Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

vendredi 31 août 2012

Stade Montois - Toulon : La compo



Pour son premier match dans son entre de Guy Boniface le Stade Montois s'apprête à rencontrer l'équipe la plus en forme après les deux premières journées.
Toulon a en effet remporté ses deux premiers matches à l'extérieur.
Une victoire des Montois, et même un point de bonus, s'annonce déjà comme un exploit pour les Landais.
Cette rencontre permettra aux Jaune et Noir de prendre leurs marques sur leur pelouse et surtout d'essayer d'ouvrir leur compteur qui est toujours à zéro.....
Un scénario comme celui des Girondins hier, ne serait pas pour nous déplaire !!!!!!
Coup d'envoi demain à 20h40 (A suivre à la TV sur Canal+ Sport).

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!!!!!

La compo du Stade Montois face à Toulon.

Les avants :
1. Alexandre MENINI
2. Joan CAUDULLO
3. Sébastien ORMAECHEA
4. Sebastian DE CHAVES
5. Berend BOTHA
6. Julien TASTET (Capitaine)
7. Lodie BRITZ
8. Alexandre RICAUD

Les arrières :
9. Arnaud PIC
10. Beñat ARRAYET
11. Nicholas PRICE
12. Baptiste CHEDAL BORNU
13. Jean-Baptiste DUBIE
14. Martin JAGR
15. Yohann DURQUET

Les remplaçants :
16. Pieter GROBLER
17. Pierre CORREIA
18. Philipus LIEBENBERG
19. Haisini TAULANGA
20. Laurent MAGNAVAL
21. Julien CABANNES
22. Thibault DUVALLET
23. Tevita MAILAU

Photo : rctoulon.com

Europa League : Tirage au sort des poules

 Gouffran (doublé) et Jussiê, les deux buteurs d'un Bordeaux renversant, jeudi soir. (L'Equipe)

Le tirage au sort de la Ligue Europa a livré son verdict.
Les Girondins de Bordeaux joueront dans le Groupe D avec le FC Bruges (BEL), Newcastle FC (ANG), et le Maritimo Funchal (PORT).
Un groupe assez homogène mais Bordeaux a de réelles chances pour se qualifier.....

Photo : l'équipe.fr

jeudi 30 août 2012

Europa League : Girondins de Bordeaux 3 - 2 Belgrade

Nicolas Maurice-Belay poursuivi par le capitaine de l'Étoile Rouge de Belgrade, Milan Jovanovic.
Bordeaux arrache sa qualification après une rencontre épique.....

Il n'y a que la Coupe d'Europe pour offrir des matches comme ça !!!!!! Bordeaux se qualifie 3-2 contre l'Etoile Rouge de Belgrade dans les arrêts de jeu et réduits à 10 dès la 65'.
Un scénario digne des plus grands matches de Coupe d'Europe.
Du grand Bordeaux ce soir.....

Bordeaux se qualifie sur un penalty de Gouffran à la 93e minute (3-2) après avoir lutté face une Etoile Rouge de Belgrade de haut niveau. Jusqu’à la 45e minute, Bordeaux a bien géré sa première mi-temps. Une bonne occupation du terrain avec des latéraux très actifs, Trémoulinas et Mariano multipliant les centres. Seul bémol, l’axe du jeu, où Jussiê, fantomatique, ralentissait ou perdait quasiment tous ses ballons. Du coup, Gouffran dézonait constamment pour toucher des ballons. Maurice-Belay se chargeait dès lors d’obtenir la meilleure occasion bordelaise avec un contre éclair conclu par une frappe en force (29e). Mais Bajkovic détournait sur la barre du bout des doigts. Les Girondins avaient eu droit à quelques avertissements, la plupart venus par Lazovic côté gauche. Le plus net étant à la 22e minute, le Serbe dribblant la moitié de la défense girondine avant de frapper en force au premier poteau. Carrasso détournait. Mais le portier ne pouvait rien sur la volée parfaite de l’extérieure de la surface de Mladenovic juste avant la mi-temps (0-1, 45e +1). Menés, il ne restait plus qu’aux joueurs de Francis Gillot de se ruer à l’attaque pour inscrire les deux buts qualificatifs.

Et le premier des deux buts nécessaire était rapidement inscrit par Gouffran. L’attaquant girondin reprenait de la tête un très bon centre de Maurice-Belay (1-1, 55e). Tout semblait bien parti pour les Bordelais, mais ils se retrouvaient à 10 contre 11 après l’exclusion de Maurice-Belay après deux cartons un peu stupides (63e). Mais Bordeaux doublait la marque dans la foulée pour aller chercher la qualification. Sur un excellent coup franc d’Obraniak, Jussiê ajustait Bejkovic de la tête (2-1, 70e). Les Bordelais reculaient au fur et à mesure que le temps avançait et se faisait crucifier sur un cafouillage par Mikic (2-2, 89e). La qualification semblait perdue quand Obraniak allait au duel sur Bajkovic qui le fauchait dans la surface. Penalty à pression pour Gouffran qui ne tremblait pas et qualifiait les Girondins (3-2, 90e +3). Les Girondins joueront donc les phases de poules de la Ligue Europa en prouvant qu’ils ont du cœur.

Les compos :

Girondins de Bordeaux : Carrasso (G - Cap.) - Mariano, Henrique ( 70', Plasil ), Planus ( 71', Saivet ), Trémoulinas - Sané, Sertic - Jussie ( 71', But; 73' Marange ), Obraniak, Maurice-Belay - Gouffran ( 53', But ; 92', But ).

Etoile Rouge de Belgrade : Bajkovic (G) - Mikic (Cap.) ( 90', But ), Maksimovic, Jovanovic ( 87', Babalj ), Mladenovic ( 45', But ) - Vesovic ( 76', Asamoah ), Mijailovic, Dimitrijevic, Laovic - Kasalica, Milunovic ( 63', Miric ).

Photo : sudouest.fr / Article : sport24.com

Après-Match : Paris - Bordeaux



Conférence de presse après la rencontre entre Paris et Bordeaux.

Source : dailymotion.com

Paris - Bordeaux : Le résumé en images

video

Voici le résumé en images du match entre Paris et Bordeaux.

Source : l'équipe.fr

lundi 27 août 2012

3ème Journée: Paris S.G 0 - 0 Girondins de Bordeaux

Zlatan Ibrahimovic a été pris dans l'étau bordelais symbolisé par Lamine Sané et Carlos Henrique
Les Girondins, solides, reviennent de Paris avec le match nul.....

Le mois d’août n’aura pas été celui du PSG. Après Lorient (2-2) et Ajaccio (0-0), c’est Bordeaux qui a su profiter des balbutiements parisiens de ce début de saison pour contraindre le club de la capitale au partage des points (0-0). Un résultat pas vraiment rassurant pour Carlo Ancelotti qui comptait sur le retour de blessure d’Ibrahimovic pour trouver le chemin de la victoire. Mais, malgré tous ses efforts, le Suédois n’était pas en mesure de prendre le meilleur sur une équipe girondine venue au Parc pour jouer le contre. Avec une ligne arrière à cinq éléments et le seul Diabaté aux avant-postes, les hommes de Francis Gillot choisissaient de ne pas prendre de risques défensivement. Une tactique payante en première période puisque seuls Pastore (19e) et Nenê (45e) sollicitaient les gants de Carrasso. Toutefois, les plans de Bordeaux n’étaient pas loin d’être contrariés par Alex juste avant la pause. Sur un corner de Nenê, l’ancien défenseur de Chelsea expédiait un coup de tête à un souffle du cadre (45e+1).

Obligation de résultat oblige, les Parisiens redoublaient d’efforts au retour des vestiaires. Mais, malgré une circulation plus fluide pour porter le cuir aux avant-postes, ils continuaient à se casser les dents sur une défense décidée à ne rien lâcher. Toutefois, Ibrahimovic parvenait à frôler les montants à deux reprises. Une première fois sur un missile sur coup-franc qu’il expédiait (53e). Puis sur une frappe enroulée en pivot (73e). Entré à l’heure de jeu, Ménez tentait de dynamiter l’attaque parisienne, mais échouait à son tour (69e, 83e). Avec un Diabaté en verve aux avant-postes, les Girondins offraient quelques sueurs froides en contre-attaques au Parc des Princes, sans non plus connaître de succès dans la conclusion. Mais, trois jours après son déplacement à Belgrade, la troupe de Francis Gillot pourra légitimement se satisfaire du match nul. A l’inverse de Carlo Ancelotti, qui n’a toujours pas trouvé le bon équilibre collectif. Alors que le mois d’août s’achève, l’urgence de résultats se fait de plus en plus pressante…

Les compos :

Paris Saint-Germain :  Maxwell ( 69', Armand ), Sakho, Alex, Thiago Motta, Rabiot ( 61', Menez ), Matuidi ( 81', Verratti ), Pastore, Ibrahimovic, Nene.

Girondins de Bordeaux :  Carrasso (cap.) - Sané, Henrique, Ciani - Mariano, Nguemo, Marange - Saivet ( 77', Sertic ), Jussiê ( 87', Maurice-Belay ), Obraniak ( 77', Plasil ) - Diabaté.

Article : sport24.com

samedi 25 août 2012

Toulouse - Stade Montois : Le résumé en images

 La mêlée reste le point noir du Top 14./photo DDM Xavier de Fenoyl. ()

Cliquez sur le titre pour voir le résumé entre Toulouse et le Stade Montois.

2ème Journée: Toulouse 35 - 22 Stade Montois

Toute la solidarité montoise résumée en une image. Grégory Lamboley ne risque pas d'oublier le passage des Landais à Ernest-Wallon
Les montois auraient mérité mieux à Toulouse.....

Le Stade Montois aura fait peur aux Toulousains qui ont fait la différence à 1/4 d'heure de la fin du match.
Les Montois auraient mérité de décrocher un point de bonus défensif tant ils ont été courageux et combatifs !!!!!!
Copie très encourageante pour la suite......


Qui aurait misé le moindre centime sur le fait que Mont-de-Marsan mènerait à la mi-temps sur le terrain du double champion de France (19-17) ? Franchement, personne. Et pourtant. C'était sans compter le cœur de ce XV landais, qui, à l'image des phases finales de la saison dernière en Pro D2, a une nouvelle fois bluffé son monde.
Hier, le Stade Montois, Petit poucet budgétaire à qui tout le monde promettait la descente à l'étage inférieur avant même le début de la saison, a prouvé qu'il était bien à sa place en Top 14. Mieux même, en menant au score pendant 65 minutes, la bande de copains, héroïque, a clairement fait douter une équipe toulousaine à côté de ses pompes sans que quiconque à Ernest-Wallon ne puisse crier au scandale.

Et c'est bel et bien cruel que le Stade Montois n'ait pas réussi à rapporter ce point de bonus défensif qui l'aurait récompensé des nombreux efforts consentis. « Au vu du match, cela aurait été une juste récompense, confirme Stéphane Prosper, l'entraîneur des arrières montois. On aurait aimé que les joueurs soient payés de l'implication qu'ils ont fournie. »
Qu'a-t-il manqué à Mont-de-Marsan pour obtenir ce point que personne n'espérait réellement au «Moun» ? Quelques petites minutes d'autonomie supplémentaire et un soupçon de discipline lorsque les jambes ont commencé à tirer. Rien de plus.
« On a su se mettre à la hauteur de cette équipe pendant 60 minutes. Mais il nous en manque encore 20… On souhaiterait en revanche finir nos matchs au complet. L'indiscipline nous coûte encore trop cher. À 15 contre 15, on pouvait encore espérer décrocher un petit point. »
Trois cartons qui font mal Le glas a en effet sonné à un quart du terme pour les Montois, après avoir encaissé un premier carton jaune avant que deux autres ne suivent. Une balle dans le pied qui aidera grandement les Toulousains à finir le travail et à obtenir un bonus offensif pas franchement mérité.
Alors certes, le Stade n'a toujours pas engrangé le moindre point dans ce Top 14 décidément impitoyable, mais les nombreux points positifs entrevus en première mi-temps - la touche, la défense, et un essai sur un énième turn-over rondement mené, conclu par Dubié (17e) - laisse présager du meilleur pour un promu que personne n'attendait à un tel niveau. Surtout pas Toulouse. Mais attention, c'est Toulon qui débarque samedi prochain à Mont-de-Marsan.

Article et photo : sudouest.fr

vendredi 24 août 2012

Toulouse - Stade Montois : La compo

http://www.stademontoisrugby.fr/admin/spaw2/uploads/files/DSC_2106_1.jpg

Deuxième match plus que compliqué pour le Stade Montois qui se déplace chez le champion de France sortant, Toulouse.
Toulouse, qui a un budget environ 6 fois supérieur à celui de Mont de Marsan, part largement favori.
Le but pour les Landais est de jouer comme il sait le faire mais en étant plus pragmatique comme l'a signalé leur co-entraineur, Marc Dantin.
On promet l'enfer aux Montois, espérons juste qu'ils joueront avec leur coeur et leur envie, comme ils savent le faire.....

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!!!!!!

La compo du Stade Montois face à Toulouse :

Les avants :
1- Julian FIORINI
2- Pieter GROBLER
3- Tevita MAILAU
4- Wame LEWARAVU
5- Berend BOTHA
6- Julien TASTET
7- Yann BRETHOUS
8- Alexandre RICAUD

Les arrières :
9- Laurent MAGNAVAL
10- Thibault DUVALLET
11- William RYDER
12- Seru RABENI
13- Jean-Baptiste DUBIE
14- Nicky PRICE
15- Yoann DURQUET

Les remplaçants :
16- Joan CAUDULLO
17- Alexandre MENINI
18- Scott MURRAY
19- Vincent FARRE
20- Arnaud PIC
21- Dan BALEINADOGO
22- Jean-Baptiste CLAVERIE
23- Sébastien ORMAECHEA

Info : lnr.fr / Photo :stademontoisrugby.fr

jeudi 23 août 2012

Europa League : Belgrade 0 - 0 Girondins de Bordeaux

Ludovic Obraniak est sûr de pouvoir tenir sa place dimanche. Plusieurs de ses partenaires présents à Belgrade ne peuvent en dire autant
Les Girondins ramènent un match nul bien pâle.....

L'Etoile Rouge de Belgrade a tenu les Girondins de Bordeaux en échec (0-0) ce jeudi, en barrage aller de l'Europa League. Dans un match d'une qualité très pauvre, les deux équipes se sont quittées sur un score nul et vierge qui fait les affaires des Bordelais, en ballotage favorable à une semaine du retour.

Le match n'entrera pas dans l'histoire. Loin de là. A l'occasion du barrage aller de l'Europa League, les Girondins de Bordeaux sont allés chercher le nul sur la pelouse de l'Etoile Rouge de Belgrade (0-0). Au terme d'un match moribond, aucune des deux équipes ne sera parvenue à prendre le dessus sur l'autre. Avec de bonnes intentions, Ben Khalfallah et Obraniak tentaient pourtant de porter le danger sur le but serbe dès le coup d'envoi. Il fallait attendre la 18e minute de jeu pour frissonner timidement sur une frappe de Lazovic non-cadrée. Dangereux sur son aile, Obraniak partait seul s'offrir un duel avec Bajkovic mais manquait sa cible (28e). D'un niveau technique pauvre, la rencontre manquait également d'intensité. La faute a de trop nombreuses fautes qui cassaient le rythme. Seules des fulgurances permettaient au public du Marakana de s'enflammer un peu. Comme sur cette frappe de Lazovic que Carrasso enlevait de sa lucarne (38e). Trop timides pour être réellement dangereuses, les deux équipes manquaient d'inspiration dans le dernier geste, à l'image de nombreuses passes manquées dans les trente derniers mètres.

Mieux revenus après la pause, les Serbes mettaient le pied sur la ballon mais butaient sur une charnière Ciani-Planus très appliquée. Et lorsque les deux compères de la défense se faisaient passer, c'est Carrasso qui tenait la baraque. Milivojevic et Vesovic butaient successivement sur le portier international français (59e et 61e). Pas vraiment dangereux offensivement, Bordeaux s'en remettait aux coups de pied arrêtés d'Obraniak pour inquiéter Bajkovic. Sur un coup-franc, le ballon était justement dégagé sur le Polonais qui s'essayait de volée. Le portier serbe veillait et dégageait le cuir (71e). Incapables de faire la différence, les deux équipes se quittaient sur un score nul et vierge. Un résultat satisfaisant pour les Girondins, en ballotage favorable à une semaine du match retour. Au vu de la rencontre, les hommes de Francis Gillot avaient pourtant largement de quoi inquiéter l'Etoile Rouge et peuvent être frustrés. Jeudi prochain, il faudra être plus incisif.

Article : sport.fr 

 La compo des deux équipes :

Etoile Rouge de Belgrade : Bajkovic - Maksimovic, Mikic (cap), Mladenovic, Jovanovic - Mijailovic, Dimitrijevic, Lazovic - Milivojevic, Vesovic, Milunovic.

Girondins de Bordeaux : Carrasso (cap) - Ciani, Sané, Mariano, Planus, Trémoulinas - Ben Khalfallah, Sertic, Obraniak, Maurice-Belay - Gouffran.

mercredi 22 août 2012

Après-Match : Bordeaux - Rennes



Conférence de presse après le match entre Bordeaux et Rennes.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Rennes : Le résumé en images



Voici le résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Rennes.

Source :rurube.ru / images : canal+

dimanche 19 août 2012

2ème Journée : Girondins de Bordeaux 1 - 0 Rennes

Bordeaux continue sur sa lancée !!

Opposés à une équipe bien timorée du Stade Rennais ce dimanche après-midi, les Girondins de Bordeaux ont su faire ce qu'il fallait pour prendre l'ascendant sur leurs adversaires du jour et repartir avec les trois points. Auteurs de nombreuses fautes techniques et d'imprécisions en tout genre, les Bretons n'auront pas montré grand-chose, dans un match où l'intensité a parfois failli atteindre le néant.

Soyons clair, je n’ai pas assisté au match du siècle, tous comme les spectateurs du Stade Chaban Delmas. Mais les supporters des Girondins peuvent rentrer chez eux le coeur rempli de joie et d'optimisme, et c'est bien ce qui compte, surtout en début de championnat. En dominant les Rennais sur la plus petite des marges (1-0) grâce à un but d'Obraniak à un quart d'heure de la fin, les joueurs de Gillot ont eu chaud, au propre comme au figuré, notamment avec ce sauvetage de Carasso devant Kana-Biyik au bout du temps additionnel.

Sous cette température caniculaire, il ne fallait pas non plus attendre monts et merveilles dans le jeu. Et si les Aquitains n'ont pas déroulé un football de rêve, ce sont bien eux qui ont développé les intentions les plus intéressantes. Bordeaux confirme qu'il faudra sans doute compter avec lui en 2012-2013. Le contexte est pacifié au Haillan, Gillot aime l'offensive et a de la suite dans les idées...

Beaucoup plus entreprenants en première période, les locaux se sont notamment permis de ne pas transformer un penalty (un beau fauchage de Boye sur Gouffran ) et Costil, le gardien, s'est brillamment opposé à la tentative de Saivet (21e). Un beau tir de grand-mère !

Trop timorés dans le jeu, les Rennais n'ont pas rassuré de leur côté, après une saison 2011-2012 tristounette. Des opportunités ont bien été manquées par Erding (29e)ou Montano (76e), mais les Rouge et noir ont dû attendre les derniers instants pour vraiment croire à un petit quelque chose sur ce duel manqué par Kana-Biyik (90e+4). Les Girondins peuvent remercier Carasso qui a dévier la balle d’égalisation, et donc conservé les 3 points de la victoire !

Bordeaux n'est pas passé loin de la petite correctionnelle mais a fait le travail, avec ce but opportuniste d'Obraniak suite à un corner mal repoussé.

Au final, nos Girondins ont pris 6 points en deux matches et le Stade rennais aucun. Ce n'est pas encore la tendance d'une saison, mais ça se dessine déjà. Il faudra confirmer la bonne forme Girondine dimande soir au Parc, mais surtout à l’extérieur jeudi (ce soir) face à l’Etoile Rouge de Belgrade en barrage de la Ligue Europa !

Les compos des deux équipes :

Girondins de Bordeaux : Composition Bordeaux : Bordeaux : Carrasso (cap) - Mariano, Planus, Ciani , Trémoulinas - Sertic, L.Sané, Ben Khalfallah, Obraniak, Saivet - Gouffran.

Stade Rennais : Composition Rennes : Costil - Danzé (Cap), Boye, Kana-Biyik, Théophile-Catherine - M'Vila Pajot - Alessandrini, S.Diallo, Pitroipa - Erding.

samedi 18 août 2012

Biarritz - Stade Montois : Le résumé en images

video

Résumé du match entre Biarritz et le Stade Montois.

Source : lnr.fr

1ère Journée: Biarritz 35 - 10 Stade Montois

                                              Privés de deux de leurs meilleurs sauteurs en touche, Britz et Bost, Julien Tastet et l'ensemble de l'alignement montois ont fait leur possible pour conserver leurs ballons.

Le Stade Montois n'a pas démérité s'est heurté à un arbitrage partisan et un Biarritz plus en jambes.....

La première s'est mal passée et on s'en doûtait. Le Stade Montois a vécu samedi soir, lors de la première journée de la saison du Top 14 un difficile apprentissage de l'élite en étant sévèrement battu par Biarritz qui, sur la sirène, s'est offert le point de bonus offensif (35-10).

Pris à la gorge, les montois ont manqué leur début de rencontre et se voyait déjà rapidement sanctionné, Barraque passant une pénalité dès la 6e min. Damien Traille, sur une contre-attaque, inscrivait le premier essai (8e) du match, malgré deux fautes flagrantes du soutien Biarrot, dans le camp Montois et sur le côté. Puis, quatre minutes plus tard, c'était au tour de Balshaw d'inscrire le deuxième essai (15-0, 12e). Biarritz semblait alors desserrer son étreinte pour ne plus marquer de points entre la 13e et la 37e minute. Faisant jeu égal en conquête, les Montois ouvraient alors leur compteur sur une pénalité de Vignau-Tuquet (22e).

En seconde période, la chaleur se faisait sentir et le jeu se trouvait hâché par de nombreuses fautes techniques. Grobler (53e), Pic (57e) et Jagr (64e) écopaient tous trois d'un carton jaune très dur pour antijeu, mais, évoluant de longues minutes à 12 contre 15, le Stade montois ne pliait pas. Les Basques trouvaient enfin les espaces et croyaient s'assurer le bonus offensif avec un essai de Lauret (65e). Mais, à leur tour réduits à 14, les Biarrots subissaient la nette domination des Landais, revanchards. Et après cinq minutes de domination territoriale, ils franchissaient la ligne par Ricaud (75e), suite à une belle mêlée bien maîtrisée privant alors provisoirement les Basques d'une victoire bonifiée.

Mais, suite à une dernière pénalité jouée en touche et sur la dernière action après le buzzer, Balshaw servi avec une belle passe en-avant, trouvait Baby en bout de ligne qui offrait miraculeusement à Biarritz le point de bonus.

Un gros coup de poignard pour le Stade Montois qui a mis fin au peu de certitudes qu'ils pouvaient avoir après cette rencontre.
Mont de Marsan a été vaillant mais est pour l'instant trop limité et trop sanctionné......

Photo : sudouest.fr

vendredi 17 août 2012

Biarritz - Stade Montois : La compo


Plusieurs blessés ou absents sont à déplorer dans les rangs du Stade Montois ( Ephraïm Taukafa, Cyriel Blanchard, Scott Murray, Lodie Britz, Vassili Bost, Jean-Baptiste Dubié, Dan Baleinadogo, Seru Rabeni, etc... ).
C'est avec une équipe très expérimentale et disons le, plutôt décimée, que les Montois vont se rendre à Biarritz.
Pour un baptême du feu, nous avons connu plus simple.

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!!

La compo du Stade Montois ( sous réserve de changements de dernière minute ) :

Les avants :
1- Pierre CORREIA
2- Joan CAUDULLO
3- Sébastien ORMAECHEA
4- Sébastian DE CHAVES
5- Berend BOTHA
6- Julien TASTET
7- Haisini TAULANGA
8- Alexandre RICAUD

Les arrières :
9- Arnaud PIC
10- Antoine VIGNAU-TUQUET
11- Ximun LUCU
12- Baptiste CHEDAL-BORNU
13- Yoann DURQUET
14- Martin JAGR
15- Jean-Marc MAZZONETTO

Les remplaçants :
16- Pieter GROBLER
17- Alexandre MENINI
18- Vickus LIEBENBERG
19- Yann BRETHOUS
20- Laurent MAGNAVAL
21- Thibault DUVALLET
22- Nicky PRICE
23- Tevita MAILAU

Info : sudouest.fr / Photo :lasoule.skyrock.com

jeudi 16 août 2012

Stade Montois Rugby : Maillots saison 2012/2013

Maillot à domicile



Maillot à l'extérieur





Les maillots seront disponibles à partir du 14/09/2012 sur rugbyshop.fr

mardi 14 août 2012

Après-Match : Evian T.G - Bordeaux




Conférence de presse après la rencontre entre Evian et Bordeaux.

Source : dailymotion.fr

Evian T.G - Bordeaux : Le résumé en images



Résumé en images du match entre Evian et Bordeaux.

Source :rutube.ru / images : canal+

lundi 13 août 2012

1ère Journée Ligue1 : Evian T.G 2 - 3 Girondins de Bordeaux



Les Girondins de Bordeaux ont joué de manière libérée samedi soir, face à Evian, pour la première journée de Ligue 1. Les hommes de Gillot l'ont emporté en Haute-Savoie (2-3) grâce à des buts de Ludovic Obranial, Yoann Gouffran et Henri Saivet alors que Wass et Khelifa ont trouvé le chemin des filets pour les locaux.

Auteur d'une fin de saison 2011/2012 tonitruante, nos Bordelais sont repartis sur les mêmes bases ce samedi, pour la reprise du championnat. Les Girondins sont en effet allés chercher un succès probant à Evian (3-2).

Dès le début, les hommes de Francis Gillot prennent le jeu à leur compte, et sont récompensés sur une frappe superbe d'Obraniak des 20 mètres (0-1, 11e). Un magnifique tir qui vient se loger dans la lucarne. Les coéquipiers de Carasso ne baissent pas le pied et enfonce le clou grâce à une talonnade bien sentie de Gouffran (0-2, 14e). Mais quelle Majer !! Yohan semblait très inspiré ce samedi soir. Un but qui a le mérite de réveiller Evian : les Savoyards réduisant la marque sur un coup franc de Wass, qui nettoie la lucarne de Carrasso (1-2, 17e).

2nde mi temps

Si le rythme retombe logiquement en fin de première période, les Bordelais repartent à l'offensive en deuxième mi-temps, et trouvent la faille sur corner, par l'intermédiaire de Saivet (1-3, 52e). Un magnifique coup de boule, le gardien d’Evian ne pouvant rien faire. En fin de match, le K.O. semble proche tant la défense de l'ETG est fébrile, mais les Savoyards tiennent bon et sauvent l'honneur à la dernière minute, grâce à une reprise pied droit de Khlifa (2-3, 92e). Une réduction du score qui intervient trop tard, et Bordeaux s'impose logiquement. Grâce à ce premier succès, nos Girondins prennent provisoirement la tête de la Ligue 1.

"Nous avons maîtrisé la rencontre de bout en bout", a estimé Gillot. Il y a juste eu un relâchement dans les arrêts de jeu, avec le deuxième but d'ETG. "Heureusement qu'il ne reste pas beaucoup de temps pour jouer après le second but d'Evian car nous nous serions faits peur, pense l'ancien coach sochalien. Il reste donc encore beaucoup de choses à maîtriser derrière". Le chemin reste encore long pour le co-leader de L1.

Un très bon début de championnat pour nos Marine et Blanc : ils devront confirmer cette belle victoire lors de la réception de Rennes dimanche 19 à 17h ! 

La composition d'Evian : Laquait - Dja Djedje, Angoula, Cambon, Wass - Tie Bi, Lacour, Sorlin, Dhaouadi - Bérigaud, Khlifa

  La composition de Bordeaux : Carrasso - Mariano, Sané, Ciani, Planus, Trémoulinas - Saivet, Obraniak, Sertic, Ben Khalfallah - Gouffran

photo sud-ouest.fr

samedi 11 août 2012

Match amical : Toulon 45 - 8 Stade Montois

 

Hier soir, les hommes de Marc Dantin ont manqué de réalisme et n’ont pas tenu le rythme face à la puissance du pack toulonnais. Ils ont été défaits 45 à 8.

A dix jours de la reprise du Top 14, le Rugby Club Toulonnais a sorti l’artillerie lourde pour son dernier match de préparation. Hormis Van Niekerk forfait de dernière minute, il ne manque aucune « star » dans le XV de départ, au plus grand bonheur du public varois qui n’a pas eu la mémoire courte en réservant un accueil chaleureux à ses ex-résidents Laurent Magnaval et surtout Martin Jagr, chouchou de Mayol au milieu des années 2000.

Dès l’entame, la densité physique du pack toulonnais fait parler sa puissance, notamment en mêlée fermée où Fiorini souffre le martyr face à Hayman. Mais ce sont les Montois qui ouvrent la marque sur pénalité par Vignau-Tuquet. Les Toulonnais, eux, font le choix de jouer tous les ballons à la main. Une tactique payante. Smith, sur son aile, file entre les perches (7-3).

Si les Landais dominent territorialement, ils se heurtent aux contres varois. Les deux hommes en forme Giteau-Palisson remontent le terrain mais Jagr sauve in extrémis. Sauf que sur la mêlée à 5_mètres, les Montois se font chavirer et encaissent un essai par Masoe (12-3).

Le match baisse d’intensité jusqu’à un nouvel éclair de Palisson, bien servi par Wilkinson, qui grille la défense montoise bien statique sur le coup (19-3). Puis c’est Masoe qui raffûte deux défenseurs pour servir Smith dans un fauteuil (26-3). Il n’y a plus qu’une équipe sur le pré. Les Montois sont dépassés par le rythme imposé par des trois-quarts toulonnais entreprenants.

Marc Dantin et Stéphane Prosper changent alors la totalité de leur formation à la pause. Malgré une évidente volonté de faire vivre le ballon, les Montois sont trop approximatifs dans la dernière passe alors qu’ils ont des occasions franches. Un manque de réalisme qui contraste avec leurs adversaires qui ne manquent pas une occasion de scorer à l’image de Steffon Armitage qui réalise un exploit personnel sur le seul mouvement d’envergure du second acte varois (33-3).
Toulon fait alors entrer sept joueurs espoirs qui, à froid, encaissent un essai en force de Tastet (33-8). Messina, par deux fois, lui répond (45-8) au cours d’une fin de match sans grands enseignements.

Article : sudouest.fr / Photo : varmatin.com

dimanche 5 août 2012

Stade Montois : "L'argent ne fait pas tout" ( A. Boniface )

 Boniface:

Figure éternelle et mythique avec son frère Guy d'un Stade Montois, qui effectue cette saison son retour dans l'élite, André Boniface, loin de céder à un quelconque défaitisme, veut croire aux chances de maintien du club landais. Pour peu que les Montois compensent leur manque de moyens en perpétuant l'état d'esprit et l'idée d'un jeu ouvert et offensif.

André, Mont-de-Marsan a renversé les pronostics de la Pro D2 la saison dernière. Mais cette remontée dans l'élite est-elle vraiment raisonnable ?

Moi, elle me procure beaucoup de bonheur parce que c'est le rugby montois qui se perpétue. On a réussi une finale de Pro D2 superbe face à Pau dans l'esprit, ce qui échappe beaucoup au rugby actuellement, avec un jeu de passes ; on a abordé ce match la fleur au fusil, avec notre esprit montois, basé sur le déplacement de jeu. Ça s'était déjà produit en demi-finales contre Dax, la différence était énorme entre l'état d'esprit dacquois très accrocheur, un peu à la limite de la virilité. Alors que Mont-de-Marsan continue dans notre état d'esprit, cinquante ans après, je trouve ça formidable ; c'est formidable que cet état d'esprit pousse toujours dans notre stade.

Lyon, qui possédait la saison dernière des moyens autrement plus importants que Mont-de-Marsan, a échoué dans sa quête du maintien. C'est une mission impossible...

Tout le monde me dit qu'en Top 14, ce sera une galère. Mais ce n'est pas sûr. Parce que quand on ne joue pas comme les autres, on peut les surprendre. Aujourd'hui, tout le monde joue pareil, le rugby est stéréotypé. L'important, c'est de faire les choses que ne font pas les autres. On n'a pas d'argent, mais l'argent ne fait pas tout. Les mecs sont pros aujourd'hui, mais ils ne jouent pas beaucoup mieux qu'autrefois. On sait que tout est une question d'état d'esprit. Et Mont-de-Marsan possède un très bon état d'esprit.

"Pour la ville, c'est formidable !"

Selon vous, le Stade aurait donc d'autres moyens pour se stabiliser contre toute attente dans ce Top 14 de plus en plus concurrentiel ?

Je pense que cette saison sera décisive et tout dépendra de notre entame de saison. Si on réussit de bons résultats, après tout peut s'enchaîner. Il ne faut pas en revanche qu'on perde d'entrée parce que tout le monde viendra à Mont-de-Marsan pour gagner par n'importe quel moyen. Ils viendront gagner avec six pénalités contre deux essais, ce que je trouve gravissime. Maintenant, les gens jouent pour aller chez l'adversaire, provoquer des fautes et provoquer des pénalités. On a vu des demi-finales (du Top 14) avec une quarantaine de points et pas un seul essai. Je trouve ça dramatique. Et qu'on ne me dise pas qu'on ne peut pas jouer. Je regarde le Super 15, c'est merveilleux, des passes sans arrêt, des redoublements, des essais de quatre-vingt mètres: on peut encore jouer au rugby, mais c'est un état d'esprit.

Que représente cette remontée dans l'élite pour Mont-de-Marsan ?

Pour la ville, c'est formidable ! Le maire de la ville, qui est la femme d'un ancien joueur (Mme Darrieusecq, ndlr), est la plus grande supportrice du club ; elle vibre, elle est debout avec le ballon au bout des doigts. C'est fabuleux. Tout le monde vit à travers le rugby. Il n'y a pas grand-chose dans cette ville. J'y ai passé cinquante ans. Quand j'y vais, je me dis: "S'il n'y a pas le rugby, il n'y a pas grand-chose à voir." C'est une ville un peu retirée, qui vit en elle-même, avec quelques valeurs, les corridas... Mais le rugby tient une place prépondérante. On nous dit: "Vous n'allez pas tenir parce que vous n'êtes pas riches !" Mais si on est riches, nous ! On est riches par l'esprit et tout ce qui s'est passé dans ce club. Les Palois étaient très riches, ils avaient mis tout l'argent de côté, ils étaient capables de monter financièrement, mais ils avaient oublié une chose, c'est qu'il fallait monter sur le terrain. Alors je leur ai dit: "L'argent que vous avez économisé, vous nous le donnez, on va s'en servir ! (rires)".

Article : sports.fr

Match amical : Girondins de Bordeaux 1 - 1 Lorient

Girondins de Bordeaux : un match nul face à Lorient pour terminer la préparation


Les Girondins de Bordeaux ont terminé leur préparation par un match nul cet après-midi à Tarnos (1-1) face à Lorient.

Jaroslav Plasil a ouvert le score pour les Girondins dès le début de la seconde période

Les Girondins de Bordeaux ont terminé leur préparation par un match nul cet après-midi à Tarnos (1-1) face à Lorient. Après une première période morose (0-0) globalement dominée par les Bretons, ils ouvraient le score dès la 2e minute de la seconde période grâce à Plasil à peine entré sur le terrain, sur une passe de Nicolas Maurice-Belay !

Dans la foulée, ils accentuaient leur domination mais sans la concrétiser et terminaient difficilement la rencontre. Le jeune Lorientais Maxime Barthelme égalisait sur une superbe action individuelle (sombrero sur Mariano et crochet sur Planus, 77e).

Puis Giuly, pour sa première apparition sous le maillot des Merlus s'échappait sur la gauche (83e) et surtout déviait Monnet-Paquet stoppé de manière litigieuse par Carrasso, le capitaine du jour, sans que l'arbitre intervienne (87e).

Un résultat nul, le deuxième des Bordelais en préparation (avec trois victoires et deux défaites) finalement équitable à une semaine de la reprise de la Ligue à Annecy contre Evian-Thonon Gaillard.

Article : sudouest.fr

Match amical : Stade Montois 20 - 16 Dax

Rugby : le Stade Montois s'impose face à Dax en amical.

Un match opposait les deux formations landaises, ce soir, au stade de Tartas. Avantage pour les Jaune et Noir (20-16) qui évolueront en Top 14 à la reprise.

 Le Stade Montois s'impose face à Dax en match amical à Tartas
Un match opposait les deux formations landaises, ce soir, au stade de Tartas à l'occasion du 100e anniversaire de la section rugby de la ville, la Pédale et Stade Tarusate. Après un score de 13 à 9 à la mi-temps, le Stade Montois a conservé l'avantage pour s'imposer finalement 20 à 16 au terme du match face à l'US Dax.

Haisini Taulanga et Julien Cabannes ont marqué les deux essais montois. Du côté de Dax, c'est Cédric Béal qui a offert le seul essai des rouges et blancs.

Article : rugbyrama.fr

vendredi 3 août 2012

Transfert : V. Liebenberg signe pour une saison

Vickus Liebenberg - Glasgow Warriors v Aironi Rugby - Magners League

Le deuxième ligne sud-africain de Bourgoin, Vickus Liebenberg s'est engagé avec le club de Mont-de-Marsan, pour une durée d'une saison. Le joueur de 27 ans avait joué auparavant à Brive puis à Aironi. A Aix l'an passé, il avait été transféré à Bourgoin à l'intersaison.

Encore une recrue pour les avants du Stade Montois.
Une recrue pour les arrières ne seraient pas non plus pour déplaire aux supporters.

Info : rugbyrama.fr

jeudi 2 août 2012

Match amical : Naples 2 - 0 Girondins de Bordeaux

Les Napolitains se sont joués de Girondins trop inefficaces (2-0)

Gouffran (à gauche) n'a rien pu faire face au réalisme italien

Les Girondins qui restaient sur trois victoires successives, ont concédé, hier soir à Naples, la deuxième défaite de leur préparation, s'inclinant sur un sec 2 à 0, avec deux buts encaissés sur des contres tranchants de leurs hôtes.

Cette défaite ne reflète pas exactement le visage de cette partie, dont les Bordelais dominèrent la première période, avec une belle volonté offensive. Gillot avait profité de cette soirée pour tester pendant une heure une équipe très proche d'un onze titulaire où seul manquait Plasil, blessé. Ce onze était aligné dans ce 5-3-2 qui avait fait son succès en deuxième partie de saison dernière mais qui devint un4-4-2 dès lors que Naples réussit son deuxième but.

Diabaté rate l'aubaine

Les Girondins se pénalisèrent, dans leur excellente première période, par leur inefficacité devant le but. Avec une bonne poignée d'occasions à leur actif, ils auraient dû ouvrir le score à la 30e, lorsque Diabaté, servi par un excellent Obraniak parvint à se mettre en position et à décrocher une frappe lourde que De Sanctis parvint à freiner du ventre !

Ce fut pourtant l'équipe italienne qui marqua la première, à la 42e, sur un contre rapide, avec une passe lumineuse de Vargas pour Pandev dont le tir ne laissa aucune chance à Carrasso.
Plus passifs en deuxième période, les Bordelais se firent une nouvelle fois contrer à la 52e, par Maggio, bien servi par Hamsik.

Article : sudouest.fr

Transfert : Modeste prêté un an à Bastia


Anthony Modeste ne jouera pas pour les Girondins de Bordeaux cette année : il a en effet été prêté pour un an au SC Bastia, promu en L1 cette saison. Il a fallu un peu de temps pour que les deux clubs se mettent d'accord sur les modalités du prêt. Bordeaux prendra en charge une partie du salaire, moins importante que ce qui avait été suggéré d'abord par le club corse, lequel ne paiera pas de location.

En revanche, le contrat de prêt prévoit quelques bonus, en cas de maintien des Bastiais en Ligue 1 mais n'est assorti d'aucune option d'achat. Par ailleurs, Anthony Modeste ne pourra pas jouer contre Bordeaux, lors des deux matches de Ligue 1 de la saison.

Arrivé à Bordeaux en juin 2010, l'ex-Niçois n'est jamais parvenu à s'imposer. Auteur de 13 buts en 52 matches sous les couleurs marines, il avait été prêté à Blackurn Rovers la saison dernière où il n'avait fait que neuf apparitions.

Article : sudouest.fr