Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

lundi 31 décembre 2012

Stade Montois - Biarritz : Le résumé en images



Résumé en images de la rencontre entre le Stade Montois et Biarritz.

Source : dailymotion.com

14ème Journée : Stade Montois 18 - 19 Biarritz

 Les Montois ont pu croire à la victoire jusqu'au terme d'un match particulièrement âpre.
 Les Montois peuvent nourrir des regrets.......

Mont-de-Marsan n'y arrive pas.
Si le jeu, l'envie, et la solidarité sont de la partie, l'arbitrage fait défaut.
Et ce soir, n'ayons pas peur de le dire, l'arbitre a clairement privé le Stade Montois d'une première victoire à domicile.
Après, un essai de pénalité, injustement validé, alors qu'un Biarrot a retenu un Montois, l'arbitre a "oublié" de siffler 2 fautes flagrantes à quelques minutes de la fin du match ( Lewaravu bousculé en touche et une mêlée relevée sous l'impact Montois ).
Le Stade Montois ne mérite pas cette énième injustice qui continue d'irriter les supporters Landais.....
Cette défaite a du mal à passer et les actions tentées il y a quelques mois envers le corps arbitral risquent de réapparaître.....

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Monsieur Garcès aurait-il dû siffler cette ultime pénalité pour les Montois, à la 79e, suite à la dernière mêlée que certains voient écroulée par Barcella ? Ou devait-il siffler un tirage de maillot sur la touche précédente ? (Lire ci-dessous). Le référé a pris ses décisions et a laissé jouer, permettant, au bout de l'action, à Julien Peyrelongue de propulser le cuir dans la tribune. Un énorme soulagement pour le B.O. Une énorme frustration pour les Montois.
Mais si les Landais se sont inclinés au final d'un tout petit point, qu'ils n'ont pas réussi à remporter leur premier succès de la saison à domicile, ce n'est pas vraiment dans cette dernière pénalité qu'il faut aller chercher la source de leur légitime frustration.

Jeu d'une rare pauvreté 

Il faut surtout s'interroger sur la manière dont ils ont encaissé le premier et seul essai de la partie, alors que le chrono n'indiquait que 1 minute et 20 secondes. Le BO avait pourtant raté son coup d'envoi, mais les Landais se sont laissés transpercer pour permettre aux Basques de marquer. Un essai de pénalité logiquement accordé par l'arbitre, puisque Imanol Harinordoquy, en passe d'aplatir après un petit coup de pied par-dessus de Yachvili, est retenu par le maillot.
Le reste de la rencontre, jusqu'aux dix dernières minutes, va être d'une pauvreté rare. Le score est alimenté par les buteurs, et Duvallet après un 4 sur 4 permet aux Montois de passer devant pour la première fois de la partie à la 25e minute (12-10).
Didier Faugeron, nouvel entraîneur biarrot l'avoue : « on n'a pas mieux joué que la semaine dernière, mais on a gagné le match, il y a parfois des paradoxes ». Damien Traille l'avait précédé : « on a gagné en étant très médiocres ». Mais si l'adage souligne qu'il faut être deux pour réussir un bon match, c'est le même cas aussi pour en proposer un mauvais. Des erreurs de part et d'autre ont rendu le jeu brouillon. Pour les envolées, il faudra attendre la chasse aux palombes. Il y a quand même eu quelques satisfactions. Benoît Baby, au centre côté BO, a été très en vue durant 45 minutes, tout comme Thibault Duvallet, à l'arrière montois. Mais aussi des couacs, comme les nombreuses errances du centre fidjien Rabeni ou une touche biarrote à côté de son sujet.

Thion frappe fort 

Et puis, il y a aussi eu ce moment de rugby rustique, entre Jérôme Thion et Vassili Bost. Les deux costauds ont passé leur temps à se chercher et ont fini par se trouver. Dans l'alignement d'une touche à la 62e, les marrons ont crépité. Bost frappe plus vite, Thion plus fort. Et Bost va rester au sol avant de sortir sur une civière, minerve autour du cou. Cartons jaunes pour les deux hommes. Heureusement, on verra le Montois fringant sur ses deux jambes, à l'heure de la réception.
Et puis sont arrivées ces dernières minutes. « On sait que la marque de fabrique montoise, c'est de ne jamais rien lâcher » confie Didier Faugeron. Revenus de 12-19 à 18-19, grâce à deux coups de pied longue portée de Claverie, les Montois y ont crû. Mais c'est bel et bien le BO, on dira à l'expérience, qui s'est imposé.

Article : sudouest.fr

samedi 29 décembre 2012

Stade Montois - Biarritz : La compo

                                 VS



Plus d'illusions pour le Stade Montois dans ce TOP14, version 2012-2013.
Face à Biarritz, les Montois essaieront de remporter leur premier succès à domicile.
L'enjeu est là.
Le point de vue comptable est devenu anecdotique. Les Landais devront se montrer plus efficaces pour l'emporter.
Un petit cadeau de noël ne serait pas pour déplaire aux supporters Montois, sevrés de victoires à domicile en championnat depuis le début de saison.

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!!!!!!

La compo :

Les avants :
1. Alexandre MENINI
2. Ephraïm TAUKAFA
3. Sébastien ORMAECHEA
4. Vickus LIEBENBERG
5. Wame LEWARAVU
6. Julien TASTET (C)
7. Vassili BOST
8. Haisini TAULANGA

Les arrières :
9. Arnaud PIC
10. Beñat ARRAYET
11. Julien CABANNES
12. Seru RABENI
13. Jean-Baptiste DUBIE
14. Jean-Marc MAZZONETTO
15.Thibault DUVALLET

Les remplaçants :
16. Joan CAUDULLO
17. Pierre CORREIA
18. Berend BOTHA
19. Sebastian DE CHAVES
20. Ximun LUCU
21. Baptiste CHEDAL BORNU
22. Jean-Baptiste CLAVERIE
23. Mathieu GIUDICELLI

Source : stademontoisrugby.fr

mardi 25 décembre 2012

Après-match : Bordeaux - Troyes



Conférence de presse après le match entre Bordeaux et Troyes.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Troyes : Le résumé en imagess

video

Résume en images du match entre Bordeaux et Troyes.

Source : l'équipe.fr

dimanche 23 décembre 2012

19ème Journée : Girondins de Bordeaux 0 - 0 Troyes

 Henri Saivet et les Girondins n'ont pas réussi à franchir le mur troyen
Encore un nul concédé à domicile par les Girondins.....

Bordeaux concède le 5ème match nul consécutif face à une des équipes les plus faibles du championnat.
A croire que les matches contre des équipes plus faibles n'intéressent pas les joueurs.
Le manque d'efficacité est criant et Gillot a dû demander du renfort au mercato d'hiver.
La réponse par la négative de Triaud, le président le plus pingre de la Ligue1, incite Gillot à aller voir ailleurs la saison prochaine....
Quel gâchis.....

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La mauvaise série se poursuit pour Bordeaux, incapable de gagner en L1 depuis maintenant six rencontres. Accrochés par Troyes à Chaban-Delmas (0-0), les Girondins piétinent au classement avec un onzième match nul, record en L1 en la matière. Bien que présent au coup d’envoi, le Père Noël n’avait pas choisi de distribuer de cadeaux ce samedi soir. Aucun but à se mettre sous la dent. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayer. Gouffran n’était pas encore assez chaud lorsqu’il tirait le premier au but (1e). La tentative de Sertic, elle, effleurait le montant droit de Thuram (17e), actif dans la minute qui suivait sur un bel enchaînement de Maurice-Belay (18e). Troyes résistait avant de se rebeller par l’intermédiaire de Yattara (27e, 31e). Peu en réussite de près, Bordeaux s’essayer alors de loin, à l’image de Sané (39e).

La deuxième période désespérait le public de Chaban, déçu par le manque de rythme. Surtout, les Girondins butaient sur un Thuram en forme. Le portier formé à Monaco repoussait les coups franc de Sertic (52e, 57e) avant de s’imposer devant Gouffran et Diabaté (62e). Sané, de la tête, devait lui aussi se résigner à échouer face au n°1 troyen (75e). Une performance du dernier rempart qui permet à l’ESTAC de prendre son deuxième point à l'extérieur cette saison et d’achever ainsi l’année sur deux résultats positifs. De quoi aborder 2013 avec optimisme. C’est en revanche une nouvelle désillusion pour Bordeaux qui perd de précieux points.

Résumé : sport24.com

Bayonne - Stade Montois : Le résumé en images




Résumé du match entre Bayonne et le Stade Montois.

Source : lnr.fr

13ème journée : Bayonne 39 - 13 Stade Montois

                                  Le Stade Montois a subi une lourde défaite à Bayonne.....
  
Le Stade Montois craque à Jean Dauger et rentre dans les landes avec 39 points dans la musette....
Le retour à la dure réalité du championnat a été rude.
Dépassés, en manque de rythme, les Montois ont subi la déferlante de Bayonne qui devait l'emporter devant son public pour s'éloigner de la zone de relégables.
Enième défaite qui nous précipite irrémédiablement en ProD2 au bout de 14 rencontres.
Consternant !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En cas de victoire lors de cette rencontre, les Bayonnais pouvaient profiter de la défaite de Bordeaux-Bègles notamment pour se donner de l'air et s'éloigner de la zone de relégation. Une zone rouge que connait bien Mont-de-Marsan, qui est lanterne rouge de ce championnat. Mais après un succès le mois dernier contre le Racing-Métro, et deux contre Bordeaux-Bègles lors du Challenge européen, les Montois étaient en regain de confiance. Pour autant, ce samedi, ce sont bien les Basques qui s'imposent largement (39-13). En première mi-temps, les Bayonnais ne se montraient pas dominateurs, mais beaucoup plus efficaces que leurs adversaires du jour. Ainsi, alors que l'on jouait depuis moins de 10 minutes, Scott Spedding profitait d'une grosse erreur de Yohann Durquet à la réception d'un coup de pied de Benjamin Boyet pour ouvrir le score (5-0, 7e). Pour autant, les Montois ne s'en laissaient pas compter et allaient réagir avec une péanlité d'Antoine Vignau Tuquet à la 10e minute (5-3). Mais les Landais allaient alors exploser, et encaisser un sévère 13-0 en sept minutes. Fort d'un essai de Ahotaieloa, d'une transformation et de deux pénalités de Benjamin Boyet, Bayonne creusait un premier écart conséquent (18-3, 19e). Le promu pouvait lui regretter son manque de réalisme, comme en témoigne cet essai de Liebenberg ayant été refusé après arbitrage vidéo. Mais aussi les fautes de main et les maladresses, trop nombreuses, qui empêchaient de conclure ou de faire fructifier ses actions. Des efforts finalement récompensés par un tir au but d'Antoine Vignau-Tuquet, qui réduisait le score, 18 à 6. Ce sera le score à la mi temps.

Le bonus offensif pour Bayonne

La deuxième mi-temps allait voir la rencontre s'enflammer petit à petit. Une pluie d'essais, le premier pour les Bayonnais deux minutes à peine après la reprise, et des intentions de jeu de part et d'autre. Et là aussi, la situation allait tourner en faveur des Basques, emmenés par un très bon Phillips notamment. Trois essais, de Phillips justement, Gerber et Baget, contre un seul d'Arrayet pour Mont-de-Marsan, et voila Bayonne avec une large victoire dans la poche (39-13, 63 ème). Ce score allait s'avérer définitif. Aucun tir au but ne sera tenté lors du second acte. Les dernières minutes voyaient les Montois tentant de sauver l'honneur, mais se heurtant sur la bonne défense bayonnaise. Bayonne décroche donc son quatrième succès de la saison à domicile, et empoche le point de bonus offensif pour la première fois. Les hommes de Christian Lanta et Christophe Deylaud comptent maintenant neuf points d'avance sur Bordeaux-Bègles. Les Montois repartent quant à eux avec zéro point et cinq essais encaissés. Les hommes de Stéphane Prosper se sont montrés trop maladroits et inefficace pour espérer mieux.

Résumé : rugbyrama.fr

vendredi 21 décembre 2012

Bayonne - Stade Montois : La compo


                       VS                                                               



Le championnat reprend ses droits et le Stade Montois se rend à Bayonne pour une rencontre encore très difficile.
Pour les Montois, qui ont subi des changements à la tête du Staff ( Murray en charge des avants ) la semaine dernière et qui ont appris une mauvaise nouvelle aujourd'hui avec la mise en examen de leur président, il s'agira de faire bonne figure.
Espérons que cette dernière nouvelle ne perturbera pas le groupe qui n'avait pas besoin de cela avant de se rendre à Bayonne.
Le sportif devra prendre le pas sur l'extra-sportif.....

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!

La compo :

Les avants :
1. Alexandre MENINI
2. Ephraïm TAUKAFA
3. Sébastien ORMAECHEA
4. Wame LEWARAVU
5. Vickus LIEBENBERG
6. Julien TASTET (C)
7. Vassili BOST
8. Alexandre RICAUD

Les arrières :
 9. Beñat ARRAYET
10. Antoine VIGNAU TUQUET
11. Julien CABANNES
12. Baptiste CHEDAL BORNU
13. Jean-Baptiste DUBIE
14. Jean-Marc MAZZONETTO
15. Yohann DURQUET

Les remplaçants :
16. Thomas BORDES
17. Julian FIORINI
18. Berend BOTHA
19. Sebastian DE CHAVES
20. Arnaud PIC
21. Seru RABENI
22. Ximun LUCU
23. Mathieu GIUDICELLI

Source : stademontoisrugby.fr

Info Sud-Ouest : Jean-Robert Cazeaux mis en examen !!

Jean-Robert Cazeaux, PDG du groupe aquitain Eovest.



Figure du BTP aquitain, Jean-Robert Cazeaux a été mis en examen pour corruption active pour avoir participé au financement de la chasse de l'ancien maire de Bruges.  

Au début du mois de décembre, le placement en garde à vue à Bordeaux, dans les locaux de la division économique et financière de la police judiciaire, de Jean-Robert Cazeaux, le PDG du groupe aquitain Eovest, avait été entouré de la plus grande discrétion. Mais au regard de la notoriété de cet industriel du bâtiment, par ailleurs président du Stade Montois, actuel pensionnaire du Top 14 de rugby, la nouvelle de cette mise en examen pour corruption active ne pouvait que s'ébruiter.

Chasse espagnole 
 À la tête d'un groupe de 300 salariés qui réalise près de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires, Jean-Robert Cazeaux est aujourd'hui rattrapé par l'affaire Bernard Seurot, du nom de l'ancien maire UMP de Bruges. En novembre 2010, le premier magistrat de cette commune prospère de l'agglomération bordelaise avait, lui aussi, été mis en examen pour corruption passive, faux et usage, abus de biens sociaux et détournement de biens publics. Bien qu'il s'en défende, l'élu est soupçonné d'avoir obtenu des avantages personnels de diverses entreprises lauréates de marchés publics lancés dans la commune dont il était l'édile.
La juge d'instruction bordelaise Thérèse Perret, en charge du dossier, s'attache à déterminer la nature des relations ayant existé entre Bernard Seurot et divers dirigeants de sociétés évoluant dans les secteurs du bâtiment et de la promotion immobilière. Des vérifications ont été ainsi engagées pour déterminer dans quelles conditions le groupe Eiffage avait construit sa maison sur le bassin d'Arcachon. Mais c'est surtout la société de chasse espagnole Coto de Astudillo, dont Bernard Seurot était la cheville ouvrière, qui a focalisé l'attention des enquêteurs.
20 à 30 entreprises du BTP en étaient actionnaires sans pour autant que leurs dirigeants ne la fréquentent. Certains d'entre elles, à l'image d'Eiffage, de Spie, mais aussi d'Altae et de Delta Construction, deux des sociétés du groupe Cazeaux, effectuaient des versements chaque année sur un compte domicilié au Crédit mutuel, dont Bernard Seurot avait la signature. Cumulées, ces contributions dépasseraient un peu plus de 300 000 euros. « Tant que nous n'avons pas pris connaissance de l'ensemble du dossier, nous ne souhaitons pas commenter cette affaire », assure Me Cécile Boulé, l'avocate du patron landais.

« Aucun lien établi » 
 Jean-Robert Cazeaux, qui a domicilié le siège social de la holding de son groupe à Bruges, ne conteste pas avoir payé son écot à la chasse de Bernard Seurot. Il l'avait d'ailleurs reconnu publiquement l'an passé dans un courrier adressé à « Sud Ouest », où il expliquait que « ces sommes au demeurant modérées avaient été réglées à la société Coto de Astudillo par chèque et en toute transparence fiscale et morale ». L'industriel saluait alors l'efficacité des actions menées par le maire de Bruges pour favoriser le développement des PME, dont celles de son groupe, ce dernier n'ayant à ses dires bénéficié dans la période considérée que d'un seul marché de la ville de Bruges, les autres ayant été attribués par la Communauté urbaine de Bordeaux.
La défense de l'industriel, qui n'est, semble-t-il, pas le seul chef d'entreprise ou dirigeant de société à avoir été mis en examen par la juge Thérèse Perret, n'est guère éloignée de celle de Bernard Seurot. « Tout ce dossier repose sur une dénonciation calomnieuse imputable à un ancien collaborateur du maire, déplorent Mes François Tosi et Sylvain Galinat, les conseils de Bernard Seurot. À aucun moment un lien ne peut être établi entre les contributions au fonctionnement de cette société de chasse et l'attribution d'un quelconque marché public. »

lundi 17 décembre 2012

Après-match : Nancy - Bordeaux




Conférence de presse après le match entre Nancy et Bordeaux.

Source : dailymotion.com

Nancy - Bordeaux : Le résumé en images

video

Résumé du match en images  entre Nancy et Bordeaux.

Source : l'équipe.fr

18ème Journée : Nancy 1 - 1 Girondins de Bordeaux

Yoan Gouffran à la lutte avec le Nancéien Helder
Bordeaux arrache un nul inespéré.....

Ce dixième match nul pourrait paraître comme un mauvais résultat pour les Bordelais mais vu le scénario c'est plutôt le contraire.
Alors réduits à dix en fin de première mi-temps et menés 1à 0, les Girondins ont trouvé les ressources pour pouvoir égaliser en seconde période.
Un résultat qui ne contente pas les deux équipes mais pour les Girondins, habitués des matches nuls, ce point pris ressemble fort à un miracle....
Bordeaux s'englue en milieu de classement, et des clubs comme Lorient ou Nice les précèdent.....
Le prochain match face à Troyes peut être un match piège alors que les Girondins n'ont pas gagné depuis 5 matches maintenant !!!!!!

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Abonnés aux résultats nuls depuis ces dernières semaines, Nancy et Bordeaux se sont quittés sur un énième score de parité ce dimanche (1-1). Longtemps malmenés à Marcel-Picot, les Girondins ont néanmoins su faire preuve de caractère pour glaner un point, au grand dam des Lorrains qui pensaient bien regoûter aux joies d’une victoire qui les fuit depuis la première journée ! Entre deux équipes qui s’appuyaient sur une défense à cinq, l’ASNL faisait rapidement meilleure impression. Dans la lignée de leur bonne prestation à Lyon (1-1), les Lorrains exerçaient un gros pressing sur un club au Scapulaire qui, en multipliant les pertes de balle en milieu de terrain, s’exposait aux attaques rapides des locaux. Les efforts nancéiens payaient peu après la demi-heure de jeu. Alors que la transversale repoussait la tentative de Puygrenier (28e) , Helder profitait d’une bourde de Trémoulinas pour adresser un centre parfait pour Bakar qui ouvrait le score de la tête (1-0, 32e).

Logiquement sanctionné au tableau d’affichage, Bordeaux se compliquait encore plus la tâche juste avant la pause, le jeune Poko se faisant expulser pour deux cartons jaunes (28e, 45+1e).  Mais la réorganisation tactique opérée par Francis Gillot (passage en 4-4-1) et l’entrée de Plasil permettaient aux Girondins d’afficher une plus grande maitrise face à des Nancéiens soucieux avant tout de rester solides. Ces derniers ne cessaient de reculer au fil des minutes et se montraient une fois de plus incapables de tenir un résultat. Car Saivet, deux minutes après un énorme raté (74e), se chargeait  d’égaliser d’une belle frappe du droit (1-1, 76e). Une issue encore regrettable pour l’ASNL, dont le sursaut en fin de match restait vain. Ce sixième match nul de rang rend encore plus périlleuse l’opération maintien des Nancéiens, bons derniers à sept points du premier relégable. Pour sa part, Bordeaux avance également au ralenti (cinq matches sans victoire) et pourrait voir le podium encore s’éloigner en cas de bons résultats du PSG face à Lyon ce dimanche soir.


Les compo :

AS Nancy  Lorraine : Gregorini, Helder ( Moukandjo, 77' ), Sami, Lotiès, André Luiz, Haïdara ( Muratori, 56' ), Sané, Puygrenier, Mangani, Mollo ( Karaboué, 64' ), Bakar ( But, 32' ).

FC Girondins de Bordeaux : Carrasso, Sané, Marange, Mariano, Planus, Trémoulinas ( Plasil, 45' ), N'Guemo ( Bellion, 75' ), Biyogo Poko, Gouffran, Maurice-Belay ( Ben Khalfallah, 75' ), Saivet (But, 76').

Article : sport24.com / photo: sudouest.fr

samedi 15 décembre 2012

4ème Journée Amlin Cup : Stade Montois 18 - 7 Bordeaux Bègles

Les Montois ont remporté leur 1ère victoire à domicile.....

Dans des conditions de jeu difficile, le Stade Montois, déjà victorieux au match aller, s'impose hier soir 18-7 face à Bordeaux-Bègles et connait sa seconde victoire de la saison en Amlin Cup. Mont-de-Marsan compte 9 points et se retrouve à 2 points du dauphin London Irish (qui compte un match de retard).

L'équipe du Stade Montois, composée d'espoirs et de joueurs de la 1ère, se sont imposés hier soir 18-7 face à une belle équipe accrocheuse qu'est l'Union Bordeaux Bègles. Au delà de ce résultat anecdotique, c'est la 1ère victoire de la saison à domicile pour notre équipe ! La dernière victoire remonte à Mai 2012, contre notre meilleur ennemi l'U.S.Dax.
Les Montois ont globalement maîtrisé la 1ère mi-temps, en étant dominateur en mêlée ainsi qu'en touche. Arnaud Pic est à l'origine du 1er essai montois, ce dernier surprenant la défense Bordelaise à la 11e. Douvesy enfonce un peu plus le score grâce à une pénalité (10-0 à la 40e).

La seconde mi-temps est un peu plus équilibrée, les 2 équipes se heurtant à une belle défense de part et d'autre. Mais les Montois prennent peu à peu l'ascendant et marque un très bel essai sur une très belle combinaison entre Lucu, Douvesy et Ryder. Ce dernier marquant le 2ème essai à la 50e.
Bordeaux reprendra du poil de la bête, voyant le score enfler (18-0) et marque un essai en fin de partie de la part de Giboin, permettant de sauver l'honneur.

Les spectateurs de Stade Guy Boniface ont applaudi comme il se doit ces vaillants joueurs,et la nouvelle paire d'entraineur Prosper-Murray connaît sa 1ère victoire, en espérant le début d'une longue série....

Photo : sudouest.fr