Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

vendredi 31 mai 2013

Finale Coupe de France : Girondins de Bordeaux 3 - 2 Evian

Bordeaux a remporté sa quatrième Coupe de France aux dépens d'Evian-TG. (L'Equipe)
Bordeaux remporte sa 4ème Coupe de France et s'offre l'Europe.....


La saison de Bordeaux n'est pas complètement ratée et finit même en apothéose.
Les Girondins ont remporté cette finale face à une très accrocheuse équipe d'Evian, qui était revenue au score à deux reprises.
Souvent décrié, et encore après quelques approximations ( pénalty manqué, mauvais contrôles... ), Diabaté a encore inscrit un doublé lors de ce match, et Saivet est aussi allé de son but pour permettre à Bordeaux de décrocher ce titre attendu depuis 26 ans.
Les Girondins  font aussi coup double puisqu’ils retrouveront aussi l'Europa Ligue.
C'est très important pour le club français qui a disputé le plus de rencontres européennes et qui aime ce rendez-vous annuel, partagé avec les supporters.

MERCI BORDEAUX !!!!!!!!
UNE AUTRE LIGNE S'AJOUTE AU PALMARÈS !!!!!!!
LA SAISON FINIT BIEN ET C'EST CE QUE NOUS RETIENDRONS !!!!!!!

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

26 ans après, Bordeaux gagne à nouveau la Coupe de France. La 4e de son histoire au terme d’une finale loin d’être évidente face au trouble-fête, Evian TG. Ayant déjà éliminé l’ogre parisien et Lorient aux tours précédents, les Haut-Savoyards ont bien joué leur rôle jusqu’au bout. Mais ils auront été rattrapés par leur naïveté défensive qui leur a tant coûté tout au long de la saison. Poussifs, incohérents et dépassés techniquement en première période, les hommes de Dupraz ont logiquement été menés au score sur une incursion de Diabaté, bien servi par la belle ouverture de Mariano (1-0, 39e). Malheureux à plusieurs reprises (4e, 6e, 15e), le grand attaquant girondin pensait donner un avantage qui libérerait son équipe, plus à l’aise en contre. Mais son loupé sur penalty (48e) relançait Evian TG, qui revenait immédiatement par Sagbo, à la réception d’un centre parfait de Wass (1-1, 51e). Comme une sanction.

Diabaté dans tous ses états
Mais Bordeaux ne doutait pas. Presque dans la foulée, Saivet redonnait l’avantage aux siens en étant à l’affût d’un coup franc de Sertic (2-1, 53e). Bien attachée à défendre son maigre avantage, la bande à Gillot avait le défaut de trop reculer. Et finissait par être punie, Dja Djédjé reprenant victorieusement un centre du nouvel entrant, Barbosa (2-2, 70e). Le suspense était alors à son comble et la tension faisait trembler les vingt-deux acteurs. Plus expérimentés, les Girondins reprenaient alors un avantage décisif grace à l'omniprésent Diabaté, décidément passé par tous les états. Lancé par un extérieur subtil de Maurice-Belay, le Malien délivrait le banc bordelais (3-2, 89e). Un scénario cruel pour Evian TG qui ne remportera pas le premier trophée de son histoire, trois ans après son arrivée dans le professionnalisme.

Article : sport24.com

Bogdan Leonte signe au SMR ! (1an)


C'est officiel, le troisième ligne aile Bogdan Leonte (26ans, 1m94 pour 90kg), vient de signer un contrat avec le Stade Montois pour une saison. Formé au CSBJ, ce joueur est passé dans diverses sélections d'équipes de France (Reichel, -18 & -19ans).
Nous lui souhaitons la bienvenue au Stade Montois Rugby !

mardi 28 mai 2013

Après-match : Bordeaux - Evian T.G

video

Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Evian T.G.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Evian T.G : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Evian T.G.

Source : l'Equipe.fr

lundi 27 mai 2013

38ème Journée : Girondins de Bordeaux 2 - 1 Evian T.G

Cheick Diabaté auteur des deux buts bordelais
Diabaté a offert cette 7ème place, attendue par les dirigeants Bordelais.....

Objectif atteint pour les Bordelais qui ont gagné cette fameuse 7ème place au classement.
Bénéficiant notamment dans le même temps des défaites conjuguées de Montpellier et de Lorient.
Les Girondins avec des joueurs laissés au repos ( Obraniak, Plasil..... ) ont sorti un match propre et engagé, Diabaté y allant même d'un doublé.
Cette victoire donne aussi un avantage psychologique très important avant la finale de Coupe de France vendredi prochain face à cette même équipe.
Ce dernier match de la saison de la saison au Stade de France doit faire oublier cette saison plus que moyenne.....
Espérons que la fête escomptée ne se transforme en pétard mouillé.....

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ne pas se blesser bêtement, c’était le mot d’ordre des 22 acteurs du Stade Chaban-Delmas. A cinq jours de la finale de la Coupe de France, Savoyards et Girondins n’avaient pas la tête à disputer un match sans enjeu de Ligue 1, même si celui-ci était le dernier de la saison. Malgré les têtes tournées vers le Stade de France, les Bordelais cherchaient d’entrée à offrir un minimum de spectacle à leurs supporters et obtenaient un penalty par Diabaté dès la cinquième minute. Fauché par Durand qui fêtait sa première titularisation en Ligue 1 cette saison, le Malien se faisait justice lui-même et plaçait idéalement ses coéquipiers au tableau d’affichage (1-0, 5e).
Seul réel acteur sur le front de l’attaque girondine, le meilleur buteur du club au scapulaire ne ménageait pas ses efforts et inquiétait Durand de la tête (8e) avant de dribbler le portier savoyard pour inscrire un doublé (2-0, 34e). Inoffensifs, les joueurs de Pascal Dupraz semblaient laisser filer le match. Mais Cédric Barbosa obtenait un penalty dans les ultimes secondes de la première mi-temps et permettait à Sagbo de relancer Evian (2-1, 47e).

Terne second acte
Alors que la réduction de l’écart augurait d’une deuxième mi-temps emballée, les Savoyards ne montraient pas plus d’intentions au retour des vestiaires tandis que les Bordelais se contentaient de gérer leur avance tout en plaçant quelques piqûres de rappel par Diabaté (49e, 52e et 69e), Ben Khalfallah (75e) et Saivet (83e). Peu inquiétés devant leurs cages durant les 90 minutes, les Girondins empochent donc les trois points pour finir à la septième place, devant Lorient et Montpellier, battus respectivement par Paris et Toulouse.

Article : sport24.com

mardi 21 mai 2013

Après-match : Troyes - Bordeaux



Conférence de presse après la rencontre entre Troyes et Bordeaux.

Source : dailymotion.com

Troyes - Bordeaux : Le résumé en images

video

Résumé du match entre Troyes et Bordeaux.....

Source : l’Équipe.fr

37ème Journée : Troyes 1 - 0 Girondins de Bordeaux

Malgré un match sans enjeu, Grégory Sertic s’est montré combatif samedi à Troyes.
Bordeaux n'a pas pu faire le remake de la Coupe de France.....

Les Girondins n'ont pas eu la même motivation que le match précédent pour la Coupe de France face au même adversaire.
La tête déjà ailleurs, les Girondins ont permis aux Troyens de croire encore au maintien.
Malgré quelques velléités de Sertic ou Diabaté, les Bordelais n'ont pas fait le nécessaire pour rééditer la même performance trois jours avant.
Et pourtant, cette 7ème place était un autre objectif avoué.
Il restera encore la dernière journée pour pouvoir accrocher cette place, face à Evian.
Tiens donc ?!
C'est cette même équipe qu'ils affronteront en Finale de la Coupe de France...
Pour un scénario identique ?

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Troyes jouera donc sa survie en Ligue 1 lors de l’ultime journée à Valenciennes. Une ultime bataille que les hommes de Jean-Marc Furlan se sont offerts grâce à leur succès ce samedi face à Bordeaux sur la plus petite des marges (1-0). Visiblement encore marqués par la cruelle défaite en Coupe de France face à ces mêmes Bordelais (1-2), les Troyens débutaient pourtant poussivement la partie ne parvenant pas à prendre le contrôle du jeu. Les Bordelais n’étaient pas au mieux non plus et il fallait attendre les dernières minutes de la première période pour s’offrir quelques frissons. Obraniak manquait de précision dans la finition (34e) tout comme Camus, seul dans la surface mais qui ne cadrait pas son intérieur du pied. Diabaté voyait lui sa frappe repoussée par Thuram sur sa ligne (45e).

Dominateurs dès le retour des vestiaires, les Troyens se voyaient récompensés de leurs efforts sur un contre modèle. Camus, parfaitement lancé par Bahebeck, trompait Carrasso de l’extérieur du pied et donnait enfin de l’espoir à tout un stade (1-0, 56e). Quelques minutes plus tard, les hommes de Jean-Marc Furlan se retrouvaient même à 11 contre 10 suite à l’expulsion de Faubert pour une faute peu évidente sur Bahebeck en position de dernier défenseur (65e). Une situation dont ne profitait pas les locaux malgré deux énormes occasions de Bahebeck qui, par deux fois, tombait sur un Carrasso impérial sur sa ligne (74e, 77e). Malgré une fin de match difficile à l’image de cette ultime tête qui frôlait le poteau de Thuram (89e), les hommes de Jean-Marc Furlan en étaient quittes pour une troisième victoire consécutive en Ligue 1. Un succès qui leur permet d’entretenir l’espoir fou de décrocher leur maintien lors de la 38e et ultime journée. 

Article : sport24.com

mercredi 15 mai 2013

Demi-Finale CDF : Troyes 1 - 2 Girondins de Bordeaux

Les Girondins de Bordeaux en finale de la Coupe de France de football
Objectif atteint pour Bordeaux qui se qualifie pour la Finale.....

Un grand OUF de soulagement.
Bordeaux n'a peut-être pas raté sa saison.
Après un match débridé et un Bordeaux en demi-teinte encore une fois, la victoire sonne comme une délivrance.
Pourtant sur le contenu, il y aurait beaucoup à dire.
Les Girondins ont souffert en première mi-temps et ont encaissé un but dès les premières minutes.
Faibles techniquement et dominés dans les duels, Bordeaux ne doit son salut qu'à Diabaté, en fin de première période sur un centre repris dans la course.
Ce dernier avait pourtant tout manqué auparavant, mais comme par enchantement, il a eu cette fulgurance, qui a fait du bien à l'équipe.
En seconde période, les hommes de Gillot ont mis le pied sur le ballon et ont acculé les Troyens dans leur camp.
Et comme un match de Bordeaux est toujours atypique, c'est sur une action presque gaguesque que Troyes a offert la victoire aux Girondins.
Brechet tente de dégager le ballon dans les pieds de Diabaté à la lutte avec Jarjat et le ballon finit sa course dans le petit filet du gardien Troyen...... Cruel.....
Bordeaux effectue quand même un nouveau record, celui d'avoir toujours été mené et d'être revenu au score pour l'emporter.
Et ce toujours à l'extérieur puisque les Girondins ont joué toute la Coupe de France hors de leur base.
Au Stade de France, Bordeaux retrouvera Evian en finale.
Défense de mettre de l'eau dans leur vin pour les Bordelais.....


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Bordeaux s'est qualifié pour sa première finale de Coupe de France depuis 1987 en remportant son cinquième match consécutif à l'extérieur dans l'épreuve, mardi à Troyes (2-1), après avoir été mené au score.
Bordeaux, triple vainqueur de l'épreuve, s'était imposé en finale il y a 26 ans, en dominant Marseille. Le 31 mai, les Girondins tenteront de remporter un nouveau trophée face à Evian/Thonon, qualifié la semaine dernière en surclassant Lorient (4-0).

Cette demi-finale, initialement prévue le 7 mai, avait été reportée sur décision préfectorale en raison des conditions climatiques dans l'Aube, avec un risque d'inondation autour du stade.

Dès la 7e minute, Bahebeck, lancé par Nsakala, a récupéré le ballon après une erreur de Sané, s'est présenté face à Carrasso et a pu prendre tout son temps pour tromper le gardien girondin (1-0). 
A Bordeaux, Diabaté a fini par être récompensé, juste avant la mi-temps (1-1, 41e). Le grand attaquant malien des Girondins a beaucoup tenté, mais a souvent été maladroit, comme sur cette reprise de la tête complètement manquée (14e) après un caviar de Mariano.
Le Malien a ensuite été trop court après une grosse frappe de Sertic repoussée par Dreyer (25e), s'est fait contrer par Jarjat (33e) et a encore manqué une reprise de la tête (37e).
C'est finalement d'une reprise du pied droit que Diabaté a trouvé la solution, sur un nouveau centre impeccable de Mariano. Diabaté a été à l'origine du second but bordelais. A la lutte dans la surface avec l'attaquant, Bréchet a involontairement marqué contre son camp en enlevant le ballon des pieds du Malien (63e). 
Carrasso a sauvé Bordeaux de l'égalisation à la 73e, avec une parade devant Marcos. Sertic aurait pu rassurer les Girondins plus tôt mais son tir s'est écrasé sur le poteau (88e).
Article : sudouest.fr

lundi 13 mai 2013

Après-match : Bordeaux - Nancy



Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Nancy.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Nancy : Le résumé en images

video

Résumé en images du match entre Bordeaux et Nancy.

Source : l’Équipe.fr

dimanche 12 mai 2013

36ème Journée : Girondins de Bordeaux 3 - 2 Nancy

 Rentrée décisive de Cheick Diabaté auteur du troisième but bordelais, synonyme de victoire salvatrice.
 Les Girondins ont encore souffert mais sont sortis vainqueurs.....

Bordeaux a encore soufflé le bon et le moins bon face à Nancy, en lutte pour le maintien.
Menant 2 à 0 à la mi-temps, on pensait que le plus dur était déjà fait mais c'est sans compter sur l'inconstance en défense des Girondins.
Les Nancéiens sont parvenus à revenir à égalité et à faire douter Chaban-Delmas.
On se disait alors que Bordeaux allait retomber dans ses travers et être pris au piège de Nancy mais c'était oublier un peu tôt le joueur providentiel de cette fin de saison.
D'un coup de tête, Diabaté a offert la victoire aux Bordelais, leur permettant de pouvoir encore croire à cette 7ème place qui est importante financièrement.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le match de Lyon n’aura finalement pas été un accident de parcours pour Nancy. En déplacement sur la pelouse des Girondins, dont les pensées étaient tournées vers Troyes et leur demi-finale de Coupe de France, les hommes de Patrick Gabriel ont enchaîné une deuxième défaite en Ligue 1 (3-2) qui pourrait les pousser à nouveau dans la zone rouge à l’issue de cette 36e journée. Tout avait pourtant bien commencé pour les Lorrains qui, malgré une première frayeur sur une frappe de Biyogo-Poko (7e), se montraient dangereux sur coups de pied arrêtés, mais Puygrenier tombait sur un Carrasso impérial sur sa ligne (18e). C’est finalement dans les toutes dernières minutes que les Nancéiens craquaient littéralement et encaissaient deux buts en l’espace de cinq minutes par l’intermédiaire de Biyogo-Poko (1-0, 41e) et Saivet (2-0, 45e). Un débours qui allait s’avérer rédhibitoire pour la suite de la rencontre.

Dès le retour des vestiaires, les Girondins s’offraient plusieurs occasions de tuer le match mais ni Biyogo Poko (53e), ni Rolan (61e) ne parvenaient à tromper la vigilance de Grégorini. C’est finalement sur un coup du sort et une magnifique boulette de Carrasso que le match se relançait. Sur une frappe de Karaboué, le gardien de Bordeaux laissait filer le ballon entre ces jambes (2-1, 65e) et redonnait de l’espoir à l’ASNL. Grégorini l’entretenait en se montrant décisif devant Biyogo Poko (68e), Maurice-Belay (73e) et Mariano (76e). Sané, à la réception d’un coup-franc magistral de Mangani ne tremblait pas et ajustait Carrasso de la tête pour relancer totalement la partie (2-2, 80e). Dans une fin de match complètement débridée et ouverte, Diabaté, à peine entré en jeu, imposait son jeu de tête devant Puygrenier pour redonner l’avantage aux siens (3-2, 85e). Un avantage que les Bordelais ne lâchaient plus jusqu’au coup de sifflet final et qu’ils auraient pu aggraver un peu plus sans une nouvelle parade exceptionnelle de Grégorini sur un penalty de Faubert (90e+1).

Article : sport24.com

mercredi 8 mai 2013

Stade Montois - Bayonne : Le résumé en images

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Résumé en images du match entre Mont-de-Marsan et Bayonne.

Source : canal+.fr

samedi 4 mai 2013

26ème Journée : Stade Montois 33 - 36 Bayonne

Dans la tribune de face, lieu de vie du Kop du maillot, il régnait samedi après-midi une ambiance de phase finale.
Pas de 3ème victoire cette saison mais l'ambiance était là.....


Mont-de-Marsan a offert une belle prestation mais a encore perdu de très peu face aux Bayonnais.
Trois petits points au final séparent les Landais des Pyrénéens.....
Face à une équipe de Bayonne très compétitive, le Stade Montois a fait mieux que se défendre en les faisant trembler jusqu'au bout.
Les Montois ont encore couru après le score et leur engagement leur ont occasionné de finir le match à 14 avec la sortie sur Blessure de Cabannes.
A noter également trois essais non accordés à la vidéo côté Montois......
Un vibrant hommage a été donné aux joueurs qui quittent le Stade Montois la saison prochaine après un autre hommage tout aussi émouvant des anciens, vainqueurs du championnat de France en 1963.
Un page de l'histoire du club se termine pour en ouvrir une autre tout aussi passionnante.....

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le rêve d'un troisième succès n'est pas passé loin pour les Landais, toujours aussi joueurs, mais qui ont eu du répondant avec les jambes de feu de Spedding et Rokocoko, auteurs d'un essai chacun. 
Le stade Guy-Boniface, en fête pour célébrer le cinquantenaire de la victoire des siens (9-6) sur Dax en finale du Championnat de France, est passé par toutes les émotions avec un chassé-croisé permanent et plaisant grâce à l'absence d'enjeu.
L'Aviron inscrivait le premier essai après un festival de Rokocoko qui, après s'être amusé dans la défense montoise, voyait Roumieu finir le travail (15).
Pas le temps de respirer, qu'après trois turnovers, Spedding, servi par Ahotehiloa à hauteur, déposait tout son monde pour fêter ses 27 ans par un essai, son sixième de la saison (3-15, 19e).
La réaction de la lanterne rouge n'a pas tardé, avec une pénalité de Vignau-Tuquet (27), suivie d'un essai du capitaine Tastet après une grosse percée du puissant Ricaud (13-15, 30).
Les grandes manoeuvres reprenaient autour de l'heure de jeu, après que Vignau-Tuquet a remis les siens devant grâce à sa botte (19-18, 50e).
Bayonne reprenait les devants grâce à un essai de Baget validé à la vidéo mais le Stade ne s'en laissait pas compter, Ricaud surtout, qui remettait les siens devant en bonifiant un bon travail de son pack (26-25, 65e).
Le chassé-croisé se poursuivait avec une pénalité de Potgeiter (26-28, 65e), mais cette fois les Basques ne gâchaient pas l'occasion de prendre le large grâce à Rokocoko, très présent et marqueur à son tour (26-36, 70e).
Malgré ce nouvel écart, les hommes du Moun se lançaient dans un dernier baroud avec Durquet à l'honneur pour inscrire le dernier essai landais en Top 14 (79).

Article : sudouest.fr

Stade Montois - Bayonne : La compo

                                VS                                             



Le Stade Montois s'apprête à jouer son dernier match à domicile en TOP14 face à Bayonne.
Avec une équipe alignée encore inédite, les Montois voudront offrir une troisième victoire à leurs supporters.
Ce sera aussi l'occasion de dire au-revoir à des joueurs qui vont partir sous d'autres cieux ou qui n'ont pas été conservés.
Une page se tourne également avec le départ de Stéphane PROSPER, entraîneur à Mont-de-Marsan depuis 6 saisons.
Un fête sera organisée pour commémorer les 50 ans du titre de 1963.
Journée à émotion en perpective.....

La compo :

Les avants :
1. Alexandre MENINI
2. Pieter Grobler
3. Sebastien ORMAECHEA
4. Wame LEWARAVU
5. Vickus LIEBENBERG
6. Julien TASTET (Cap.)
7. Yann BRETHOUS
8. Alex RICAUD

 Les arrières : 
9. Beñat ARRAYET
10. Antoine VIGNAU TUQUET
11. Julien CABANNES
12. Dan BALEINADOGO
13. Ximun LUCU
14. Martin JAGR
15. Yohann DURQUET

 Les remplaçants : 
16. Cyriel BLANCHARD
17. Julian FIORINI
18. Berend BOTHA
19. Vassili BOST
20. Arnaud PIC
21. William RYDER
22. Thibault DUVALLET
23. Mathieu GIUDICELLI

Source : stademontoisrugby.fr

Après-match : Saint-Etienne - Bordeaux



Conférence de presse après la rencontre entre Saint-Étienne et Bordeaux.

Source : dailymotion.com


Saint-Etienne - Bordeaux : Le résumé en images

video

Résumé en images du match entre Saint-Étienne et Bordeaux.

Source : l'équipe.fr

35ème Journée : Saint-Etienne 0 - 0 Girondins de Bordeaux

Et que fait Bordeaux ? Encore un match nul !


Énième match nul des Girondins de Bordeaux qui étaient en déplacement à St Etienne (4e) à l'occasion de l'ouverture de la 35ème journée de championnat.

Bordeaux ne pouvait guère espérer mieux sur cette rencontre, et ce match nul n'est pas mérité pour le vainqueur de la dernière Coupe de la Ligue. Regroupés autour de la défense centrale, Bordeaux a tenté de contenir les attaques des Stéphanois, et avec , il était impossible de gagner (seulement 4 tirs pour aucun cadré).

Gillot avait préservé plusieurs joueurs en vue de la demi finale de la Coupe de France (Planus, Marange, Plasil) mais a malheureusement perdu Obraniak (blessure à la cheville), véritable drame pour la suite tellement ce joueur apporte et est au dessus techniquement.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Saint-Etienne ne veut décidément pas de ce podium. Alors qu’ils avaient la possibilité de s’emparer provisoirement de la troisième place aux dépens de Lyon, qui joue ce dimanche à Nancy, les Verts n’en ont pas profité en concédant un nul bien terne à domicile face à Bordeaux (0-0). Le 16e nul réalisé par Bordeaux, spécialiste en la matière (c’est le recordman dans les cinq championnats européens), et qui n’avait pas d’autre ambition que d’aller chercher ce résultat. Dans une ambiance assez étonnante (le public faisait en partie grève pour protester contre la fermeture d’une tribune aux «Green Angels»), les Stéphanois n’ont jamais su trouver la solution pour prendre en défaut des Girondins qui, malgré leur classement (9e), possèdent la troisième meilleure défense du championnat.

Trop désordonnés dans leur jeu, multipliant les approximations balle au pied et dans les transmissions, les hommes de Galtier sont passés à côté de leur match. A l’image du duo Aubameyang-Brandao, assez maladroit face au but. Le Brésilien a manqué le coche de la tête (8e, 58e), quand le Gabonais n’a pas été plus habile du pied droit (32e, 53e). Carrasso a toutefois eu du travail en signant deux belles parades sur des essais d’Hamouma (36e) et Guilavogui (51e). Les deux plus grosses occasions stéphanoises d’un match assez pauvre techniquement. La tête sans doute à sa demi-finale de coupe de France à Troyes mardi prochain, Bordeaux a tenu bon jusqu’au bout malgré une dernière tête de Zouma, qui n’a pas réédité son exploit de Gerland (90e+1). Encore une occasion de perdue pour les Verts avant un calendrier compliqué (déplacements à Lorient et Lille, réception de l'OM). Lyon s’en frotte les mains…

Article : stademontoisrugby.fr