant lorientais aurait même pu donner l'avantage aux siens suite à une nouvelle toile bordelaise, cette fois de Marc Planus, mais il manqua le cadre à bout portant de la tête (64e).
Evidemment, on serait tentés d'apprécier que les Girondins n'aient pas perdu après trois défaites consécutives. Mais peut-on vraiment s'en satisfaire, après qu'ils aient mené de deux buts ? Et comment ne pas s'alarmer devant une défense qui n'en finit plus de prendre l'eau ? Un constat qui pourrait trouver une traduction comptable simple à l'issue de cette journée : si Valenciennes gagne à Nice, ce dimanche (17h), Bordeaux sera relégable.

Article : sudouest.fr

4ème Journée : Narbonne 19 - 13 Stade Montois


Les Montois ont buté sur un os à Narbonne
Les Montois ne sont pas revenus sans point de Narbonne.....

Malgré une domination territoriale et une volonté sans faille, les Montois n'ont pas su concrétiser leurs intentions.
Encore trop indisciplinés à des moments cruciaux, les joueurs Landais n'ont pu faire mieux que de ramener un point de bonus de Narbonne.
C'est finalement un résultat encourageant, surtout au niveau de l'envie.
Après 3 défaites en 4 matches, les Jaune et Noir doivent sortir de cette spirale négative et cela doit passer par une victoire samedi prochain face à Auch.
Victoire presque impérative avant deux déplacements difficiles à Lyon et à Carcassonne à la suite.....

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Comment les Montois avaient-ils évacué le coup de massue reçu la semaine dernière face à Colomiers ? Pas très bien visiblement au regard des premières minutes. Nerveux, ils ont très rapidement concédé une grosse occasion d’essai qui se soldera finalement par une pénalité. Ces trois points encaissés auront au moins eu le mérite de piquer les coéquipiers de Vassili Bost.
Dans le sillage de ses avants, Mont-de-Marsan a commencé à asseoir sa domination territoriale. Une domination que les buteurs Montois, Claverie, puis Dut, ne parviendront pas à matérialiser au contraire de Narbonnais très efficaces. Et pour ne rien arranger, Bost, le capitaine, et Chedal ont été contraints de quitter la pelouse sur blessure peu avant la pause. Si le score à la mi-temps, 6 - 0, n’avait rien de rédhibitoire, les Landais étaient clairement invités à soigner la finition.

Indiscipline
Et le deuxième acte ne pouvait pas plus mal commencer : le talonneur Taukafa s’est rendu coupable d’un placage haut lourd de conséquences puisqu’il va coûter trois points et une infériorité numérique de dix minutes. Incapables de se remettre en ordre de bataille, les Montois vont encaisser en suivant un essai bien construit par les avants de Narbonne. Mené 14 - 0 et alors qu’on les croit sonnés, les Landais vont profiter d’une énorme maladresse narbonnaise pour marquer sur un contre grâce à la pointe de vitesse de Vunisa. À 14 - 10 à vingt minutes de la fin, Mont-de-Marsan s’est offert une deuxième chance dans ce match.
Mais pas plus que la première ils ne saisiront la seconde, un essai narbonnais venant doucher leurs espoirs quelques minutes plus tard. C’est d’autant plus regrettable que les Montois, avec un peu plus de constance dans l’effort, auraient pu faire tourner le match à leur avantage. Mais l’indiscipline, sanctionnée par deux cartons jaunes, et un manque de réussite au pied en début de partie, ont pesé trop lourd.

Article : sudouest.fr

samedi 21 septembre 2013

Narbonne - Stade Montois : La compo

                                    VS                                              


 Après la déroute des Montois à domicile face à Colomiers, le staff a décidé de mettre certains "cadres" sur le banc pour ce déplacement qui sonne comme celui du rachat.
Certains joueurs, en manque de temps de jeu, peuvent tirer leur épingle du jeu.
Il faudra pour cela être appliqué et surtout montrer un visage combattif face aux Audois.
Mais ne soyons pas trop optimistes, car Narbonne est une équipe en forme et il sera très difficile de s'imposer sur son terrain.
Coup d'envoi demain, samedi à 18h30 à Narbonne.

La compo :

Les avants : 
1- Pierre CORREIA
2- Ephraim TAUKAFA
3- Tevita MAILAU
4- Wame LEWARAVU
5- Berend BOTHA
6- Yann BRETHOUS
7- Vassili BOST
8- Alexandre RICAUD

Les arrières :
9- Arnaud PIC
10- Pierre-Alexandre DUT
11- Sionasa VUNISA
12- Baptiste CHEDAL-BORNU
13- Simon LUCU
14- Martin JAGR
15- Jean-Baptiste CLAVERIE

Les remplaçants :
16- Cyriel BLANCHARD
17- Régis RAMEAU
18- Vickus LIEBENBERG
19- Julien TASTET
20- Beñat ARRAYET
21- Jean-Baptiste DUBIE
22- Yoann DURQUET
23- Mathieu GIUDICELLI

Source : sudouest.fr

vendredi 20 septembre 2013

1ère Journée - Ligue Europa : Francfort 3 - 0 Girondins de Bordeaux

Carlos Henrique et André Biyogo-Poko dépités après un but allemand
Bordeaux a sombré à Francfort.....

Tarif syndical pour Bordeaux qui poursuit sa descente vertigineuse......
A part un but entaché d'une faute et d'un hors-jeu, la victoire des Allemands ne souffre d'aucune contestation.
Bordeaux a eu quelques occasions mais leur maladresse devant le but fait peine à voir ( Tête de Poko, etc..... ).
L'équipe remaniée des Girondins n'a rien donné en terme de confiance pour les prochaines échéances.
La campagne Européenne semble déjà se dessiner comme un chemin de croix.....
"Très inquiet" se dit Gillot, et qu'en pense les dirigeants ?
Rien d'inquiétant sûrement.....


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La saison dernière, c'est leur bon parcours en Ligue Europa qui avait égayé la première moitié de saison des Girondins de Bordeaux. Une année a passé, les joueurs sont presque les mêmes, et le parfum européen a déjà des relents faisandés.
Face à l'Eintracht Francfort, un club de milieu de tableau de Bundesliga, l'équipe de Francis Gillot s'est suicidée en un quart d'heure, rentrant finalement en Gironde avec trois buts dans la valise, un carton rouge (pour Orban) et une stérilité offensive tenace (3-0).

Il faut dire qu'en Allemagne, on ne badine pas avec la coupe d'Europe. Armin Veh, le coach de l'Eintracht a aligné son meilleur onze. Dans l'ambiance de folie de la Commerzbank-Arena de Francfort pleine comme un œuf, son homologue bordelais a, lui, choisi de (re)lancer quelques hommes en mal de temps de jeu.
Un Francis Gillot qui, à chaud, s'avoue trahi. "Il y avait des joueurs qui ont pas mal de bouteille, ce n'étaient pas des jeunes de la CFA. Ils avaient l'occasion de se montrer, ils ne l'ont pas fait et je suis très inquiet. On n'a pas d'efficacité offensive et derrière on fait toujours la boulette qui tue."

La fameuse boulette, elle est intervenue très très tôt dans la rencontre. Sur un centre venu de la gauche, Bréchet rate le ballon de la tête dans sa surface de réparation. L'arbitre croit que l'ancien Sochalien a au moins effleuré le ballon, alors il ne siffle pas de hors jeu sur Kadlec, lequel fusille Carrasso à bout portant. On joue seulement la 4e minute et Bordeaux n'y est pas (0-1).
Barnetta se jette crampon en avant sur un centre tendu. Le gardien bordelais est battu, mais le ballon file en corner. Partie remise pour l'Eintracht. Après un corner, Rupp coupe un centre de Barnetta pour inscrire le deuxième but allemand(0-2, 16e). La défense girondine est calamiteuse. Faubert et Bréchet aux abonnés absents.

Une tête de Bréchet sur un corner pourrait signer une esquisse de révolte. D'autant que Jussiê se rappelle qu'il a été un bon attaquant, mais son défenseur contre son tir. Puis c'est Poko qui ne cadre pas sa tête sur un centre de Maurice-Belay.
Menant 2-0, l'Eintracht Francfort ne ferme pas le jeu et laisse les Girondins s'approcher, pour mieux les prendre en contre-attaque. Mais Carrasso sauve les siens juste avant la mi-temps en gagnant son duel face à Inui.

Chalmé, un revenant, remplace Faubert à la pause. Les Girondins veulent bien faire, mais Henrique n'appuie pas suffisamment sa tête. Et ce qui devait arriver se produit : le coup de massue, avec un troisième but allemand. Djakpa place un coup franc parfait au fond des filets de Carrasso (0-3, 52e).
Histoire de rester frais pour le prochain déplacement à Lorient, Lucas Orban se fait expulser à l'heure de jeu, pour une faute en position de dernier défenseur. Il reste alors trente longues minutes insipides, en dépit des louables efforts de Rolan ou Ben Khalfallah. Il reste surtout la confirmation que ce Bordeaux-là va au-devant d'une saison délicate.

Article : sudouest.fr

mercredi 18 septembre 2013

Stade Montois - Colomiers : Le résumé en images

video

Résumé en images du match entre le Stade Montois et Colomiers.

Source : lnr.fr

samedi 14 septembre 2013

3ème Journée : Stade Montois 24 - 33 Colomiers

Mailau et le Stade ont subi face à Colomiers.
Les Montois ont été bousculés par Colomiers et n'ont pas su répondre.....

Avec un mauvais arbitre ( Italien ) et une défense qui s'est un peu oubliée en première mi-temps, les Montois ont perdu sur leur terrain.
Une première mi-temps arbitrée d'une façon presque incompréhensible par le juge arbitre italien qui a refusé deux essais possibles côté Montois alors qu'une pénalité leur avait été sifflée.
Ne connaissant visiblement pas la règle de l'avantage et bénéficiant de multiples pénalités, il n'en fallait pas plus à Lafforgue et à Colomiers pour les enquiller et marquer deux essais en perçant la défense Montoise dans l'axe, friable sur ces deux coups.
A la mi-temps, le score de 9 - 20 pour les visiteurs, était lourd et dur pour les Landais.
En seconde mi-temps, les Montois ont accéléré mais les Columérins, très réalistes, inscrivent un essai de récupération suite à un coup de pied dans la boîte.
Les Montois, malgré quelques maladresses, auront ce sursaut d'orgueil en inscrivant deux essais coup sur coup ( à 5 mns de la fin du match ), leur permettant de prendre le point de bonus.
Mais c'était vite oublier l'arbitre italien, qui dans les dernières secondes et face aux poteaux ( pénalité pour Colomiers ), a enlevé toutes chances aux locaux de ramener le moindre petit point à domicile.
Dure défaite pour les Montois qui marquent déjà le pas sur le peloton de tête.....


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Ce qui s’appelle une baffe. Bien ternes à Agen la semaine passée (défaite 14-9), les Montois s’étaient fixés comme objectif de se racheter face à Colomiers. C’est manqué, avec une défaite à zéro point concédée à Guy-Boniface (24-33). « J’attendais une réaction des joueurs et on s’enfonce encore plus, pestait Christophe Laussucq dans la zone mixte. Je leur ai dit, j’ai honte de la prestation qu’ils ont livrée. Peut-être qu’on se croit plus beau que ce que l’on est... De ce que je vois sur le terrain, on est plutôt une équipe de bas de tableau que l’un des favoris. »
Pour le capitaine des jaune et noir, Julien Tastet, la désillusion est également énorme : « Avant de vouloir envoyer du jeu, il faut être propre sur les fondamentaux. Sauf que nous, on fait les choses à l’envers et on veut jouer avant de faire le ‘‘sale boulot’’. Ce n’est pas comme ça qu’on arrivera à quelque chose. »

La lucidité de Lafforgue
Aux abonnés absents au soutien dans les zones de rucks - pour ne pas dire absents tout court -, manquant d’agressivité dans les duels et de maîtrise, plus généralement, dans le jeu, jamais les Montois n’ont semblé être entrés dans la rencontre. Il y a bien eu cette réaction d’orgueil à partir de la 65e minute, à l’origine de deux essais coup sur coup (Pic 68e puis Durquet 70e) mais à ce moment-là, Colomiers était déjà loin et une victoire jaune et noir aurait été à classer parmi les plus grands hold-up de l’histoire. Les Columérins n’ont pas vraiment eu à forcer leur talent hier mais ont eu le mérite de profiter de la moindre erreur défensive landaise, inscrivant trois essais par Vasuinubu (24) et Bolakoro, auteur d’un doublé (29e et 54e, 12-30), suite à des actions pour la plupart initiées par l’ancien ouvreur stadiste Lafforgue.
« Il faut vite se remettre en question, concluait Julien Tastet. Une grosse semaine de travail nous attend. » Et même si la tête du classement est déjà loin (8 points d’avance pour Lyon ce matin), ce n’est pas en termes de résultat que les jaune et noir seront les plus attendus à Narbonne, mais bien dans l’état d’esprit. Perdu corps et bien hier, le Stade Montois doit impérativement y refaire surface.

Article : stademontoisrugby.fr

vendredi 13 septembre 2013

Après-match : Bordeaux - Paris



Conférence de presse après le match entre Bordeaux et Paris.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Paris : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Paris.

Source : l'Equipe.fr

5ème Journée : Girondins de Bordeaux 0 - 2 Paris S.G



Quelle tristesse ...

Laurent Blanc à Bordeaux. Forcément cela rappelle de supers souvenirs à tous les supporters Marine et Blanc avec le titre de 2009, une génération de très bons joueurs et une équipe qui faisait rêver et qui a enchanté tant d'amoureux du maillot au scapulaire que ce soit en championnat ou en Champion's League.

Fini l'instant nostalgie : 4 ans plus tard Laurent Blanc est le coach de l'épouvantail parisien champion en titre avec son armada de stars et son portefeuille crachant les pétro dollars qataris ...  Même si certains titulaires sont sur le banc cette équipe a très fière allure et a de quoi faire trembler les bordelais dans leur antre de Chaban.

Le PSG arrive ambitieux avec une formation en 4-3-3 et Bordeaux toujours aussi prudent avec Diabaté seul en pointe... ça va etre difficile pour lui face à la montagne Thiago Silva.

Le match démarre sur un bon rythme, Bordeaux presse mais le ballon est souvent dans les pieds parisiens...on se demande qui joue à la maison et qui joue à l'extérieur.

Une domination stérile du PSG avec très peu d'actions et de frappes au but en ce début de match .. Ibra touche peu de ballons mais on sent déjà que le danger peut venir de lui et à n'importe quel moment...

30ème min...l'action de cette première mi temps avec un Zlatan qui joue trop tranquille aux 30 mètres et qui après un relais avec le jeune Ongenda lance Matuidi côté gauche qui en deux temps bat Carrasso...que d'errements et d'immobilisme dans cette équipe bordelaise jusqu'alors pas trop inquiétée.

Peu avant la mi temps Obraniak met une belle frappe ras de terre suite à un beau travail de Diabaté mais ça ne changera rien...Sirigu reste bien concentré.

Score à la mi-temps : 1 à 0 pour les visiteurs

Les bordelais sont un peu plus incisifs en cette reprise de jeu ...les milieux trouvent Diabaté un peu plus aisément et auraient même dû être récompensés d'un pénalty à la 52ème suite à un duel aérien et une belle main de Thiago Silva ...l'arbitre avait bien sur une fois de plus le soleil dans les yeux et ses ascesseurs de même...

Après... la même histoire...un relâchement encore coupable suite à un très mauvais alignement de la défense bordelaise : à la 64ème, Verrati lance Lucas côté droit qui se trouve seul face à Carrasso et marque dans le but presque vide...le capitaine bordelais ayant anticipé sur un centre pour Ibra... Bordeaux 0 Paris 2.

Autre mouvement d'envergure côté visiteur avec une passe géniale de Lucas par dessus Henrique et Zlatan encore lui lobbe Carrasso qui dévie in extremis en corner .

La coaching ne donnera rien ...les parisiens font la passe à 10 et ont encore eu des occasions à la pelle et on peut remercier Carrasso qui notamment fait une double parade devant une frappe de Zlatan et une autre de Digne ...

On en restera là ... encore une belle déconvenue pour les girondins qui sont vraiment trop limités pour rivaliser avec les meilleurs... une animation offensive inexistante (3 buts seulement en 5 matchs) et un recrutement absent. Triaud et M6 ont beau se défendre comme il le veulent mais leurs choix ne sont plus compris par quiconque et les supporters ont bien raison de demander des comptes! Payer cher pour voir un tel spectacle a de quoi énerver les plus fervents supporters....il faudra pas s'étonner si Chaban sonne creux les prochains matchs ...

Prochain match de championnat à Lorient avec prise obligatoire de points et entre temps un petit match sympa en Europa League contre Francfort.... Ça va être difficile et on espère vraiment compter sur les valeurs morales et de fierté des joueurs.

Allez les Marine et Blanc

Publié par Nico

Compositions des équipes :

Girondins de Bordeaux : Carrasso (Cap), Mariano, Henrique, Sané, Orban, N Guemo, Poko, Rolan (puis Maurice Belay 66ème), Obraniak, Saivet (puis Jussie75ème), Diabate (puis Sacko 75ème)

Paris Saint Germain : Sirigu, Digne, Thiago Silva (Cap), Alex Costa, Van Der Wiel, Matuidi (But 30ème), Motta, Verrati, Ongenda (puyis Rabiot 73ème), Lucas (But 64ème puis Coman 82ème)), Ibrahimovic (puis Cavani 81ème)


Stade Montois - Colomiers : La compo

Alexandre Ricaud et les Montois n’ont déjà plus guère le choix que de gagner s’ils ne veulent pas se retrouver décrochés par des équipes comme Lyon ou Pau en tête de classement.

Le Stade Montois, après leur piètre performance à Agen, veut rebondir à domicile face à Colomiers.
Mais cette équipe de Colomiers, qui est en forme, et qui a fait un recrutement intéressant à l'intersaison, peut donner du fil à retordre aux Landais.
Il ne faudra pas prendre cette équipe de haut et se montrer appliqués et sérieux pour l'emporter.
On espère que le Stade Montois montrera un autre visage, que celui vu à Agen, pour y parvenir......
Coup d'envoi, demain samedi, à 18h30 au Stade Guy Boniface à Mont-de-Marsan.

La compo :

Les avants :
1. Regis RAMEAU
2. Cyriel BLANCHARD
3. Sebastien ORMAECHEA
4. Mark FLANAGAN
5. Wame LEWARAVU
6. Julien TASTET (CAP)
7. Yann BRETHOUS
8. Alexandre RICAUD
 
Les arrières :
9. Beñat ARRAYET
10. Pierre-Alexandre DUT
11. Julien CABANNES
12. Jean-Baptiste DUBIE
13. Baptiste CHEDAL BORNU
14. Sionasa VUNISA
15. Yohann DURQUET 

Les remplaçants :
16. Ephraim TAUKAFA
17. Tevita MAILAU
18. Berend BOTHA
19. Bogdan LEONTE
20. Arnaud PIC
21. Simon LUCU
22. Jean-Baptiste CLAVERIE
23. Mathieu GIUDICELLI 

Source : stademontoisrugby.fr

Avant-match Stade Montois - Colomiers : Interview en exclu d'Alex Ricaud


Alexandre Ricaud nous a accordé une interview avant la réception de Colomiers.
Sans concession, et lucide, il nous livre ses sentiments sur l'actualité du Stade Montois.
Un garçon attachant, qui donne tout ( trop quelques fois ? ;-) ) pour son club de cœur.

Marine et Jaune : Que pensez-vous du sujet qui alimente actuellement certaines discutions entre supporters ? ( le fait que les joueurs ne soient pas venus saluer les supporters à la fin du match face à Agen )

Alexandre Ricaud : Il n'a pas lieu d 'être. C'est vrai, on a fait une erreur de ne pas leur dire merci d’être venus nous supporter. Mais il faut qu ils comprennent aussi que l'on était énormément déçu et que sur le coup, on n'y a pas pensé.

M&J : Comment abordez-vous ce match face à Colomiers qui semble loin d'être facile ?

A.R : Oui, on a vu que Colomiers était une équipe joueuse, avec un bon effectif.
Ils n'auront pas de pression car ils jouent à l'extérieur.
Mais nous avons confiance en nos forces et nous allons faire ce qu il faut pour gagner ce match.

M&J : Est-ce que le fait de commencer à 18h30 ( pour la première fois de la saison ) peut changer le schéma de jeu ( froid, humidité ) ? 

A.R : Non, on n'est pas encore dans l'humidité mais s'il faut, on s'adaptera aux conditions.
Mais le fait de jouer a 18H30 ne changera rien.

M&J : Ce match à Agen, est-il digéré ou reste-t-il encore des regrets ?

A.R : Il est digéré mais c'est vrai qu'on en parle car on a fait un non match et on ne veut pas que cela se reproduise.

M&J : Justement, cela faisait un moment, même en TOP14, que nous n'avions pas vu de « non match » de la part du Stade Montois... il faut bien l'exception qui confirme la règle dans une saison ! Non ? 

A.R : Oui vous avez raison, mais là, c'est dommage, car c'est 3 points laissés en route.

M&J : A titre personnel, comment vous sentez-vous en ce début de saison ? 

A.R : Personnellement, ça va.
Je reviens petit à petit, car à la fin de la saison dernière j'ai eu un pépin physique au genou donc je n'ai pas pu courir.
Et quand j'ai repris et que j'ai commencé à revenir, je me suis déchiré le mollet.
C'est pour cette raison que je n'ai joué qu'un seul match amical à l'intersaison.
Mais en enchaînant les matchs, j'espère revenir le plus vite possible à mon niveau.

M&J : Et concernant votre petite faute en fin de match face à La Rochelle ? On ne vous a pas trop réprimandé dans les vestiaires ? 

A.R : Si, mais cela aurait pire si on avait perdu...
J'ai fait une erreur de cadet, c'est une honte.
Cela aurait pu devenir une faute professionnelle...


Merci beaucoup à Alexandre Ricaud pour sa disponibilité et son amabilité...

mercredi 11 septembre 2013

Agen - Stade Montois : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Agen et le Stade Montois.

Source : dailymotion.com

samedi 7 septembre 2013

2ème Journée : Agen 14 - 9 Stade Montois

Rémi Vaquin et Ross Skeate ont livré un gros combat hier face au pack landais.
Par manque d'intentions, le Stade Montois n'a pas pu espérer mieux.....

Les Montois, ont certes, ramené un point de bonus défensif mais avec un peu plus de réussite de Dut ( 3/6 ) au pied , ils auraient pu prétendre à la victoire.
Cependant, Agen a dominé les débats, du moins territorialement et méritent cette victoire étriquée.
Cette rencontre a surtout été défensive, et on n'a vu que très peu de jeu.
Comme si le match n'avait jamais trouvé le rythme d'une partie libérée.
Ainsi on a vu un match très fermé, avec beaucoup de jeu au pied.
En résumé un match très soporifique.......
Espérons que le prochain rendez-vous des Montois face à Colomiers verra un peu plus d'envolées.....


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et dire qu’il y a quelques mois à peine, c’était encore une affiche de Top 14. Hier, les retrouvailles entre relégués avaient parfois des allures de match de Fédérale. « Pour les spectateurs, cela n’a pas dû être agréable, regrette l’ailier montois Martin Jagr. C’était un match pourri, de petit niveau. On est frustré car ni Agen ni nous n’avons rien montré. » L’entraîneur des trois-quarts agenais Stéphane Prosper acquiesce : « On a l’impression que le match n’a jamais démarré, il n’y a pas eu de rythme. Il y a plein de choses à redire sur le contenu, mais l’important ce sont bien sûr les 4 points. »
Le refrain est connu. Et c’est tout ce qu’il faudra retenir de ce match à vite oublier que les Montois auraient tout aussi bien pu gagner. « Il y avait un coup à faire, confirme l’entraîneur Christophe Laussucq. On n’était pas venu pour se contenter d’un point de bonus défensif. Cette équipe était à notre portée. Ce n’est pas un point de gagné, c’est trois de perdus. » Le cri de soulagement poussé par le manager agenais Mathieu Blin sur la dernière mêlée scellant la victoire de son équipe en dit long à ce sujet. Comme à Albi une semaine plus tôt (17-12), le SUA a assuré l’essentiel et se retrouve avec deux victoires après deux journées. Pour ce qui est de la manière, il faudra revenir.

Un carton qui pèse lourd

Les 6 482 spectateurs d’Armandie, où le SUA n’avait plus joué depuis le 20 avril, sont sûrement restés sur leur faim hier. Ils ont assisté à un match « à l’ancienne » avec un gros combat d’avants, des ballons portés, des chandelles mais aussi des en-avants à la pelle et des ratés des buteurs (trois pénalités manquées de chaque côté). à ce non-jeu, les Agenais se sont montrés les moins mauvais, leur nouvel ouvreur sud-africain Burton Francis parvenant pour sa première apparition sous le maillot du SUA à mettre la pression au pied sur des Montois bien trop maladroits pour pouvoir profiter de ces ballons de relance.
Même s’ils auraient dû concrétiser plus tôt leur légère domination avec l’appui du vent en première période, les Agenais ont eu le mérite d’attendre leur heure pour inscrire le seul essai de la rencontre qui fait finalement la différence. Les partenaires de Junior Pelesasa ont ainsi su profiter d’une supériorité numérique (carton jaune au talonneur montois Taukafa, 31e) pour envoyer l’ailier fidjien Leka Tagotago derrière la ligne en coin, suite à une pénaltouche et un gros travail de ses avants (8-3, 34e).

Une prestation « médiocre »

Cet essai restera le seul éclair dans une partie bien terne. Au-delà de la victoire, le SUA n’en retiendra qu’un point positif : sa défense qui n’a toujours pas encaissé le moindre essai en deux journées. Pour l’entraîneur montois Christophe Laussucq, l’explication du revers de son équipe est ailleurs : « On a fait un non-match. On a été trop faible techniquement pour réussir à les mettre sous pression. »
Faute de ne pas avoir su concrétiser leurs temps forts, les Agenais ont pourtant tremblé jusqu’à l’ultime mêlée. « Oui, j’ai eu énormément peur dans le dernier quart d’heure, avoue Stéphane Prosper. On est en construction de notre jeu et conscient qu’il y a du travail. Les joueurs sont lucides par rapport à la performance. » Le troisième ligne Marc Giraud le premier : « C’est 4 points aujourd’hui, avec le sentiment du devoir qui n’est pas tout à fait accompli. Je qualifie notre prestation de médiocre, mais on gagne. La Pro D2 est un championnat à points, pas à performances. »

Article : sudouest.fr

vendredi 6 septembre 2013

Agen - Stade Montois : La compo

                                                   VS                                            

Pour le compte de la deuxième journée de ProD2, le Stade Montois se déplace chez un autre gros bras du championnat, Agen.
Agen qui a accompagné le Stade Montois en ProD2 n'a pas manqué son premier rendez-vous en l'emportant à l'extérieur lors de la première journée ( Albi ).
Ce match entre deux clubs qui se connaissent et qui ont un lourd passé commun sent déjà la poudre.
Le vainqueur de cette rencontre prendra déjà avantage psychologique sur l'adversaire.
Espérons que ce ce soit le Stade Montois.
Match demain à 14h00, en direct sur Eurosport.

La compo :

Les avants :
1. Pierre CORREIA
2. Ephraïm TAUKAFA
3. Mathieu GIUDICELLI
4. Vickus LIEBENBERG
5. Berend BOTHA
6. Vassili BOST
7. Yann BRETHOUS
8. Julien TASTET (Cap) 
 
Les arrières :
9. Arnaud PIC
10. Pierre-Alexandre DUT
11. Julien CABANNES
12. Sylvain MIRANDE
13. Jean-Baptiste DUBIE
14. Martin JAGR
15. Yohann DURQUET 
 
Les remplaçants :
16. Cyriel BLANCHARD
17. Régis RAMEAU
18. Wame LEWARAVU
19. Alexandre RICAUD
20. Beñat ARRAYET
21. Baptiste CHEDAL BORNU
22. Jean-Baptiste CLAVERIE
23. Sébastien ORMAECHEA 
 
Source : stademontoisrugby.fr