Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

jeudi 28 février 2013

8èmes de Finale CDF : Raon L'Etape 2 - 2 ( Tab 3 - 5 ) Girondins de Bordeaux


Bordeaux se qualifie difficilement pour les 1/4......

Bordeaux a bien failli tomber dans le piège de ce 8ème de Finale de la Coupe de France.
Face à une équipe de CFA, les Girondins qui traversent une situation difficile en championnat, ont eu toutes les peines pour se qualifier.
Mais cette qualification à l'arrachée, ne fait pas oublier les problèmes que traversent les Bordelais.
Quand on voit qu'ils ne parviennent pas, dans le temps règlementaire, à gagner face à une équipe de CFA, alors qu'en sera-t-il face à Lille ?
L'avenir bordelais s'annonce bien sombre et cette qualification sans convaincre n'est pas là pour nous rassurer....

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"On ne va retenir que la qualification." L'entraîneur bordelais Francis Gillot en a bien conscience : face à Raon-l'Etape, la correctionnelle n'est pas passée loin. Mais les Girondins ont fini par se remettre à l'endroit pour décrocher leur qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France (2-2, 3-5 tab) aux dépens de Raon-l'Etape. Les pensionnaires de CFA étaient même parvenus à prendre l'avantage en prolongation, par Amara Keita (98e) mais ils n'ont pu concrétiser l'exploit. Un quart d'heure plus tard, Cheick Diabaté a transformé un penalty en deux temps, propulsant les deux équipes vers une séance de tirs au but ponctuée par la tentative victorieuse de Lamine Sané. Neuvième tireur, Sané a profité de l'échec de Nyamwisi pour tirer les Girondins du piège raonnais.
Dans un match abordé sans aucun complexe par la formation de CFA, ce sont pourtant les Bordelais qui se sont montrés les premiers dangereux, par l'intermédiaire de Sacko, sur un centre en retrait de Plasil (16e). Les occasions se sont ensuite succédé de part et d'autre au cours de la première période, sans pour autant qu'une équipe ne réussisse à prendre l'avantage avant la pause. De retour des vestiaires, l'entraîneur des Girondins Francis Gillot effectuait un double changement (sorties de Sacko et Saivet, entrées d'Obraniak et Maurice-Belay), coaching payant puisque Obraniak débloquait la situation peu avant l'heure de jeu (0-1, 59e). Avantage de courte durée cependant, Raon-l'Etape égalisant à la 64e grâce à Djé.

Lambay intraitable jusqu'aux tirs au but
 
"Je pensais que nous avions fait le plus dur en ouvrant le score", a commenté Francis Gillot, avant d'adresser ses "félicitations à l'équipe de Raon-l'Etape, qui a montré beaucoup de cœur et de talent". Jean-Philippe Séchet, entraîneur du club de CFA confirme : "on a été perdu aux tirs au but mais pas dans le jeu et on conserve notre série d'invincibilité." "On a montré de belles choses et j'espère qu'on va pouvoir continuer à le faire en championnat", appuie son gardien Régis Lambay.
Pour autant, dans les rangs Raonnais, "c'est la déception qui prime", assure l'entraîneur Jean-Philippe Séchet. D'autant que les Raonnais ont du mal à digérer le penalty de l'égalisation. Pour Séchet, c'est "sévère car le joueur est dos au ballon". Lambay approuve et fait de cette action "le tournant du match". D'autant plus que le gardien raonnais avait multiplié les arrêts pour contenir les offensives bordelaises. Las, il n'a pu répéter ces prouesses lorsque les Bordelais se sont présentés un par un.

Article : eurosport.com

lundi 25 février 2013

Bordeaux - Brest : Le résumé en images

video

Résumé en images du match entre Bordeaux et Brest.

Source : l'équipe.fr

dimanche 24 février 2013

26ème Journée : Girondins de Bordeaux 0 - 2 Brest

Sané et Faubert se sont dépensés, certes, mais Bordeaux était bien trop brouillon ce dimanche à Chaban.
Bordeaux a encore pêché par son inefficacité récurrente.....


Troisième défaite consécutive pour les Girondins en championnat.
Bordeaux n'a cette fois pas eu de la chance.
Les Brestois ont marqué leur premier but sur un ballon contré par Tremoulinas en première mi-temps, et ont bénéficié d'un pénalty plus que généreux ( l'attaquant venant butter sur la jambe de Sané ) en seconde.
Bordeaux ne semblait pourtant pas émoussé par le match de coupe d'Europe mais cette fois, ils ont été menés au score dans les 20 premières minutes du match et ont été incapables de revenir au score.
On ne répètera jamais assez que Bordeaux n'a pas les moyens de faire des miracles avec un effectif de la valeur du milieu de tableau en Ligue 1.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bordeaux n’avance plus en Ligue 1. Trois jours après avoir arraché leur qualification pour les 8es de finale de la Ligue Europa, les Girondins sont retombés dans leur travers ce dimanche, concédant face à Brest (0-2)  un troisième revers de rang. Fatigués par les échéances à répétition, les hommes de Francis Gillot ont surtout payé leur mauvaise entame de match. Ambitieuse dans le jeu malgré sa situation, la formation bretonne imprimait un gros rythme d’entrée. Des efforts rapidement payant. Car si Sané (10e) et Faubert (11e) retardaient l’échéance, Brest ouvrait rapidement le score avec l’aide de Trémoulinas, qui déviait dans ses filets une frappe non cadrée de Licka (0-1, 20e). Puni, Bordeaux tardait à réagir. Certes l’association Diabaté-Bellion à la pointe du 4-4-2 bordelais assurait une présence dans la surface adverse mais ce duo était sevré de bons ballons.

Il fallait finalement attendre l’approche de la pause pour voir les locaux hausser le niveau mais Thébaux veillait au grain, notamment sur une frappe puissante d’Obraniak (42e). La domination locale s’accentuait significativement au retour des vestiaires. Mais elle s’avérait des plus stériles. Malgré l’activité des hommes de couloir et le repli des Brestois, les actions bordelaises n’aboutissaient que trop rarement sur de franches occasions de but. Les entrées de Ben Khalfallah et Saivet ne changeaient guère la donne pour les Girondins qui laissaient filer leurs derniers espoirs en fin de match, lorsque Kantari trompait Carrasso sur un penalty discutable (0-2, 83e). Battu par des Brestois qui comptent désormais une avance de cinq points sur la zone rouge, Bordeaux a manqué d’un peu de tous les ingrédients pour s’imposer et se relancer en L1. Les Girondins vont devoir vite se relever s’ils ne veulent pas  vivre une fin de saison en roue libre.

Article : sport24.com

Agen - Stade Montois : Le résumé en images

video

Résumé en images du match entre Agen et le Stade Montois.

Source : lnr.fr

19ème Journée : Agen 9 - 3 Stade Montois

Beñat Arrayet a manqué hier 12 points au pied.
Le Stade Montois a manqué une belle occasion pour continuer à y croire.....


Le score étriqué reflète toute la tension qui a régné pendant ce match.
Le Stade Montois peut nourrir des regrets surtout en première mi-temps.
Mais ce mal récurrent pénalise encore une fois les Montois.
Ils ne parviennent toujours pas à concrétiser leur domination.
Marquer dans leur temps fort semble une montagne insurmontable pour les Landais.
N'ayant pas pu bénéficier du vent en première mi-temps, les Montois se sont fait punir en seconde et s'est Agen qui en a profité en prenant l'avantage au score.
La saison est à l'image de ce match, encore une occasion manquée alors qu'il y avait largement la place.
Il faut se remobiliser malgré cette grosse déconvenue et préparer au mieux la saison prochaine pour un Stade Montois, vaillant mais trop limité pour lutter en TOP14......

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Neuf pénalités manquées, deux poteaux, une transversale... Les buteurs n'étaient pas à la fête hier après-midi dans la glacière d'Armandie, traversée par un vent tourbillonnant qui a fortement gêné et Beñat Arrayet le Montois, et Raphaël Lagarde l'Agenais. Mais au petit jeu du plus déçu, c'est bien sûr le vaincu qui avait le plus de mal à digérer le scénario de cette rencontre au moment de quitter la pelouse.
Beñat Arrayet le reconnaît, il est pour beaucoup dans l'échec des Montois dans le Lot-et-Garonne. Dominateurs en première mi-temps, les jaune et noir ont pourtant regagné le vestiaire à égalité avec leurs hôtes (3-3). à trois reprises, l'ouvreur landais a échoué en première période alors que les visiteurs avaient l'avantage du vent (7e, 9e et 39e). En deuxième période, alors que les Agenais avaient pris le contrôle des débats, le n°10 montois a de nouveau manqué l'occasion de convertir les fautes locales (51e) avant de laisser Thibaut Duvallet buter et dévisser une pénalité pourtant facile, à 18 mètres, face aux poteaux (61e).

Quinze points laissés en route 

En tout, Mont-de-Marsan a donc laissé échapper 15 points, quand le SUA en a pris 9 sur 21 (trois échecs pour Lagarde et un pour Barnard). Guère mieux, mais suffisant. « Mon vis-à-vis je m'en fous, râlait Arrayet dans les couloirs d'Armandie après le coup de sifflet final. Si on avait mis une ou deux pénalités de plus, les gars devant, qui ont fait un gros boulot, n'auraient pas baissé la tête. C'est dommage, je pense qu'on aurait dû passer devant au score à la mi-temps et, avec cet avantage, on aurait pu les faire douter un petit peu plus. »
Très touché, presque ému aux larmes au moment de quitter le vestiaire, l'ouvreur n'était pas tendre avec lui-même : « Je suis pratiquement à 100 % d'échec, ça fait chier. Il y a des numéros sur un terrain de rugby qui doivent assumer et aujourd'hui j'ai failli. C'est râlant parce que, vraiment, il y avait la place. »
Stéphane Prosper, ancien demi d'ouverture (à Mont-de-Marsan mais également à agen) se voulait moins sévère malgrè l'amertume de la défaite. « ça arrive, balayait l'entraîneur montois, lui aussi extrêment déçu. Il y a des jours comme ça, je sais ce que c'est, donc à aucun moment je ne blâmerai qui que ce soit. » Inutile en effet d'enfoncer des joueurs très abattus par cette 17e défaites en 19 matchs. Sûrement celle de trop pour le Stade Montois.

Article : sudouest.fr


samedi 23 février 2013

Agen - Stade Montois : La compo

                                  VS                                           


Du classique en ce qui concerne l'équipe alignée par le Stade Montois pour cette rencontre de la dernière chance face à Agen.
Pas de pression pour les Montois qui n'ont rien à perdre mais tout à gagner.
Le résultat n'est pas le plus important demain.
C'est surtout le visage que montreront les Landais qui sera attendu.
Le match à Clermont est à oublier; les supporters des Jaune et Noir espèrent voir l'équipe qui a fait trembler Toulon et vaincu les Grenoblois....
Nous souhaitons une surprise mais une victoire à Agen serait vraiment un réel exploit...
Agen s'est imposé à l'aller donc pourquoi pas Mont-de-Marsan au retour ?

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!!!!!!!


La compo :

Les avants :
1. Alexandre MENINI
2. Ephraïm TAUKAFA
3. Sébastien ORMAECHEA
4. Wame LEWARAVU
5. Vickus LIEBENBERG
6. Julien TASTET (C)
7. Vassili BOST
8. Alexandre RICAUD

Les arrières :
9. Arnaud PIC
10. Beñat ARRAYET
11. Julien CABANNES
12. Baptiste CHEDAL BORNU
13. Jean-Baptiste DUBIE
14. Martin JAGR
15. Ximun LUCU

Les remplaçants :
16. Julian FIORINI
17. Pierre CORREIA
18. Sebastian DE CHAVES
19. Haisini TAULANGA
20. Antoine VIGNAU TUQUET
21. Dan BALEINADOGO
22. Thibault DUVALLET
23. Tevita MAILAU

Source : stademontoisrugby.fr

jeudi 21 février 2013

16ème de Finale Retour ( Ligue Europa ) : Girondins de Bordeaux 1 - 0 Dynamo de Kiev

 Cheick Diabaté, héros de la soirée girondine
FOOTBALL UEFA EUROPA LEAGUE
FC GIRONDINS DE BORDEAUX / FC DYNAMO KYIV
PHOTO FABIEN COTTEREAU
 Bordeaux a subi mais a marqué et se qualifie pour les 8èmes de Finale.....


Les Bordelais, même dominés ont su ouvrir le score par Diabaté en première mi-temps.
Une fois n'est pas coutume, Bordeaux a tenu défensivement pour l'emporter face à une équipe Ukrainienne toujours aussi redoutable sur la scène Européenne.
Cette rencontre n'est pas la plus aboutie, loin de là, mais avec une équipe remaniée, les Girondins se sont montrés costauds et réalistes.
Cette victoire peut-être salutaire en championnat pour Bordeaux qui cherche un second souffle.
En 8èmes de Finale, les Girondins seront opposés au Benfica de Lisbonne.
Belle confrontation en perspective.....

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bordeaux y est arrivé. Malgré un effectif amoindri par les blessures et affecté par la lourde défaite concédée face à Lyon quatre jours plus tôt (0-4), le neuvième de la Ligue 1 s’est qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa en dominant le Dynamo Kiev (1-0). Forts du bon résultat nul ramené d’Ukraine au match aller (1-1), les Girondins démarraient la rencontre de manière très prudente. En laissant le contrôle du ballon aux joueurs du Dynamo qui campaient dans la moitié de terrain bordelaise. Un choix plutôt risqué qui offrait quelques opportunités à Yarmolenko (22e) ou Veloso (32e et 37e), les plus entreprenants. Mais à chaque fois, Carrasso s’interposait pour conserver sa cage inviolée. Très timides offensivement, les hommes de Francis Gillot parvenaient pourtant à trouver l’ouverture. Sur un corner mal renvoyé par Mikhalik, Diabaté héritait du ballon dans les six mètres et frappait du plat du pied droit pour inscrire son troisième but personnel de la saison en Ligue Europa (1-0, 41e).

Au retour des vestiaires, Oleg Blokhine procédait à deux changements offensifs avec les entrées de Gusev et de l’ancien Sochalien Ideye pour tenter d’inscrire les deux buts nécessaires. Effet immédiat, les Ukrainiens haussaient le rythme de la partie et prenaient de vitesse des Bordelais pas suffisamment attentifs. Imprécis dans la dernière passe, les visiteurs n’en profitaient toutefois pas. Pas même Haruna dont la tête à bout portant dans les six mètres passait au ras du deuxième poteau de Carrasso (67e). Au fil des minutes, le Dynamo semblait perdre espoir et relâchait inconsciemment la pression. Les Girondins pouvaient alors remonter d’un cran sur le terrain permettant quelques timides incursions devant la cage de Koval. Francis Gillot apportait un peu de sang frais en lançant Plasil et Maurice-Belay au milieu de terrain (84e). De quoi gérer tranquillement les dernières minutes et ainsi enchainer un quatrième match de suite à Chaban-Delmas en Ligue Europa sans prendre de but. Les Girondins s’offrent ainsi leur premier huitième de finale dans cette compétition, face à Benfica.

Article : sport24.com

mardi 19 février 2013

Après-match : Bordeaux - Lyon



Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Lyon.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Lyon : Le résumé en images

video


Résumé en images du match entre Bordeaux et Lyon.

Source : l’Équipe.fr

25ème Journée : Girondins de Bordeaux 0 - 4 Lyon

 Nicolas Maurice-Belay et les Girondins ont été largement dominés physiquement par une équipe de Lyon qui avait pourtant joué, comme les Bordelais, en Ligue Europa jeudi soir.
 Les Girondins ont pris une belle gifle face à Lyon.....

Triste spectacle à Chaban-Delmas, Bordeaux a sombré face à Lyon.
Avec des absences, surtout celle de Henrique en défense centrale, Bordeaux n'a pas fait le poids.
Les Bordelais ont essayé de jouer en première mi-temps mais se sont heurté encore à leur inefficacité offensive et à la solidité défensive Lyonnaise.
Rolan, trop juste physiquement n'a pas pesé et s'est même blessé.
Il faudra certainement qu'il s’aguerrisse encore un peu en CFA....
En seconde mi-temps, Bordeaux, émoussé physiquement a subi la réussite outrageuse de Lyon, inscrivant leur but à presque chaque tentative ( 4 buts/ 5 tirs ).
Il n'en fallait pas plus pour les Bordelais pour subir une seconde défaite consécutive en championnat.
Le rythme semble bien trop rapide pour une équipe avec un effectif limité....

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Il n’y aura pas de troisième défaite consécutive pour l’Olympique Lyonnais en Ligue 1. Battu dernièrement par Ajaccio (3-1) et Lille (3-1), le club rhodanien a regoûté aux joies de la victoire ce dimanche sur la pelouse de Bordeaux (0-4). Une victoire nette et sans bavure obtenue par des Gones solides et impressionnants de réalisme (cinq tirs cadrés, quatre buts). Grenier lançait les hostilités et permettait aux siens de prendre un départ idéal sous le soleil girondin (0-1, 15e). Une ouverture du score rapide qui ne reflétait en aucun cas la physionomie d’une première période à sens unique. Auteur dès le coup d’envoi d’un intense pressing, le club au Scapulaire bloquait les Gones dans leur camp. Le but rhodanien ne faisait qu’accentuer les véléités offensives locales mais Rolan, titulaire pour sa première en Ligue 1, et ses coéquipiers ne parvenaient à se montrer dangereux avant la pause, hormis sur un coup de tête de Marange sur corner (33e).

Bordeaux allait finalement regretter de ne pas avoir su concrétiser sa domination durant le premier acte. Obligés de refaire leur retard pour se relancer dans la course à la Ligue Europa, les hommes de Francis Gillot prenaient des risques et laissent de grands espaces dans son camp. Une aubaine pour l’OL qui faisait appel à ses jeunes pousses offensives, Ghezzal et Ferri ayant rapidement remplacé Lisandro et Gomis. Fofana se chargeait pour sa part de doubler la mise, d’une superbe frappe en pleine lucarne (0-2, 65e). Le début d’un trou noir pour les Bordelais qui encaissaient deux buts supplémentaires en moins de dix minutes, signés Grenier sur penalty (0-3 sp, 73e) et Lacazette (0-4, 75e). Vainqueur sur un terrain qui ne lui avait plus réussi depuis la saison 2007/08, l’OL profite de ces trois points pour reprendre la deuxième place du classement à l’OM, et remettre une pression relative sur le PSG qui se déplace ce dimanche à Sochaux, en conclusion de cette 25e journée.

Article :sport24.com

Clermont - Stade Montois : Le résumé en images

video

Résumé en images du match entre Clermont et le Stade Montois.

Source : lnr.fr

18ème Journée : Clermont 56 - 3 Stade Montois


Daniele Baleinadogo et Ximun Lucu, au sol, ont beau avoir tout donné, ils n'ont rien pu faire face à la furia clermontoise en seconde période.
Le Stade Montois à terre face à la furia Clermontoise.....

Le Stade Montois a servi de victime expiatoire à Clermont.
Les auvergnats ont fait la  différence en seconde période où les Montois n'ont pas trouvé ce second souffle nécessaire pour rester dans la match.
Cette déculottée n'est pas pénalisante puisque dans le même temps, les rivaux directs n'ont pas non plus marqué de points lors de cette journée.
Le match de samedi prochain revêt alors une importance presque capitale pour le reste de la saison.
Mais Agen joue à domicile, et une victoire chez les Lot-et-Garonnais serait un véritable exploit.
Souhaitons simplement que le match soit dirigé honnêtement et que les Montois donnent tout pour ne pas avoir de regrets.....

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Les Clermontois ont fait le travail. Pourtant amoindrie par de nombreuses absences (notamment des internationaux), l'ASMCA remporte en effet un succès probant dans ce choc des extrêmes et démontre une belle réaction après la défaite sur le terrain du Racing lors de la précédente journée. Face à des Montois valeureux, Clermont a certes mis un peu de temps à se mettre en route mais une fois la machine lancée, rien ne pouvait vraiment l'arrêter. Profitant notamment de l'indiscipline landaise, les Clermontois, réalistes, avaient géré le début de mi-temps via le pied de Brock James (6-0). Mais rapidement, malgré quelques maladresses, les Jaunards trouvaient enfin le tempo. Outre un nouveau coup de pied de James (34e), ils marquaient en effet par deux fois par le biais de Vosloo (22e) et Chaume (39e) alors que les deux formations se retrouvaient en infériorité numérique. Telle une juste récompense de l'envie montoise, Vignau Tuquet limitait légèrement les dégâts mais la seconde période allait s'avérer longue pour les Landais (21-3).

Le festival clermontois

Au retour des vestiaires, sur la dynamique de la première période, les Jaunards ne faisaient plus de quartier et dominaient de la tête et des épaules leur adversaire. Rapidement, les hommes de Vern Cotter marquaient deux essais supplémentaires via Cudmore (42e) et Nalaga (48e) Toujours au courage, les Montois continuaient à tenter des actions mais, dépassés, ils multipliaient les fautes et se retrouvaient en infériorité numérique suite au carton jaune de Taulanga. Ce qui n'arrangeait pas vraiment leurs affaires puisque, déjà omniprésents, les Clermontois lâchaient les chevaux et enchaînaient en marquant via Byrne (60e) et Jacquet (64e). Senio (72e), sur une superbe percée de Rougerie, clôturait le festival d'essais clermontois (56-3).
Grâce à ce succès bonifié, les Auvergnats retrouvent le chemin de la victoire mais surtout confirment leur place de dauphin derrière Toulon, creusant ainsi l'écart sur le Stade toulousain. Reste désormais à capitaliser lors du déplacement à Grenoble lors de la prochaine journée. Même si ce revers était prévisible pour les Montois, cette amère défaite donne un coup de frein à la dynamique landaise lancée après leur victoire de la semaine dernière. Désormais, tous les esprits sont tournés vers la rencontre à Agen, véritable concurrent du bas de classement.

Article : rugbyrama.fr

vendredi 15 février 2013

Clermont - Stade Montois : La compo



                                 VS
                                                                                                                                               
Le Stade Montois a décidé d'effectuer une large revue d'effectif en alignant des joueurs en manque de temps de jeu.
Le Staff a semble-t-il préféré faire souffler certains cadres avant de se déplacer à Agen.
Ce match à Clermont n'est cependant pas à galvauder.
Il faudra avoir la même fougue et aller au combat comme ils ont su le faire à Toulon.
Les Montois ne sont jamais aussi forts que lorsqu'on ne les attend pas.
Un point de bonus défensif suffirait au bonheur des Jaune et Noir et de leurs supporters.

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!!!!!!

La compo :

Les avants :
1. Julian FIORINI (C)
2. Thomas BORDES
3. Tevita MAILAU
4. Sebastian DE CHAVES
5. Berend BOTHA
6. Yann BRETHOUS
7. Vickus LIEBENBERG
8. Haisini TAULANGA

Les arrières :
9. Arnaud PIC
10. Antoine VIGNAU TUQUET
11. Ximun LUCU
12. Seru RABENI
13. Dan BALEINADOGO
14. Martin JAGR
15. Thibault DUVALLET

Les remplaçants :
16. Ephraïm TAUKAFA
17. Pierre CORREIA
18. Wame LEWARAVU
19. Julien TASTET
20. Julien CABANNES
21. Beñat ARRAYET
22. Yohann DURQUET
23. Mathieu GIUDICELLI  

Source : stademontoisrugby.fr

jeudi 14 février 2013

16èmes de Finale Aller Ligue Europa : Dynamo Kiev 1 - 1 Girondins de Bordeaux

Le Bordelais Grégory Sertic à la lutte avec Haruna, le buteur du Dynamo Kiev.
Bordeaux ramène un nul heureux de Kiev............


Bordeaux a ramené un excellent résultat d'Ukraine.
Avec ce match nul, les Girondins peuvent aborder le match retour avec confiance car les probabilités de qualification sont favorables.
Néanmoins, Kiev peut nourrir des regrets car les Ukrainiens ont dominé ce match et auraient pu le remporter s'ils n'avaient pas loupé un penalty à 1/4 d'heure de la fin de match.
Bordeaux, en mode défensif, a su conserver ce score de parité.
Mais ils se sont encore montrés très déficients offensivement.
L'entrée de Rolan, est une bonne nouvelle.
Espérons qu'il réponde bientôt aux attentes du club et des supporters......
Et pourquoi pas Dimanche face au choc contre Lyon !!!!!

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les Bordelais ont réussi leur coup. Face au Dynamo Kiev qui disputait son tout premier match en compétition de l’année 2013, ils ont arraché un précieux match nul (1-1) en Ukraine. Organisés en 4-2-3-1, les Girondins ne prenaient pas de risques dès le coup d’envoi. Ils préféraient rester groupés pour contrecarrer les offensives ukrainiennes et évoluer en contre. Les hommes d’Oleg Blokhine misaient alors sur leur vitesse pour se montrer dangereux. Carrasso s’interposait sur la première tentative de Kranjcar (9e). Mais il ne pouvait rien sur celle d’Haruna. L’ancien Monégasque, seul dans la surface à la réception d’un centre de Taiwo, logeait le ballon sous la barre (1-0, 20e). Les Bordelais n’avaient pas le temps de cogiter puisque, dans la foulée, sur leur tout premier tir du match, Obraniak décochait un missile à 20 mètres qui finissait dans le petit filet opposé (1-1, 23e). Un but salvateur qui permettait aux siens de tenir le score. Haruna, encore lui, ne trouvait que la transversale juste avant la pause (41e).

Au retour des vestiaires, les Girondins continuaient de jouer assez bas et subissaient la pression ukrainienne. Sous l’impulsion de Yarmolenko et Haruna, le Dynamo multipliait les frappes lointaines qui ne trouvaient pas le cadre. Au fil des minutes, le danger était de plus en plus présent malgré la première apparition sous le maillot bordelais de Diego Rolan. Faubert se jetait pour repousser devant sa ligne un tir à bout portant de Bezus (68e) et Carrasso plongeait parfaitement au sol  après un tir de Yarmolenko (72e). Gusev obtenait ensuite un penalty justifié dont il se chargeait lui-même. Mais son tir en force heurtait la transversale (76e). Cet échec mettait un coup au moral des Ukrainiens qui perdaient de leur inspiration. Francis Gillot et ses joueurs, totalement dominés, étaient tout heureux de pouvoir profiter de cette situation. Ils n’ont plus qu’à bonifier ce nul dans une semaine à Chaban-Delmas.

Article : sport24.com

lundi 11 février 2013

Signature de 3 ans de Haisini Taulanga !


C'est officiel, le Stade Montois Rugby vient d'annoncer la signature de Haisini Taulanga pour 3 saisons supplémentaires . Il était en contact avancé avec USAP mais Haisini a préféré prolonger avec son club actuel.

Cette saison, il a joué 10 rencontres de TOP14 dont 7 en tant que titulaire.

dimanche 10 février 2013

Après-match : Ajaccio - Bordeaux



Conférence de presse après la rencontre entre Ajaccio et Bordeaux.

Source : dailymotion.com

Ajaccio - Bordeaux : Le résumé en images

video

Résumé en images de le rencontre entre Ajaccio et Bordeaux.

Source : l’Équipe.fr

24ème Journée : Ajaccio 1 - 0 Girondins de Bordeaux

 La bicyclette de Ricardo Faty
 Bordeaux a cédé un fois, et n'a jamais pu revenir au score.....

Le joli retourné acrobatique de Faty a suffi aux Corses pour s'imposer face à Bordeaux.
Les Girondins, malgré plusieurs actions chaudes, ont butté sur un gardien Ajaccien en grâce, ou ont été maladroits dans leurs entreprises.
Un manque de réalisme offensif qui n'est pas nouveau pour Bordeaux qui marque ainsi le pas au classement.
Ce problème semble même impossible à résoudre, tant l'effectif Girondins est qualitativement médiocre....
Cette défaite, avant de recevoir Lyon, qui est l'un des trois premiers du championnat, n'est pas là pour nous mettre en confiance.
Il faudra être plus efficace et surtout imposer son jeu face à une équipe de Lyon, toujours performante et en quête du titre de Champion de France.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nouvelle victoire de prestige pour l'ACA. Après avoir fait tomber Lyon la semaine passée (3-1), Ajaccio a remis le couvert pour son deuxième match d’affilé à François-Coty, face à Bordeaux cette fois (1-0). Un deuxième succès qui donne un peu d’air aux Acéistes, désormais à huit points de la zone de relégation. Egalement en confiance avant le coup d’envoi, Bordeaux, qui restait sur deux victoires consécutives, avait engagé les débats avec envie et détermination. Bellion (6e) puis Ben Khalfallah (24e) ne parvenaient pas pour autant à chauffer les gants d’Ochoa. Solide derrière, Ajaccio se montrait volontaire devant. A la suite d’un cafouillage dans la surface et d’un ballon mal dégagé de la tête par Planus, Ricardo Faty s’envolait dans les airs pour envoyer d’un retourné acrobatique un véritable bijou dans la cage de Carrasso (1-0, 31e). Le milieu de terrain venait alors de déclencher la colère girondine.        
       
Faubert (37e) puis Obraniak (39e) tentaient de ramener les deux équipes à égalité avant la pause mais devaient faire face à un Ochoa bien inspiré. Le portier, au retour des vestiaires, allaient faire l’étalage de sa classe. Plasil (49e), Ben Khalfallah (72e) ou encore Maurice-Belay par deux fois (82e, 84e), devaient renoncer face à l’état de grâce du portier mexicain. Si Bordeaux a cumulé les occasions sans jamais les concrétiser, Ajaccio a également eu l’opportunité de tuer ce match. Sauvé par son poteau sur la tentative de Mutu (78e), Carrasso n’a dû intervenir qu’une seule fois devant Belghazouani (71e) avant que celui- ci ne perde ses appuis en même temps qu’une occasion de but (81e). Avec Albert Emon, Ajaccio ne perd plus. Mieux, le club insulaire vient d'empocher son neuvième point en 2013, sur 15 possibles. Bordeaux, qui venait tout juste de s’installer au pied du podium, rétrograde au sixième rang après cette quatrième défaite en L1.

Article : sport24.com

samedi 9 février 2013

Stade Montois - Grenoble : Le résumé en images

video

Résume en images du match entre le Stade Montois et Grenoble.

Source : lnr.fr

17ème Journée : Stade Montois 32 - 14 Grenoble

 Chedal, Baleinadogo, Fiorini et Taulanga exultent, comme toute leur équipe, après le dernier essai, synonyme de bonus offensif, marqué par Cabannes à la 80e minute de jeu.
Les Montois ont enfin retrouvé le goût de la victoire à domicile.....

Enfin !!!!!!
Enfin les Montois ont remporté une victoire à domicile en championnat.
Et avec la manière, puisque le Stade Montois s'est offert le point de bonus offensif.
Les Landais ont surtout effectué un travail de sape devant avec une nette domination sur leur homologue.
Et cela a fini par payer en toute fin de match grâce à l'essai du bonus offensif inscrit en coin par Cabannes.
Depuis quelques matches, les Montois semblent avoir trouvé une certaine ossature et une équipe sur laquelle ils peuvent s'appuyer pour les prochaines échéances.
Tous les progrès entrevus ont enfin été concrétisés mais nous avons envie de dire que cela n'est qu'un début.....
Dommage que les résultats de cette journée ne sont pas comptablement intéressants.
Mais cela fait du bien au moral et c'est le principal....

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 "Ici, ici c’est Mont-de-Marsan". Au terme d’une rencontre à sens unique, le public du stade Guy-Boniface pouvait enfin rugir de bonheur. Les Landais n’avaient plus goûté au succès en championnat dans leur antre depuis le 20 mai 2012 et une victoire 24-20 face à Dax en demi-finale de Pro D2. Les Montois peuvent donc savourer ce succès face à des Grenoblois bien trop attentistes. Après avoir tenu tête à Biarritz et Toulouse, les Montois s’étaient illustrés à Toulon en bousculant la mêlée varoise. Le pack jaune et noir a une nouvelle fois fait preuve de maîtrise pour mettre ses trois-quarts sur orbite.
 
Belle réaction
 
Durant les premières minutes de la rencontre, les deux équipes s’observaient et multipliaient les pertes de balles. Peu à peu, les coéquipiers de Tastet prenaient le jeu à leur compte mais l’ailier grenoblois, Rudy Coetzee, interceptait le ballon en bout d’alignement, à hauteur de la ligne médiane, et inscrivait en solitaire le premier essai de la rencontre (8-3). Une réalisation qui, paradoxalement, sonnait la révolte montoise. Cinq minutes plus tard, les Jaune et Noir concrétisaient l’un de leur premier temps fort par l’ailier Julien Cabannes, qui aplatissait entre les jambes grenobloises. S’en suivait alors une période de domination sans partage.

Peu avant la demi-heure de jeu, le capitaine montois, Julien Tastet, doublait la mise (15-8) avant que l’ouvreur Benat Arrayet n'enfonce le clou juste avant la pause (23-8). Après avoir créé plusieurs points de fixation, les Montois choisissaient de monter une chandelle dans l’en-but adverse. L’ailier isérois, Lucas Dupont, manquait sa réception et Arrayet, à l’origine du coup de pied, venait aplatir le ballon. La fin de la rencontre se résumait à un duel de buteurs. Mais, sur une dernière action d'envergure, Cabannes s'offrait un doublé et par la même occasion le premier succès bonifié des Landais cette saison. (32-14). En s’offrant le scalp des Isérois, le Stade montois prouve qu'il n'est pas mort et peut toujours croire au maintien. De son côté, Grenoble devra oublier cette rencontre afin de préparer la réception d’Agen.

Article : rugbyrama.fr

Stade Montois - Grenoble : La compo

                                                 VS                                                   



On présente ce match comme l'ultime espoir de maintien pour les Montois.
Une défaite et le peu d'espoir qui pouvait rester dans les têtes des Montois s'évanouira.
Cette rencontre face à Grenoble n'est pas non plus une partie de plaisir.
Grenoble doit aussi l'emporter pour laver l'affront à Paris et aussi pour garder leur sixième place au classement.
Les Landais, qui sont revenus de Mayol avec le point de bonus défensif vont devoir concrétiser leur regain par une victoire à domicile, ce qui serait une première cette saison.

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!!!!!!!!!

La compo :

Les avants :
1. Alexandre MENINI
2. Ephraïm TAUKAFA
3. Tevita MAILAU
4. Wame LEWARAVU
5. Berend BOTHA
6. Julien TASTET (C)
7. Vassili BOST
8. Alexandre RICAUD

Les arrières :
9. Arnaud PIC
10. Beñat ARRAYET
11. Julien CABANNES
12. Baptiste CHEDAL BORNU
13. Jean-Baptiste DUBIE
14. Martin JAGR
15. Ximun LUCU

Les remplaçants :
16. Thomas BORDES
17. Julian FIORINI
18. Vickus LIEBENBERG
19. Haisini TAULANGA
20. Antoine VIGNAU TUQUET
21. Dan BALEINADOGO
22. Thibault DUVALLET
23. Mathieu GIUDICELLI

Info : stademontoisrugby.fr

mardi 5 février 2013

Après-Match : Bordeaux - Valenciennes




Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Valenciennes.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Valenciennes : Le résumé en images

video

Résumé en images du match entre Bordeaux et Valenciennes.

Source : l’Équipe.fr

samedi 2 février 2013

23ème Journée : Girondins de Bordeaux 2 - 0 Valenciennes

Henrique félicite Bellion, premier buteur samedi soir.
Bordeaux renoue enfin avec la victoire à domicile.....

Les Girondins devaient aborder cette rencontre avec beaucoup de méfiance.
Malgré la dernière victoire contre Nice à l'extérieur, Bordeaux est souvent fébrile à domicile.
En effet, il n'avait plus gagné à Chaban-Delmas depuis 4 matches et la dernière victoire remonte au  18 Novembre 2012 face à Marseille.
Mais, grâce à sa rude défense notamment, les Girondins sont restés solides et ont ouvert le score sur un corner conclut par Bellion (33').
En seconde période, Bordeaux ne pliait pas même si Valenciennes a accéléré et poussé offensivement, ils trouvaient toujours un Carrasso des grands soirs.
Obraniak (71'), enfonce le clou grâce à un super centre en retrait de Tremoulinas, encore efficace sur le côté gauche.
Grâce à ce succès, Bordeaux passe devant Rennes et prend la 4ème classe du classement.
Les départs au mercato d'hiver ne semblent pas pour l'instant influer sur les résultats du club.....
Mais à long terme ?

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Fanny à domicile depuis trois matches (aucun succès, aucun but marqué), Bordeaux se devait de relever la tête face à une autre équipe en difficulté, Valenciennes (aucune victoire en 2013). Pour se faire, les Girondins pouvaient compter sur leur capitaine, Plasil qui, le premier, mettait Penneteau en lumière sur un joli coup franc enroulé (9e). Dans la foulée, Obraniak pensait bien obtenir un penalty suite à une frappe contrée par Isimat-Mirin dans la surface mais c’était bien la tête et non la main du Valenciennois qui déviait le ballon (15e). A trop dominer sans marquer, Bordeaux s’exposait au contre de Valenciennes mais Carrasso, pour son 220e match en Ligue 1, préservait ses cages inviolées sur une magnifique tête piquée de Sankharé (26e). Après plus de 3 ans sans marquer, c’est finalement David Bellion qui concrétisait la domination de Bordeaux. En véritable renard des surfaces, l’ancien Niçois surgissait au deuxième poteau suite à une parade de Penneteau sur Henrique (1-0, 33e). Valenciennes obtenait avant le retour au vestiaire deux occasions de revenir au score mais ni NGuette (39e), ni Dossevi ne parvenaient à tromper la vigilance du portier des Marine et Blanc.

Dans une deuxième période que dominaient les Girondins, un homme se mettait en lumière, sans pour autant trouver le cadre de Penneteau. Il s’agissait du jeune Saivet qui, par deux fois voyait ses frappes frôler le cadre (62e, 67e). Obraniak, lui, ne manquait pas l’occasion de donner un peu plus d’air aux siens sur un service quatre étoiles de Trémoulinas (2-0, 71 e). Malgré une ultime frayeur par Aboubakar, magnifiquement repoussée par Carrasso (90e+1), les Girondins en étaient quitte pour enchaîner une deuxième victoire en championnat sans encaisser le moindre but. Un succès qui permet aux hommes de Francis Gillot d’occuper seuls la quatrième place du championnat et qui enfonce surtout un peu plus l’équipe de Valenciennes dans la crise, elle qui n’a toujours pas gagné en 2013.

Article : sport24.com