Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

vendredi 24 décembre 2010

Après-match Bordeaux-Lens

Voici la conférence de presse après la rencontre Bordeaux - Lens. Vidéo : youtube.com

jeudi 23 décembre 2010

19ème journée : Bordeaux 2 - 2 Lens

Enfin les vacances... Bordeaux, malmené par des lensois réalistes qui menaient 2-0 à la pause, a arraché un nul précieux dans le temps additionnel et alors qu'il était réduit à dix, mercredi en clôture de la 19e journée de Ligue L1. L'occasion était pourtant belle pour les Girondins de recoller à trois points du champion d'automne lillois, à hauteur de Marseille où ils se rendront le 16 janvier. Bordeaux a une nouvelle fois laissé passer sa chance, en proposant un brouillon indigne d'un prétendant à quoi que ce soit en mai prochain. Les Nordistes n'en demandaient pas tant, eux qui avaient vu en début de soirée tous leurs concurrents directs au maintien s'imposer. Deux contres d'école avec deux passes au cordeau de Roudet et d'Hermach pour deux reprises du droit d'Edouardo (15e) et de Boukari (45+2) qui transformaient l'ambiance, déjà tendue, en vindicte populaire à la pause. Incapables de troubler la 19e défense de L1 parfaitement organisée face à leur jeu placé, le salut des hommes de Jean Tigana ne pouvaient venir que des coups de pied arrêtés de Plasil, mais Runje sortait les têtes de Diabaté (26e) et Lamine Sané (27e) grâce à deux claquettes télégéniques. Et quand Ben Khalfallah s'essayait de loin sur coup franc (30e), le portier croate avait beau se déchirer partiellement, il conservait sa cage inviolée. But et exclusion pour Diarra Même scénario à la reprise, marquée par "on veut une équipe" d'un stade Chaban-Delmas pas à la fête en 2010, d'un "Battez-vous pour nos couleurs" que Diarra prit à la lettre, en bon capitaine, en reprenant victorieusement un corner de Plasil (1-2, 67e). Un signe ? Même pas, cinq minutes plus tard, la sentinelle girondine récoltait un deuxième avertissement synonyme d'exclusion pour une charge sur Runje à terre, qui cédait sa place peu après (78e). La fin de match était électrique, la pression girondine désordonnée mais efficace à la 92e minute, quand, sur un nouveau corner de Plasil, une frappe puissante et déviée de Ben Khalfallah était repoussée de la main par Roudet vers Gouffran qui égalisait dans le but vide (2-2). But de la réconciliation, qui entretiendra le rythme de fin d'automne de Bordelais poussifs (5e nul consécutif), laissant un goût amer aux hommes de Jacques Santini, suppléant Jean-Guy Walemme, malade et resté dans le Pas-de-Calais, tout près d'offrir le cadeau de Noël parfait et davantage d'espoir à ses couleurs. Info : sudouest.fr Nous l'avions déjà exprimé précédemment mais force est de constater qu'après la rencontre des bordelais hier soir ( mais depuis bien plus que cela en fait ), ils peuvent être heureux de leur classement à la trêve. Ils ont actuellement le niveau de certaines équipes de ligue2, et encore... Normal, puisque certains joueurs, peu impliqués; le recrutement, plus que manqué; et une formation sur laquelle on ne peut s'appuyer, sont les causes du profond malaise qui ronge le club... Espérons que cette trêve sera salutaire, et souhaitons aussi que la légendaire avarice des propriétaires du club soit remise en question eu égard aux prestations de l'équipe depuis le début de saison !!! Il est plus qu'urgent et nécessaire de recruter un attaquant pendant ce mercato d'hiver. Notre regard se pose sur ce joueur dont tout le monde parle, et qui semble prêt à rejoindre le club !!! Alors, pour le bien du club, ne râtez pas l'occasion de rattraper vos erreurs passées et cassez la tirelire à bon escient !!! La compo des équipes : FC Girondins de Bordeaux : Carrasso - L.Sané, Fernando, S.Sané ( 45' Ciani ), Trémoulinas - Diarra ( 67' But ), Jussiê ( 56' Saivet ), Plasil, Diabaté, Ben Khalafallah - Modeste ( 55' Gouffran - 90' But ). RC Lens : Runje ( 82' Kasraoui )- Demont, Yahia, Chelle, Bédimo - Sertic ( 74' Akale ), Hermach, Varane, Boukari ( 45' But ), Roudet - Eduardo ( 15' But - 73' Aurier ). Nota : Vous étiez 58% à penser que les Girondins ne termineraient pas dans les 3 premières places avant la trêve. Et 58% à penser que Bordeaux est devenu une équipe ordinaire. Vu leur niveau actuel, ces pourcentages sont plutôt flatteurs pour les marine et blanc.
Photo : sudouest.fr

dimanche 19 décembre 2010

18ème journée : Sochaux 1 - 1 Bordeaux

Les Girondins stagnent !!! L’opposition de styles entre la fougue de la jeunesse sochalienne et la puissance physique des Girondins n’a pas donné de vainqueur (1-1). Mais elle a livré un beau spectacle. Entre deux formations portées vers l’avant, on ne s’est pas ennuyé à Bonal. Malgré une première alerte signée Martin, sur coup franc (6e), ce sont les Bordelais qui affichaient une certaine supériorité grâce à une meilleure maitrise du ballon dans l’entrejeu. Incapable de récupérer le ballon, en raison notamment d’une équipe trop portée vers l’offensive, la bande à Francis Gillot devait subir les offensives adverses. Cros avait donc du travail face à Plasil (9e) et Diabaté (18e), avant de voir avec soulagement le centre fuyant de Tremoulinas passer sous le nez de ce même Diabaté et de Gouffran (22e). Mais à force de trop subir, les locaux allaient plier sur un corner bien repris par Jussiê au deuxième poteau (0-1, 28e). La réaction des Doubistes ne tardait pas. Martin lançait la révolte en obligeant Carrasso à repousser des poings sa tentative (32e), avant de se muer en passeur décisif pour Ideye, buteur de près face au portier bordelais (1-1, 35e). Les Girondins gardaient néanmoins l’emprise sur la partie en faisant bien circuler le ballon mais manquaient de tranchant offensivement, malgré deux essais menaçants de Tremoulinas (58e) et Diabaté (63e). Sochaux sortait alors de sa tanière à l’heure de jeu et rendait la partie plutôt plaisante. Une véritable partie de ping-pong s’engageait alors. Ideye (66e), Maïga (71e, 72e) et Martin, qui touchait du bois (74e), faisaient trembler Carrasso, tandis que Gouffran (76e, 77e) et Modeste (79e) rendaient la pareille face au but de Cros. Sauget avait le dernier mot mais tombait sur un Carrasso impérial (90e), qui permettait à Bordeaux d’enregistrer un quatrième nul consécutif en championnat… Info : sport24.com Les Girondins ne parviennent pas à s'imposer depuis 4 matches. Malgré l'absence de défaite, les nuls ne font pas avancer et pire, ils laissent les ténors du championnat prendre le large... Dans la gestion de l'effectif, on notera une nouvelle fois dans le 11 de départ, et malgré l'absence de 3 défenseurs majeurs ( Planus, Ciani, Chalmé ), la non titularisation du jeune Savic, qui après quelques erreurs individuelles cire le banc et semble banni par Tigana... On lui préfère Lamine Sané et même son jeune frère, sorti de CFA2... Savic mérite-t-il son sort ? Nous ne pensons pas. Sa situation personnelle doit, à notre avis, être très compliquée... Quant au futur pour les girondins; La rencontre face à Lens, mercredi, s'annonce déjà prépondérante pour la suite de la saison !!! La compo des équipes. FC Sochaux Montbéliard : Cros - Sauget, Perquis, Bréchet, Dramé - Boudebouz ( 80' Maurice-Belay ), Carlao, Anin, Martin - Ideye ( 35' But ), Maiga. FC Girondins de Bordeaux : Carrasso - S. Sané, Fernando, L. Sané, Trémoulinas - Plasil, A. Diarra, Jussiê ( 28' But ) - Gouffran, Diabaté, Ben Khalfallah ( 69' Modeste ). Photo : l'equipe.fr

samedi 18 décembre 2010

15ème journée : Oyonnax 15 - 9 Stade Montois

Encore des regrets... Après avoir concédé l’ouverture du score et frisé la correctionnelle contre le cours du jeu, l’USO s’est remise dans le sens de la marche, hier, devant une coriace formation montoise qui a fait honneur à son statut de meilleure défense du championnat. Alors que les haut-Bugistes venaient de donner le ton de la partie en affichant leurs ambitions d’emballer la rencontre, Duvallet, l’ouvreur landais, trouvait la faille dans l’arrière-garde locale en lançant une chandelle sous les poteaux qui surprenait Bouillot mais surtout Chedal-Bornu pour l’essai qui semblait lui tendre les bras. Maigre consolation, le Stade montois héritait d’une simple pénalité (8 e). La réaction ne se faisait pas attendre, impulsée par les avants oyonnaxiens, dominateurs en mêlée, mais moins souverains en touche. Sur la première mêlée de la rencontre, Authier exerçait une pression énorme sur son vis-à-vis Urutty, coupable de conserver le ballon au sol et qui offrait à Boscus l’occasion d’égaliser d’un coup de pied depuis la ligne des 25 m (11 e). Mais Duvallet continue d’allumer des chandelles qui repoussent les haut-Bugistes dans leurs 22 m. En dépit d’une réception acrobatique, Bouillot, à son tour sous la pression, ne peut servir Thuries dans de bonnes conditions. Son coup de pied de dégagement est repris par le demi d’ouverture landais qui redonne l’avantage à son équipe d’un drop de 35 m face aux poteaux (14 e). Piqués au vif, les « rouge et noir » repartent de plus belle au combat. Mais sur un nouveau regroupement, Authier est à son tour contré sur un ballon par – dessus. Britz en profite pour filer sur l’aile gauche avant d’être stoppé à deux mètres de l’en-but par Bouillot, qui se sacrifie littéralement (17 e). L’USO vient de l’échapper belle, et se fait à nouveau peur sur un dégagement contré par Tastet, cette fois sur Boscus (20 e). La fin de cette première période, sur un terrain en partie glacé, devient folle. Les deux équipes se rendent coup pour coup, mais la pression change progressivement d’épaules. Les Montois sont à leur tour pénalisés sur les regroupements. Boscus égalise encore (22 e) puis donne l’avantage à son équipe pour la première fois de la partie (25 e). Réduits à 14 après le carton jaune infligé à Senio pour un plaquage haut sur N’Goma à hauteur de la ligne médiane, les Landais sont bousculés, mais restent dans les temps de leur objectif à la pause, après que Duvallet (37 e) a répondu à une nouvelle pénalité de Boscus (32 e). Dans des conditions extrêmement difficiles, les hommes de Christophe Urios gardent le cap en seconde période, mais restent sous la menace permanente de leurs hôtes. Plus rien ne sera marqué durant ce second acte, à l’exception d’un nouveau coup de pied de Romain Boscus (15-9). Les occasions s’enchaînent pourtant en faveur des locaux, par Cassin, repris à 10 m (67 e), mais surtout N’Goma à la sortie d’une mêlée, superbement lancé par Pic mais stoppé dans sa course à l’essai par un en-avant peu évident (68e). Dès lors, Duvallet, Durquet ou Urruty reprennent leur travail de sape pour tenter de « gratter » un peu mieux que ce seul point du bonus défensif. Ils se heurtent à une défense oyonnaxienne valeureuse et admirable de générosité à l’image de ce plaquage monstrueux de Monzeglio sur Cabannes dans le couloir droit (78 e). L’USO souffre jusqu’au bout du temps réglementaire, cafouille même comme sur cette ultime offensive sur sa ligne des 5 m (80 e). Mais après un mois et quatre matches de disette, les haut-Bugistes renouent avec le succès. Une victoire qui confirme que rien n’est facile pour personne dans ce championnat et qui suffit, en tout cas, au bonheur d’une équipe encore convalescente. Et c’est déjà beaucoup. Emmanuel Marquez ( Le Progrès ). Du point de vue montois, on retiendra ce sempiternel refrain du " on méritait mieux ". Certes, encore un point de bonus défensif mais cela reste frustrant... Oui le Stade se bat, oui, les joueurs ont les intentions, mais peut-être qu'un manque de maîtrise et surtout un manque de réalisme ne leur permettent pas de passer le cap.
Ce cap qui leur permettrait d'asseoir leur rugby hors de leur base... Au stade Charles-Mathon, US Oyonnax bat Stade montois 15 à 9 (mi-temps 12-9). Arbitre : M. Labaune (Ile de France). 3000 spectateurs environ. Pour Oyonnax : 5 P Boscus (12e ; 23e ; 25e ; 32e, 58e) Pour Mont de Marsan : 2 P Duvallet (9e, 37e), 1 D Duvallet (14e) Evolution du score : 0-3 ; 3-3 ; 3-6 ; 6-6 ; 9-6 ; 12-6 ; 12-9 (MT); 15-9. Carton jaune : Senio (32 e) pour le Stade montois US Oyonnax : 1. Rapant (puis Minassian, 59 e), 2. Ferrer (puis Humbert, 72 e), 3. Volschenk – 4. Nemecek (puis Nemecek, 50 e), 5. Beukes – 6. Laurent (puis Marth, 50 e), puis Menotti, 76e), 8. Monzeglio (cap.), 7. Fono – 9. Authier (puis Pic, 56 e), 10. Boscus – 11. Naves (puis Bousquet, 51 e), 12. N’Goma, 13. Cassin, 14. Thuries – 15. Bouillot (puis Hansell-Pune, 59 e). Stade Montois : 1. Menini (puis Fiorini, 48 e), 2. Blanchard (puis Grobler, 48 e), 3. Ormaechea (puis Lauga, 48 e) – 4. Jackson, 5. Cedaro (puis Berek, 60 e) – 6. Tastet (cap.), 8. Taulanga, 7. Britz (puis Brethous, 63 e)– 9. Urruty, 10. Duvallet (puis Bats, 70 e) – 11. Cabannes, 12. Seno (puis Genthieu, 65 e), 13. Chedal-Bornu (puis Cler, 48 e), 14. Matanavou – 15. Durquet. Réactions : Jean Marc Manducher (président de l’USO) : « Je tiens à féliciter les deux équipes pour ce bon match malgré des conditions difficiles, avec le plaisir de la victoire. C’est un gros tournant pour notre club. Les gens vont partir en vacances tranquilles. N’oublions pas qu’il reste encore 15 matchs. Notre équipe travaille, elle progresse. Jusqu’à aujourd’hui, nous avons aussi manqué de chance et perdu environ 8 points au classement. On a su se resserrer, nous devons rester solidaires, la confiance revient. » Marco Ferrer (talonneur de l’USO) : « Ce soir, on s’est retrouvé. On a fait ce que nous nous étions dit, nous avions envie de mettre les choses en place pour accrocher cette victoire qui nous fait du bien. On a su se monter agressifs. » Marc Dalmaso (entraîneur de Mont-de-Marsan) : « Nous avons raté le bonus offensif sur 2 occasions franches en première mi-temps. Nous devons nous contenter du bonus défensif. C'est dommage, on espérait mieux. On est venus à Oyonnax pour mettre la pression sur cette équipe qui est dans une mauvaise passe. Cette chose peut arriver à tout le monde, le championnat est très serré et très difficile, ce sera ainsi jusqu’en mars à mon avis. On a remis souvent Oyonnax dans le match, on a été parfois en difficulté dans le jeu aérien, mais je pense que globalement sur la conquête nous avons été meilleurs. Ce résultat me laisse un goût amer. Il y avait peut-être mieux à faire. Nous avons eu les occasions. Nous n’avons pas su les concrétiser. » Propos recueillis par Daniel Riva ( Le Progrès ).
Photo : leprogrès.fr

Mont de Marsan - Aurillac : Les temps forts en images

video

Voici les temps forts en images du match Stade Montois - Stade Aurillacois. Vidéo diffusée sur stademontoisrugby.fr

mercredi 15 décembre 2010

Les Girondins sur la piste de Gameiro au mercato d'hiver

Les Girondins de Bordeaux et plus particulièrement Jean Tigana, gardent un oeil attentif sur l'attaquant Lorientais Kévin Gameiro, auteur de 8 buts cette saison. Entre un Maazou décevant et un Modeste plutôt modeste en terme de buts, Gameiro serait un sérieux renfort dans le secteur offensif Bordelais. Oui mais à quel prix? Force est de constater que le Lorientais a vu sa cote monter grâce à ses 4 sélections en équipe de France. Affaire à suivre.

14ème journée : Mont-de-Marsan 17 - 6 Aurillac

Un cruel manque de finition... Le Stade Montois s'est imposé contre Aurillac dans une partie que l'on peut qualifier de regrettable. En effet, le score ne reflète pas toutes les occasions manquées par les locaux. On retiendra néanmoins cette victoire qui les rapproche un peu plus du quintet de tête... Dès la première minute , un en avant est venu avorter une belle occasion d'essai pour Cler... Vignau-Tuquet va ensuite concrétiser la domination de son équipe en enquillant 3 pénalités contre 1 pour Aurillac par l'intermédiaire de Bourlon. Cette première mi-temps a été une des meilleures du Stade Montois depuis le début de saison. Avec un début de match tonitruant, avec un jeu de passes rapide et des enchaînements intéressants mais la finition n'est pas là. Et les aurillacois, même acculés devant leur ligne, profitent de la maladresse des montois. Leur courage et leur envie de jouer sont aussi à souligner ( Mi-temps SMR 9 - 3 SA ). En seconde période, Aurillac ouvre les débats par une pénalité de Petit-Jean, encore un ex ouvreur de la maison dacquoise ( SMR 9 - 6 SA )... Mais les jaune et noir, ne paniquent pas et continuent sur leur lancée. Matanavou grâce à un beau mouvement le long de la ligne de touche vient concrétiser une action de plus de 50 mètres. Essai non transformé ( SMR 14 - 6 ). Les montois essayent d'enfoncer le clou, mais au bout d'une belle action, Britz, trébuche alors qu'il n'a plus d'opposition pour marquer un second essai. L'action, grâce à un renversement d'attaque, continue de l'autre côté du terrain mais Cler est poussé en touche à 5 mètres de la ligne d'en but. Encore une superbe action qui échoue de peu.
Les aurillacois réagissent mais n'ont pas non plus de réussite, avec un ballon tombé à une dixaine de mètres de la ligne.
Mais les locaux, enfoncent le clou une dernière fois (63è) avec une 4ème pénalité d'AVT ( SMR 17 - 6 SA ) !!!
Puis plus de points à se mettre sous la dent malgré une très nette domination montoise.
Le manque de précision dans le dernier geste reste encore un des points noirs du Stade Montois.
Il y avait pourtant la place pour remporter les 5 points.
Espérons que ces petites imperfections ne seront pas préjudiciables en fin de saison au moment de faire les comptes...
Déplacement difficile pour la prochaine rencontre samedi soir, à 18h30, dans l'ain, à Oyonnax.
Un point de bonus est visé, au minimum...
ALLEZ LES JAUNES !!!
Signé Post-it Photo : stademontoisrugby.fr

lundi 13 décembre 2010

17ème Journée : Bordeaux 0 - 0 Rennes

Un oreiller s'il vous plait ?! Dimanche soir, la seule attraction à laquelle on pouvait assister au stade Chaban-Delmas est cette fissure de la tribune de face, non pas ce match d'un ennui total. Lors des 45 premières minutes, le seul ersatz d'occasion est ainsi l'oeuvre de Gouffran. L'ancien Caennais croise trop sa frappe du droit à l'entrée de la surface, suite à une longue relance à la main de Carrasso pour orchestrer le contre (32e). Après le repos, Diarra tente un retourné mais Douchez capte facilement (51e), tandis que Gouffran encore vendange la première véritable opportunité, seul devant Douchez (54e). Si M'Vila sauve sur sa ligne une tête de Ciani qui semblait hors cadre, la meilleure situation du match est à mettre à l'actif de Dalmat, dont la tête est contrée de près par le crâne de Ciani (77e). Bordeaux rate l'occasion de s'accrocher au wagon de tête et reste englué à cette 8ème place mais reste néanmoins à 4points du podium. Un match d'un ennui terrible !!! Dur de faire un compte rendu après s'être endormi devant la TV...... A noter, auteur d’une énorme faute sur Plasil, Doumbia aurait très bien pu laisser ses partenaires en infériorité numérique dès la première minute de jeu. Bordeaux : Carasso, Trémoulinas, Ciani, Fernando, Sané, Diara, Wendel, Plasil, Ben Kalfallah, Gouffran, Modeste Rennes : Douchez, Souprayen, Mangane, Kana Biyik, Fanni, M'Vila, Doumbia, Danzé, Dalmat, Kembo Ekoko, Montano

samedi 11 décembre 2010

Stade Montois - Aurillac : La compo

Les montois rencontrent une équipe d'Aurillac qui les précèdent de 4 points et sont classés à la 6ème place du classement. Autant dire que ce match ressemble fort à un tremplin pour se trouver dans le bon wagon. On compte sur une victoire de nos couleurs pour continuer à espérer... Match dimanche à 15h00 au Stade Guy Boniface. ALLEZ LES JAUNES !!! Les avants : 1.Julian FIORINI 2.Romain LAUGA 3.Pieter GROBLER 4.Leandro CEDARO 5.Joshua JACKSON 6.Julien TASTET 7.Lodie BRITZ 8.Haisini TAULANGA Les arrières : 9.Frédéric URRUTY 10.Antoine VIGNAU-TUQUET 11.Damien CLER 12.Dimitri SENIO 13.Simon TERNISIEN 14.Timoci MATANAVOU 15.Yoann DURQUET Les remplaçants : 16.Cyriel BLANCHARD 17.Alexandre MENINI 18.Rudolph BEREK 19.Yann BRETHOUS 20.Thibault DUVALLET 21.Julien CABANNES 22.Alban GENTHIEU 23.Sébastien ORMAECHEA
Photo : stademontoisrugby.fr

jeudi 9 décembre 2010

Après-match St Etienne - Bordeaux

Voici la conférence de presse après la rencontre St Etienne - Bordeaux. Vidéo : dailymotion.com

16ème journée : Saint Etienne 2 - 2 Bordeaux

Pas si nul que ça ... Belle rencontre de football lors de cette dernière journée de Ligue 1 de cette 16ème journée. Dans le chaudron de Geoffroy Guichard les Verts et les Marines et Blancs se quittent sur ce score de parité 2 partout. Un match bien parti avec de beaux mouvements de part et d'autre et un bel engagement au milieu de terrain. De belles actions coté stéphanois à la 11ème minute avec Rivière mais surtout une belle de tête de Bocanégra à la 24ème bien sortie par le portier bordelais. Mais, plus réalistes, Bordeaux ouvre le score à la demi heure de jeu avec Wendel coté gauche qui délivre un beau centre dévié par Modeste pour Ben Khalfallah qui bat Janot d'une belle reprise. 1-0 pour les visiteurs. Le buteur bordelais encore à la fête 5 minutes après; auteur d'une super frappe cette fois-ci bien sortie par le gardien des Verts. Petite réaction de Rivière juste avant la mi-temps, excentré côté gauche sa frappe au premier poteau est une nouvelle fois arrêtée par Carrasso. A la reprise, les bordelais restent sur un espèce de faux rythme qui allait malheureusement s'avérer préjudiciable et permettre aux Verts de renverser la vapeur en ...... 2 minutes! Ebondo à la 67ème égalise grace à un but heureux à la suite d'une partie de billard dans la surface et une passe décisive de... Plasil! Mais il faut bien croire que la chance sourit aux audacieux car à la 69ème St Etienne passe devant au score suite à un super coup franc de Payet déposé sur la la tête de Bocanegra un peu trop seul dans la surface girondine. Les 20 dernières minutes allaient être complètement débridées; à croire que les girondins se réveillent toujours quand ils sont dos au mur ... Tout d'abord, Gouffran pas inspiré sur ce match rate l'immanquable à 10 mètres du but en dévissant sa frappe du gauche. Les Verts se rebiffent à leur tour par le biais de Matuidi mais surtout Rivière peu après .... mais c'est sans compter sur Super Carrasso le meilleur bordelais encore ce soir. On se dirigeait vers un score final favorable aux Verts mais Plasil sert d'un maître coup Franc Fernando qui, mort de faim, dévia le cuir de la tête dans le file de Janot. Match terminé .... mais que c'est frustrant des deux côtés !!! Pour les bordelais on a encore assisté à un relâchement coupable alors que la partie leur semblait offerte ... des déceptions en attaque (Gouffran, Modeste un peu timoré) mais aussi en défense qui est décimée (Blessure de Tremoulinas, Ciani suspendu pour le prochain match et Planus toujours en convalescence) Encore les mêmes confirmations des talents de Carrasso, de la hargne de Fernando et de Plasil... et Ben Khelfallah qui prend peu à peu ses marques. Comptons désormais sur des vertus de solidarité et de concentration pour la rencontre à venir face aux Rennais jamais faciles à jouer .... un grand match à venir sur le terrain mais aussi le banc entre les "passionnés" que sont Tigana et Antonetti Allez les Marine et Blanc !!!! Compo des équipes : ASSE : Janot (Cap), Bocanegra But 69ème, Monsoreau, Bayal, Ebondo But 67ème (remplacé par Nery 86ème), Landrin (remplacé par Bergessio 46ème), Matuidi, Sako, Payet, Perrin et Rivière. Girondins : Carrasso, Tremoulinas (remplacé par Marange 19ème), Ciani, Fernando (But 89ème), Sané (remplacé par Maazou 46ème), Diarra (Cap), Plasil, Wendel, Ben Khelfallah (But 30ème), Modeste et Gouffran (remplacé par Ayité 87ème). Photo : sudouest.fr

mercredi 8 décembre 2010

Des nouvelles des Girondins de Bordeaux

Une partie de la tribune de face sera fermée toute la saison !!! Vidéo : dailymotion.com

mardi 7 décembre 2010

Mont de Marsan - Dax : Le résumé en images

video

Voici le résumé en images du match Stade Montois - U.S Dax, diffusé sur France3 Aquitaine.

13 journée Pro D2 : Mont-de-Marsan 24 - 13 U.S.Dax

Une victoire sans briller.... Mais bon dieu, quel triste derby, où l'on s'est ennuyé une bonne partie du match. Beaucoup trop de déchets techniques ont émaillé cette rencontre. Et ce sont les dacquois qui entament bien le match, montrant plus d'envie sur le porteur de balle, donnant des difficultés à la mêlée montoise, emmenée par un talonneur servant des pizzas à tout bout de champs, à chaque touche.... A la 15ème minute, gros fait de match !!! LA BLESSURE DE L'ARBITRE DE CHAMPS : Mr MATHEU, suite à une déchirure du petit orteil, ou à un claquage de la mort qui l'a cloué. On aurait dit un taureau devant la mise à mort... Mais son arbitre remplaçant allait reprendre les rênes de la médiocrité, allant même jusqu'à refuser un essai montois de notre ailier Rod Runner, alors qu'il n'y avait pas d'en avant (cf le résumé en image ci-dessus)... Tout cela n'aura pas empêché aux dacquois d'inscrire un essai quelques minutes plus tard, suite à de nombreux pilonnages de la première ligne dans les 5 mètres montois. Un essai validé, mais plutôt litigieux : Tewhata rampant pour inscrire l'essai. Mi-temps du match, 6-10 pour les visiteurs! Au retour des vestiaires, la tendance allait s'inverser, grâce à Antoine Vignau-Tuquet, permettant aux Jaunes-et-Noirs de ne pas sombrer et de rester la tête hors de l'eau. Ce dernier passant toutes les pénalités que lui offraient les dacquois. Au final, pas moins de 7 pénalités de réussies et un drop-goal en guise de chocolat suchard, histoire de régaler un peu les nouvelles intentions du pack montois. Car il faut souligner que cette 2ème mi-temps aura pris une toute autre tournure, grâce au remplacement de toute la 1ère ligne montoise, cette dernière portant au supplice le voisin dacquois ! Le banc sauve en quelque sorte la maison montoise ! A noter un autre essai montois refusé pour cause d'un écran fait par Fiorini.... Au final, Mont-de-Marsan l'emporte 24-13, permettant ainsi de remonter à la 8ème place, à 6 points de la 3ème place ! Prochaine rencontre à domicile face à la très belle équipe d'Aurillac, 6ème actuellement. Vous étiez 85% à pronostiquer une victoire des montois, bonne déduction !..... PS : on les a eus les culs rouges ! La compo des équipes : Stade Montois : Menini, Blanchard, Ormaechea, Dhien, Cedaro, Tastet, Britz, Taulanga, Urruty, Vignau-tuquet, Cabannes, Genthieu, Ternisien, Matanavou, Durquet U.S Dax : Synaeghel, Pedrosa, Smith, Andre, Tewhata, Lièvremont, Beal, August, Diaz, Lagardere, Nanuku, Turinui, Bolavucu, Narukutabua, Bourret.

dimanche 28 novembre 2010

Bordeaux-Bègles - Stade Montois : résumé en images

Cliquez sur le titre pour voir le résumé en images du match Bordeaux-Bègles / Stade Montois, diffusé sur France3 Aquitaine. Photo : sudouest.fr

12ème journée : Union Bordeaux-Bègles 20 - 13 Stade Montois

Dominateurs, mais pas vainqueurs...

Les montois qui se sont rendus en Gironde pour affronter l'Union Bordeaux-Bègles, ont ramené un point de bonus très amer de cette rencontre. En effet, le Stade Montois aurait pu espérer beaucoup mieux de ce déplacement tant les montois ont été dominateurs, notamment en seconde période. Dès les premières minutes, les jaune et noir, pourtant bien rentrés dans la partie, manquent de peu un essai. Les locaux se tirent de ce mauvais pas grâce à une pénalité sifflée contre les montois pour un non-respect des ordres de rentrée en mêlée. Pour leur première incursion dans le camp montois, les bordelo-béglais bénéficient d’une pénalité grâce à un ballon gardé au sol par Durquet. Pénalité transformée par Fraser. 8ème min UBBG 3 – 0 SMR. Mont de Marsan, mené au score, essaye alors de réagir, et parvient à mettre à la faute les locaux. Mais AVT loupe la pénalité. Les montois rivalisent avec leur hôte, notamment grâce à une touche et une mêlée efficaces, ainsi que des actions percutantes symbolisées par cette belle percée de Lauga. Mais les efforts des landais ne sont pas récompensés. Réalistes, les girondins, par Fraser, enfoncent le clou en inscrivant une pénalité. 18ème UBBG 6 – 0 SMR. Les deux protagonistes font alors jeu égal. Mais les montois, qui veulent revenir au score mettent les bouchées doubles. Et, grâce à un bon temps de jeu, ils percent enfin la défense unioniste en inscrivant un essai par l’intermédiaire du perce-muraille Taulanga. AVT transforme en coin. 33ème UBBG 6 – 7 SMR A noter que Michaux est rentré peu de temps avant, à la place de Berek, sorti sur blessure. Joie de courte durée, puisque sur le renvoie, Bordeaux-Bègles, s’empare du cuir et inscrit un essai par Davies. Essai non transformé. Mal récurrent des montois qui, sur les renvois, commettent des fautes, qui leur ont déjà coûté cher auparavant… 34ème UBBG 11 – 7 SMR A l’approche de la mi-temps, le Stade Montois joue de malchance, AVT, l’ouvreur artilleur, se blesse, et est remplacé par le jeune Bats. Et, sur la sirène, l’arrière Lopez, inscrit un drop qui met un peu plus à l’abris les girondins. Mi-temps UBBG 14 – 7 SMR. Pour cette seconde mi-temps, Mont de Marsan fait de nombreux changements, avec l’entrée de la première ligne, ainsi que de Cler à la place de Cabannes. Ce même Cler, qui va inscrire les premiers points de ce second acte, grâce à son puissant coup de pied. Pénalité réussie de plus de 50 mètres qui conclue la domination montoise. 49ème UBBG 14 – 10 SMR Cependant, malgré la domination des jaune et noir, les girondins, contre le cours du jeu, arrivent un nouvelle fois à maintenir leur avance et Fraser, avec son habit de bourreau, inscrit de nouveau 3 points pour ses couleurs. 54ème UBBG 17 – 10 SMR Les montois, courageux et dominateurs, malgré le score, offrent un nouveau temps fort. Bénéficiant même d’une pénalité sous les poteaux, ils jouent la pénaltouche au lieu de prendre les points. Et sur la touche, ce qui doit arriver, arrive, le ballon est perdu et les locaux se dégagent miraculeusement. Encore un mal récurrent du Stade Montois qui ne parvient toujours à marquer dans ses temps forts. Mais les jaune et noir ne veulent pas abdiquer et ils obtiennent une pénalité que transforme Bats. Maigre consolation. 60ème UBBG 17 – 13 SMR Il est dit que ce match ne va pas sourire aux montois, qui dès qu’ils se rapprochent au score, se font sanctionner juste après… Ce jeu du chat et de la souris va une nouvelle fois se matérialiser puisque Bordeaux-Bègles reprend le large par le fameux Fraser, en sanctionnant d’une pénalité une faute d’Etcheverry face aux poteaux. 62ème UBBG 20 – 13 SMR Le scénario déjà écrit de ce match va encore pousser le suspens jusqu’à son paroxysme. Les girondins mettent enfin un peu de pression mais ratent une pénalité qui aurait pu enlever, de façon bien cruelle, le bonus défensif des landais. Les landais répondent à ce frisson par une domination sans conteste, et échouent une nouvelle fois à 5 mètres de la ligne. Et à 2 minutes de la fin, c’est l’action qui résume à elle seule ce match. Sur une pénaltouche, enfin captée par les montois, le pack se forme et le ballon sort; en bout de ligne matanavou surgit et tend le bras dans l’en but. Essai refusé par l’arbitre de touche pour un en-avant bien obscur... Bien trop dur pour des jaune et noir qui ont plus que bousculé les locaux sans jamais concrétiser leur nette domination. Enfin, sur la dernière mêlée à 5 mètres en faveur des landais, ces derniers vendangent la dernière action qui aurait pu leur offrir un match nul bien mérité. Sur leur dernière introduction à quelques mètres de leur en-but, les girondins ne tremblent pas et dégagent le cuir en touche, pour se libérer finalement de montois moins réalistes qu’eux… Lors des interviews d’après-match, Stéphane Prosper a dit qu’il était content de la prestation de ses joueurs et l’entraîneur de Bordeaux-Bègles a même indiqué que le Stade Montois était "la plus belle équipe" de cette ProD2… Force est de constater que même si les montois montrent un beau visage, les résultats ne suivent pas… Comme dirait la pub, sans maîtrise, la puissance n'est rien...

Prochaine rencontre pour le Stade Montois le dimanche 05 décembre à 15h30 face au voisin, Dax. Un derby qui sent la poudre et dont l’issue aura nécessairement des conséquences diverses pour les deux clubs… La composition des équipes : Union Bordeaux-Bégles : Davies, Avei, Descamps – Purll, Jaulhac – Ternisien, Clarkin, Chalmers – Adams, Fraser, Vermis, Rey, Gaultier, Jagr, Lopez. Stade Montois : Fiorini, Lauga, Grobler – Berek , Cedaro – Tastet, Taulanga, Britz – Urruty, Vignau-Tuquet, Genthieu, Ternisien, Cabannes, Matanavou, Durquet.

Photo: sudouest.fr

Après-match Bordeaux - Lille

Voici la conférence de presse après la rencontre Bordeaux - Lille.

Vidéo : dailymotion.com

15ème journée : Bordeaux 1 - 1 Lille

Un bon point... Tigana disait avant le match que cette rencontre face au Losc était notre match de Champion's League à nous... Bel hommage à cette équipe de Lille qui est très séduisante depuis le début de saison... Ces propos n'ont jamais pu être démentis tant le niveau de jeu des dogues fut élevé durant cette belle rencontre de football où chaque équipe eut sa mi-temps. La première est sans aucun doute celle des visiteurs : un milieu de terrain très impressionnant avec un certain Rio Mavuba bien connu des Marine et Blanc avec devant lui un Gervinho et Eden Hazard au diapason de sa forme et de sa technique. 8ème minute, Rami reprend de la tête aux 6 mètres un super centre venu de la droite mais Carrasso (une fois de plus) sort le grand jeu sur la ligne malgré une foule de joueurs devant lui... 20 minutes plus tard, encore oubli de marquage de la défense girondine et Béria au second poteau adresse une frappe extérieur petit filet suite à une offrande de Cabaye. Le milieu du LOSC fait un début de match sensationnel, Plasil et Diarra étant éteints et pris dans l'engrenage tactique de Lille. 35ème minute, un contre de Lille avec une longue passe pour Beria, encore, qui devance tout le monde et met sa reprise de la tête sur le poteau après une sortie de Carrasso très approximative .. Cette ultra domination des visiteurs est récompensée 60 secondes plus tard : Cafouillage sur le corner. Suite à une talonnade, Sow arrive devant Diarra et crucifie le portier girondin de près. Ouverture du score logique et méritée. Score de 1 à 0 pour les visiteurs malgré une mini réaction de Tremoulinas et Maazou en fin de première période. Gageons que la pause de 15 minutes et la balade dans le long couloir de Chaban redonne du peps aux girondins. Cette deuxième mi-temps est pourtant mal embarquée pour les locaux. Diarra, gêné par une contracture musculaire, sort dès la 46ème et laisse le milieu de terrain orphelin de son expérience face à de redoutables adversaires. 51ème minute, coup franc de Plasil côté gauche qui dépose merveilleusement sur la tête de... Rami qui met un beau CSC sous la pression de Ciani... duel de costauds entre les deux internationaux français !!! 1 partout. 10 minutes plus tard Gouffran donne une belle passe pour Maazou qui décroche une super frappe sortie par Landreau, très inspiré sur cette action. 81ème minute encore un beau mouvement avec enfin un Wendel retrouvé qui depuis son côté gauche centre fort pour Gouffran qui effleure la balle et trompe Landreau... but justement refusé car position de hors-jeu de l'ancien caennais... dommage !!! Dernière action dans les arrêts de jeu avec une belle tête lilloise de Tulio De Melo juste au dessus de la barre de Carrasso. On en reste là. Un match nul somme toute équitable face à une équipe de Losc qui sera probablement européenne en fin de saison. Des girondins enfin capables de solidité et de velléités offensives; ça reste encourageant pour la suite du championnat mais à confirmer dimanche prochain chez nos amis stéphanois! Allez les Marine et Blanc !!! Compo des équipes : Girondins de Bordeaux : Carrasso, Sané, Fernando, Ciani, Tremoulinas, Diarra Cap (Wendel 48ème), Plasil, Maazou (Ben Khalfallah 62ème), Jussie, Gouffran, Modeste. Lille Olympique Sporting Club : Landreau, Béria, Rami (csc 51ème), Chedjou, Emerson, Debuchy, Mavuba Cap, Cabaye (Obraniak 83ème), Sow (But 36ème) (De Melo 82ème), Gervinho, Hazard. Photo : www.francefootball.fr

jeudi 25 novembre 2010

Bordeaux : Planus en rééducation

Les Girondins ont annoncé mercredi que Marc Planus était parti en début de semaine à Capbreton pour suivre une rééducation consécutive à sa blessure à un genou. L'arthroscopie subie le 9 novembre par le défenseur central bordelais avait révélé des lésions nécessitant au moins 6 semaines d'arrêt. Retour programmé en 2ème partie de saison

14ème journée : Arles-Avignon 2 - 4 Bordeaux

Les Girondins, un ton au dessus... Bordeaux n’avait pas le droit à l’erreur à Avignon, et a ramené une victoire difficile. Sur une pelouse très lourde, les Girondins s’installaient dans le camp du promu et accumulaient les centres. Mais la défense provençale repoussait tous les ballons, quand Wendel ne cadrait pas son coup-franc (3e). Le promu, en contre, passait tout près de surprendre la défense bordelaise sur une échappée de Meriem, qui perdait son duel avec Carrasso (17e). Entre les deux, Wendel avait testé les gants de Merville (13e) puis Modeste avait raté le cadre d’un rien (15e), tout comme Maazou (20e). Et c’était au cœur de la domination girondine que Meriem profitait d’une erreur pour marquer son premier but face à son ancien club (1-0, 22e). Bordeaux accentuait sa domination mais Modeste (28e, 29e) et Maazou (30e) confirmaient leurs problèmes actuels d’efficacité. Résultat, le promu passait tout près du break sur un contre de Dja Djedje annihilé par Carrasso (33e). Sur le contre, Laurenti repoussait du coude un tir de Wendel, se voyait expulsé et concédait un penalty que transformait Modeste (1-1, 35e). Dans la foulée, Merville repoussait un tir de Maazou dans les pieds de Gouffran, qui inscrivait dans le but vide son premier but depuis février (1-2, 39e). A la pause, les hommes d’Hadzibegic pouvaient être déçus. Face à dix provençaux, Bordeaux ne forçait pas son talent pour gérer son avance, et hormis sur un essai non cadré de Saivet, entré en jeu à la pause à la place de Maazou (48), les occasions se faisaient rares. En revanche, Fernando devait s’employer pour empêcher Diawara de tromper Carrasso (54e). Quelques minutes plus tard, après une tête non cadrée de sa part (58e), Modeste signait le doublé sur un centre parfait de Trémoulinas (1-3, 59e). Psaume et Bouazza faisaient leur apparition mais c’était Wendel qui se signalait dans la surface, en vain (62e), avant que le Brésilien ne voie son coup-franc dévié frôler le poteau (67e). Arles-Avignon tirait la langue et subissait un festival de frappes bordelaises ratées par Saivet (70e) et Wendel (73e) ou encore un but refusé à Modeste (76e). En fin de match, Modeste, encore servi par Trémoulinas, signait son premier triplé en Ligue 1 (1-4, 88e), mais la joie girondine était de courte durée, suite à la réduction du score signée Bouazza (2-4, 89e). Bordeaux l’emportait cependant, et grâce à cette victoire remonte aux portes de l’Europe, avec autant de points que Marseille, cinquième. Pas sûr cependant que les hommes de Tigana rencontrent souvent des adversaires aussi conciliants. Prochaine rencontre samedi 27 Novembre à 21h00 face à un concurrent direct qui marche fort en ce moment et qui est d'ailleurs leader du championnat, Lille !!! La compo des équipes : Arles-Avignon : Merville - Laurenti, Pavon ( Aït ben idir 79' ), Soro, Germany-Erbate, Fanchone ( Bouazza 61' - but 89' ), Piocelle, Meriem ( but 22' ) - Diawara ( Psaume 60' ), Dja Djédjé. Girondins de Bordeaux : Carrasso-Sané, Ciani, Fernando, Tremoulinas - Plasil, Wendel, Gouffran ( but 39' - Ayité 86' ), Jussiê- Modeste ( but sp 36', 59', 88' ) - Maazou ( Saivet 45' ) Photo : football365.fr et info sport24.com

mardi 23 novembre 2010

Stade Montois - Pau : le résumé en images

video Voici ci-dessus le résumé vidéo du match entre le Stade Montois et la Section Paloise diffusé dans Rencontre à XV sur France2.

lundi 22 novembre 2010

11ème journée : Stade Montois 28 - 0 Pau

Le Stade se déchaine.... Le Stade Montois entame ce nouveau bloc de 5 matchs de la plus belle des manières. Allant jusqu'à chercher le point de bonus offensif face à une faible équipe Paloise méconnaissable. Le pack Jaune et Noir impose sa puissance dès le début de la rencontre. Si bien qu'à la 19ème, l'arbitre envoie se reposer le pilier Palois Agnesi pendant 10minutes pour fautes répétées en mélée. 5 minutes plus tard, les montois allaient profiter d'une mauvaise relance de Hough. Notre capitaine lui arrachant le ballon des bras, Britz s'en apparait et n'avait plus qu'à sprinter derrière l'en but. Les Béarnais n'avaient vraiment pas besoin de ce coup du sort, tellement ils ne semblaient pas dans leur assiette (à noter 2 pénalités ratées par Hough). Eclair de génie 10 minutes plus tard : Julien Cabannes, jeune espoir montois, décide de relancer un ballon impossible en transperçant le rideaux vert et blanc. Il ne restait plus qu'à Senio, Blanchard et Vignau-Tuquet de faire vivre le cuir, jusqu'à l'aile pour qu'enfin, notre ailier "Beep-Beep" termine sa course en terre promise. 15-0 à la mi-temps. La 2ème mi-temps permettait de voir une équipe Paloise monopoliser le ballon mais beaucoup trop brouillonne et commettant trop d'en avant. De plus, la défense Montoise était trop forte, allant même jusqu'à repousser certaines incursions Paloise dans leur 22 mètres. Les Montois allaient se montrer bien plus réalistes comparé à leur adversaire, notamment ce drop à la 42ème minutes de Antoine Vignau-Tuquet qui allait récompenser une des rares attaques montoise. Damien Cler, entré en cours de jeu, profite d'une mauvaise relance Paloise dans les 22mètres pour planter l'essai du bonus, grâce à un joli ballon exploité par Antoine Vignau-Tuquet et Romain Lauga. Le Stade Montois termine ce match sous l'ovation du public qui a passé une très bonne soirée. Un match qui ne sera pas qualifié de référence par l'entraîneur Stéphane Prosper du fait d'un trop grand nombre de déchêts au pied et à la touche. A noter que l'arbitrage a été parfait ce samedi soir, l'homme flauqué du sponsor de "La Poste" rentrant dans les vestiaires sous les applaudissements du public. Chose très rare à Guy Bonifcace !!

vendredi 19 novembre 2010

Stade Montois - Pau : La compo

Face à une équipe de Pau qui vient de subir un revers inquiétant à domicile ( défaite 19-32 contre Carcassonne ), le Stade Montois se doit de ne pas prendre à la légère son adversaire qui voudra se racheter de ce faux pas. Les jaune et noir, essaieront quant à eux de s'imposer une deuxième fois consécutive; chose qu'ils n'ont pas encore réussi à faire cette saison. Victoire impérative pour les montois s'ils veulent se rapprocher du wagon de tête... ALLEZ LES JAUNES !!! Les avants : 1. Alexandre MENINI 2. Cyriel BLANCHARD 3. Sébastien ORMAECHEA 4. Jérôme DHIEN (Capitaine) 5. Leandro CEDARO 6. Julien TASTET 7. Lodie BRITZ 8. Haisini TAULANGA Les arrières : 9. Frédéric URRUTY 10. Antoine VIGNAU TUQUET 11. Julien CABANNES 12. Dimitri SENIO 13. Simon TERNISIEN 14. Timoci MATANAVOU 15. Yohann DURQUET Les remplaçants : 16. Romain LAUGA 17. Julian FIORINI 18. Rudolphe BEREK 19. Yann BRETHOUS 20. Maxime BATS 21. Alban GENTHIEU 22. Damien CLER 23. Pieter GROBLER Photo : stademontoisrugby.fr

mercredi 17 novembre 2010

Avant-match Stade Montois - Pau : Match avancé

Attention, l'horaire du match entre le Stade Montois et Pau est avancé à 17h00, ce samedi 20 Novembre !!! Donc amis supporters, ne vous trompez pas d'heure et venez nombreux pour soutenir les jaune et noir !!!

lundi 15 novembre 2010

dimanche 14 novembre 2010

13ème journée : Bordeaux 2 - 1 Nancy

Bordeaux gagne sans les honneurs... Si les Girondins ont dominé Nancy (2-1), samedi soir à Chaban-Delmas lors de la 13e journée de Ligue 1, ils le doivent à M. Varela. L'arbitre du match a accordé un but inexistant aux Girondins dans le temps additionnel, alors que les deux équipes se dirigeaient vers un nul logique. Un succès qui permet aux hommes de Jean Tigana de remonter à la sixième place. Et enfonce les Nancéiens dans la zone rouge. Hors-jeu ou pas ? Main ou pas ? But ou pas ? Autant de questions qui ont failli irriter Jean Tigana et qui, à l'issue de ce Bordeaux-Nancy, risquent de rendre fou de rage Pablo Correa. Une semaine après avoir été très critique envers l'arbitre de Bordeaux - Valenciennes (1-1), l'entraîneur girondin est sorti de ses gonds et s'est fait exclure au moment où Alo'o Efoulou, couvert par Ciani qui était en dehors des limites du terrain (1-1, 83e), a égalisé pour l'ASNL, ce samedi soir à Chaban-Delmas. Sept minutes plus tard, quand M. Varela a accordé un but inexistant à ses troupes (2-1, 90e), il avait la banane. A sa place, qui ne l'aurait pas eu ? La décision de l'homme en noir, sur ce coup franc de Plasil repris de la main par Wendel avant que le ballon heurte le poteau et ressorte, est si aberrante qu'il vaut mieux en rire. Bordeaux remonte à la 6ème place à 3 points du 1er...Les Girondins devront montrer un tout autre visage, en déplacement à Arles-Avignon dimanche prochain. La composition des équipes : Girondins de Bordeaux : C. Carrasso - Chalmé, Sané (but 22'), Ciani, Trémoulinas - Fernando - Plasil, Ben Khalfallah, Wendel (but 90') - Maazou (Diabaté 66'), Modeste (Jussiê 75') AS Nancy Lorraine : Gregorini - Diakité, Loties (Chahechouhe 60'), Sami, N’Guemo - N'Diaye, Brison - B. Traoré (Alo'o Efoulou 76'- but 83'), Féret, Cuvillier - Hadji. Signé Duke

samedi 13 novembre 2010

Avant-match Bordeaux - Nancy : Victoire impérative

Fortement critiqués par le président Jean-Louis Triaud la semaine dernière, les Girondins ont-ils reçu le message ? Une révolte est en tout cas fortement attendue ce samedi contre Nancy. «J’espère qu’ils seront très vexés et que cela va se répercuter sur le terrain». Interrogé en conférence de presse sur les possibles conséquences du coup de gueule poussé par le président Jean-Louis Triaud dans L’Equipe - «Les joueurs sont passifs, sénateurs, comme si tout allait s'arranger parce qu'on est supposés meilleurs. (...) Je voudrais qu'il y en ait un qui foute une beigne à un coéquipier, comme à Milan, le jour où il dort sur le terrain. Peut-être que ça les réveillerait. Une bonne bagarre entre eux, pour les réveiller, je ne vois plus que ça !» -, Jean Tigana ne s’est pas défilé. Le coach bordelais a même plutôt apprécié cette sortie médiatique pour le moins rude et sévère. Car ses ouailles, doux comme des agneaux, ont réellement besoin d’un électrochoc. Bordeaux l’intermittent Depuis le début de la saison, Bordeaux oscille entre le moyen et le très médiocre. Sans jamais parvenir à véritablement se transcender. Sauf par intermittence ou face aux grosses cylindrées comme Marseille (1-1), Lyon (2-0) ou Paris (2-1). Pire, les Girondins sont trop souvent dans la réaction, plutôt que dans l’action, à l’image du nul arraché à domicile contre Valenciennes samedi dernier (1-1), objet du courroux présidentiel. «Nous avons des difficultés contre les équipes qui affichent le même niveau que nous, constate avec lucidité Tigana. C’est un syndrome qui dure depuis longtemps, même avant mon arrivée. Je le constate et j’essaie de trouver des solutions en durcissant quelques entraînements et en ayant plus de communication avec certains». Jean-Louis Triaud, lui, a choisi la manière forte. Et visiblement, la colère du président girondin n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. «Une situation très inquiétante» selon Gouffran «Il a raison de nous rentrer dedans, estime Gouffran dans Sud-Ouest. On se doit de jouer le haut du tableau. On pourrait d'ailleurs régulièrement se rapprocher du podium. Mais à chaque fois, on gâche les opportunités. Un club comme Bordeaux ne peut pas se contenter de jouer le milieu de tableau». Et surtout de se faire «jongler» comme ce fut le cas samedi dernier : «Ils (les Valenciennois) ont joué à la passe à dix avec nous. Il va falloir montrer qu'on a de la fierté et se défoncer». Agacé par tant d’apathie et de médiocrité, l’attaquant bordelais a même tiré la sonnette d’alarme, en qualifiant la situation de «très inquiétante», malgré une 10e position loin d’être inconfortable et seulement 3 points de retard sur le podium. «On ne fait pas mal à nos adversaires, regrette Gouffran. Avant, toutes les équipes avaient peur de jouer contre nous. Peut-être qu'on doute, qu'on a peur de mal faire et de se faire engueuler». Trop gentils et trop timorés, les Bordelais manquent surtout d’un leader technique depuis le départ de Yoann Gourcuff et d’un patron sur le terrain. Une prise de conscience ? Depuis le carton rouge récolté par Alou Diarra à Auxerre pour avoir bousculé un arbitre, Bordeaux n’avance plus avec 4 matches sans victoire, toutes compétitions confondues ! «C’est difficile de le remplacer, reconnait Tigana. Pour ce faire, j’avais la formule en début de saison avec Fernando Menegazzo. Mais avec les blessures de Marc (Planus) et d’Henrique, cela me laisse beaucoup moins d’opportunités». Contre Nancy ce samedi, Tigana devra pourtant de nouveau composer sans son capitaine. Sauf que cette fois-ci, selon Gouffran, une prise de conscience a émergé au sein du groupe cette semaine. «Je l’espère. Nous pouvons la sentir durant la semaine mais j’aimerais surtout la voir samedi soir. Il ne faut pas se tromper de jour», a lancé Tigana. «Nous devons imposer notre jeu. Chaque équipe vient à Chaban-Delmas pour se relancer ou pour prendre des points. Nos adversaires imposent leur style et il y en a marre, a lâché Anthony Modeste sur le site officiel du club. C’est à nous de nous imposer à domicile. Nous devons imprimer notre rythme, notre style, nos ambitions. On ne peut pas continuer comme cela». Mais comme le reconnait Gouffran, «c'est bien de parler, d'essayer de mettre des mots sur ce qui ne va pas. Mais à un moment, ce n'est pas suffisant». Il faut désormais agir. Pendant qu’il en est encore temps… par Vincent Duchesne, le 13-11-2010 ( sport24.com ).

mercredi 10 novembre 2010

Conférence de Presse après Bordeaux - Valenciennes

video Voici la conférence de presse après Bordeaux- VA.

12ème journée : Bordeaux 1 - 1 Valenciennes

Quel gâchis... encore... C'est encore le même constat, les girondins n'y arrivent pas.... Encore un match nul face à une équipe de Valenciennes ultra-réaliste et qui restait plus qu'à la portée des girondins. Des questions se posent et cette équipe de Bordeaux mérite malheureusement cette place dans le ventre mou du classement de Ligue 1. Avant tout choix surprenant de Tigana avec Saivet titulaire et Wendel sur le banc (ça sentait la remise en cause tant le début de saison du brésilien est hésitant...) Début de match poussif face à une formation moyenne de notre championnat, pas d'action dangereuse si ce n'est un tir de Pujol à la 16ème bien détourné par Carrasso après que l'attaquant de VA se soit amusé de Ciani (encore décevant) et du capitaine Fernando. C'est bizarrement à partir de là que tout allait se déclencher dans cette rencontre partie sur ce faux rythme. 18ème minute, ballon perdu par Saivet au milieu de terrain après une belle faute non sifflée mais les conséquences sont là : récupération de Ducourtioux qui lance Danic côté gauche et qui déborde tout le monde; centre en retrait et but de...... Ducourtioux après une belle course dans une défense passive.... Cette première mi temps allait être bien maitrisée par les visiteurs qui à de nombreuses reprises se montra dangereuse par l'intermédiaire du duo Danic-Pujol.... mais le portier girondin resta vigilent.... Mi-temps 1-0 pour Valenciennes. Mérité. Au retour du long couloir de Chaban, les girondins se montrèrent bien plus incisifs... je pense que Tigana et Pavon n'y sont pas étrangers. Action anodine des girondins côté droit de la surface et main de Gomis plus qu'involontaire mais quand même sifflée par Mr Ledentu. Cette 55ème minute est l'occasion pour Jussiê de recoller au score mais quelle désillusion....Pénalty tiré approximativement mais aussi bien stoppé par Penneteau ! Ce match prend une tournure dramatique tant le manque d'efficacité des girondins est criant ! Tigana sentant son équipe en danger renforça le secteur offensif pour apporter enfin un peu de peps à un Modeste trop seul devant..... Ben Khalfallah, Plasil ou Modeste loupèrent des actions de folie et notamment Maazou qui manqua de très peu le cadre adverse sur une belle tête après un beau centre côté gauche de Tremoulinas. Mais cela allait enfin payer à la 85ème minute avec un très beau mouvement Gouffran-Tremoulinas et un centre pour Maazou au second poteau qui crucifia Penneteau d'un joli tir du droit. 92ème : débordement de Ben Khalfallah et crochet sur Pujol en retard qui tend le pied ... Pénalty pourtant flagrant mais oublié par l'arbitre central mais surtout sur son assistant de la touche qui avait mis les lunettes de Ray Charles sur cette action... Oubli scandaleux !!!! On sentait les girondins plus que capables sur cette fin de match avec des actions de nos latéraux au jeu enfin retrouvé mais il était trop tard et les deux équipes se quittent sur ce score de parité.
Deux mi-temps et deux visages mais une question se pose : pourquoi un seul attaquant face à une telle équipe? Le duo Maazou-Modeste a une belle carte à jouer selon moi et il faut plus de courage des joueurs.
On peut aussi critiquer la gestion tactique de Tigana qui a bien dû avoir des regrets après ce match. Prochain rendez vous à Chaban encore samedi soir face à Nancy, équipe en crise qui vient de prendre 4 perles à la maison contre Monaco. 3 points obligatoires pour les girondins si on veut rattraper (enfin) le bon wagon de ce championnat de L1 ! Allez les Marine et Blanc !!!! Composition des équipes : Girondins de Bordeaux : Carrasso – Chalmé, Fernando (cap.), Ciani, Trémoulinas – Plasil, Ducasse (Wendel 46ème) – Gouffran, Jussiê (Maazou 62ème et But 85ème), Saivet (Ben Khalfallah 56ème) – Modeste. Valenciennes FC : Penneteau – Mater (cap.), Bisevac, Angoua, Bong – Ducourtioux, (But 18ème), Cohade, Gomis, Sanchez, Danic – Pujol. Photo : girondins.com

lundi 8 novembre 2010

Stade Montois - Aix-en-Provence : le résumé en images

video Voici ci-dessus le résumé vidéo du match entre le Stade Montois et le Pays d'Aix diffusé dans Rencontre à XV sur France2.

dimanche 7 novembre 2010

10ème journée : Stade Montois 22 - 6 Aix-en-Provence

Une victoire sans briller... Après deux revers consécutifs, le Stade Montois se devait de s'imposer contre Aix-en-Provence, avant dernier au classement, pour s'éloigner de la zone rouge. Auquel cas, il s'en rapprochait dangereusement. Chose faite, mais sans la manière. Les montois, empruntés et balbutiant une nouvelle fois leur rugby, sont néanmoins sortis vainqueurs d'une rencontre capitale. Les jaune et noir débutent mal cette première mi-temps, en concédant une pénalité, dès la 3ème minute, juste après le coup d'envoi. Lescamel ne tremble pas et passe cette pénalité à 35 mètres des poteaux montois. SMR 0 - 3 PARC. Mais les montois réagissent vite. Sur le renvoi, les aixois se mettent à la faute dans un regroupement. AVT exécute la sentence, et égalise pour les locaux à la 5ème minute. SMR 3 - 3 PARC. On sent que Mont de Marsan joue avec la pression et n'arrive pas à rentrer dans la partie. Malgré cela, les aixois, accrocheurs et très joueurs, se mettent une nouvelle fois à la faute et AVT donne l'avantage pour ses couleurs à la 11ème minute en transformant cette deuxième pénalité. SMR 6 - 3 PARC Les aixois, qui sont venus dans les landes avec de bonnes intentions, ne s'en laissent pas compter. Ils passent un drop des 40 mètres par l'intermédiaire de Lancelle, entaché peut-être d'un en-avant de Besson, leur demi de mêlée, dans le maul amenant l'égalisation aixoise. 16ème minute : SMR 6 - 6 PARC. On assiste ensuite à une rencontre monotone, insipide et sans rythme. Les deux équipes se neutralisent une bonne partie de la mi-temps, alternant les fautes individuelles et techniques. Mais Vignau-Tuquet, en réussite ce soir, donne l'avantage aux montois en passant une troisième pénalité à la 32ème minute. SMR 9 - 6 PARC. Cler a remplacé le jeune Dubié, 2 minutes auparavant pour un choc à la tête dans un regroupement. Récitant leur rugby avec une voix chevrotante, les joueurs montois maintiennent leur maigre avantage à la mi-temps ( 9 -6 ). Quelques sifflets se font entendre des tribunes lorsque les joueurs regagnent les vestiaires. Preuve que la copie, rendue par le Stade Montois, après cette première mi-temps, a été médiocre voire mauvaise... Un vent de déjà vu parcourt les travées du Stade, et le public est plus que dans l'expectative avant d'aborder la seconde période... Justement la seconde mi-temps commence par des intentions de jeu côté montois. Eux qui en première mi-temps ont été bousculés par les visiteurs entrent sur le terrain avec un peu plus de gnac. Il faudra attendre 10 minutes pour souffler un peu au niveau du score. Vignau-Tuquet, encore lui, enquille sa 4ème pénalité. 50ème SMR 12 - 6 PARC. Aix va vouloir alors réagir. Et sur une attaque dans les 45 mètres du camp montois, les aixois ouvrent grand champ. Vignau-Tuquet surgit entre le demi d'ouverture et le premier centre et intercepte le ballon dans la transmission. Il slalome dans la défense d'Aix, se retourne pour trouver du soutien et croise avec Matanavou. Ce dernier, grâce à sa vitesse et sa course chaloupée, trompe les deux derniers défenseurs aixois et file à l'essai en plongeant dans l'en but. Matanavou libère enfin son équipe et les supporters qui avaient encore une boule au ventre. AVT transforme l'essai. 57 ème SMR 19 - 6 PARC. La différence est faite semble-t-il. Les visiteurs, vexés, ne trouvant pas de solution et contrés dans leur jeu, ne maîtrisent plus leurs nerfs et sortent la boîte à giffles. A la 70ème minute, l'aixois Santoni, sort 10 minutes pour une énième faute au sol. Les montois acculent alors les visiteurs dans leur camp. Mais une nouvelle fois par un manque évident d'efficacité dans la zone de vérité, ils se font reffouler par les aixois. Les touches à 5 mètres non maitrisées et un pack pas assez dominateur sont les causes de cet échec. Malgré cela, les montois vont concrétiser leur domination stérile par une pénalité de Vignau-Tuquet qui scelle définitivement le score. 76ème SMR 22 - 6 PARC. Enfin, deux minutes après ( 78ème ) suite à une bagarre dans le camp montois, Lauga ( rentré à la place de Grobbler ) et Bisciglia, prennent un carton jaune anecdotique pour la fin de la rencontre. A noter que tous les autres remplaçants montois sont rentrés au cours de la seconde mi-temps. Bonne rentrée de Michaux, peu utilisé depuis le début de saison... Au coup de sifflet final, les joueurs ont levé les bras en l'air, ca qui ressemblait plus à un ouf de soulagement. Les supporters, eux, ne retiendront que la victoire. Notons également que Aix est une belle équipe et que son classement actuel ne représente pas son statut. En tout cas, il est certain qu'en continuant à jouer de la sorte, le Stade Montois ne pourra pas prétendre à mieux que le milieu du classement. Les 15 jours de coupure, feront, nous l'espérons, du bien dans les têtes et dans les jambes. Car nous attendons toujours une équipe du Stade Montois qui se donne les moyens de ses ambitions... Nota : Après 10 journées, vous êtes 90% à ne pas être satisfaits du début de saison des montois. On n'en pense pas moins... Les résultats sont plus que décevants après 10 matches... Photo : sudouest.fr

vendredi 5 novembre 2010

Stade Montois - Aix-en-Provence : La compo

Le Stade Montois qui affronte demain, à 18h30, Aix-en-Provence à domicile, devra donner un autre visage que celui vu contre Tarbes et devra effacer sa mauvaise passe par une victoire ( 1 victoire sur les 6 dernières rencontres ). Aix-en-Provence, qui possède dans son effectif des joueurs aguerris comme De Beer, Montanella, ou Maka voudront sortir de la zone rouge et par la même, enfoncer un peu plus les montois dans la déprime. Aux jaune et noir de se faire respecter sur leur terrain... ALLEZ LES JAUNES !!!

Les avants : 1. Alexandre MENINI 2. Pieter GROBLER 3. Sébastien ORMAECHEA 4. Jérôme DHIEN (Capitaine) 5. Leandro CEDARO 6. Julien TASTET 7. Joshua JACKSON 8. Haisini TAULANGA Les arrières : 9. Frédéric URRUTY 10. Antoine VIGNAU TUQUET 11. Jean-Baptiste DUBIE 12. Dimitri SENIO 13. Simon TERNISIEN 14. Timoci MATANAVOU 15. Yohann DURQUET Les remplaçants : 16. Romain LAUGA 17. Nicolas ETCHEVERRY 18. Simon MICHAUX 19. Yann BRETHOUS 20. Maxime BATS 21. Alban GENTHIEU 22. Damien CLER 23. Julian FIORINI

Girondins de Bordeaux : Diarra suspendu 6 matchs

Alou Diarra, qui avait bousculé un arbitre pour le match Auxerre-Bordeaux, a été suspendu six matches par la Commission de discipline de la LFP.
Il a déjà purgé la moitié de sa sanction en ne jouant pas depuis 3 matchs. Son retour est prévu face à Lille, le 27 Novembre à Bordeaux. Une suspension juste selon nous, qui ne pénalisera pas de façon arbitraire le joueur et le club.

mardi 2 novembre 2010

11ème journée : AS Monaco 2 - 2 Girondins de Bordeaux

Dommage ... Pour ce match en retard (du fait des pluies diluviennes du week-end dernier sur la côte d'Azur), les girondins prennent un point dans l'antre de Louis II à Monaco. Un match nul qui peut nous laisser des regrets car (une fois de plus) les marine et blanc se sont oubliés sur quelques minutes... durant lesquelles les monégasques marquèrent deux buts en un quart d'heure. Néanmoins, tirons un coup de chapeau aux acteurs de ce match qui ont su se motiver devant une assistance digne d'un match de CFA2 sans oublier les quelques girondins qui ont fait ce très long déplacement. En 1ère mi temps, les bordelais commencent le match (une fois n'est pas coutume) de façon engagée et très concentrée... des belles passes et enchainements qui nous laissent penser que le potentiel est bien là malgré tout. Sur un mouvement côté gauche Tremoulinas adresse un centre dégagé par Ruffier (sous la pression de Wendel) sur son défenseur Traoré... pour un beau csc qui arrange bien les affaires girondines. 45 minutes assez maitrisées par les bordelais malgré une action vendangée par Park à la 16ème minute suite à un oubli de l'axe central girondin. En 2ème mi-temps, les girondins perdent le film du match alors qu'on ne sentait pas vraiment d'emprise des locaux. Sur un centre de Coutadeur venu de la gauche, Mbokani place sa tête sur la barre, Park reprend à bout portant pour l'égalisation à 1 partout. 64ème minute, coup franc anodin de Coutadeur côté gauche et but !!! Incroyable action, personne ne touche la balle qui meurt dans les filets de Carrasso.... quelle désillusion !!! Mais cette 2ème mi-temps est celle des cadeaux car Ruffier manque sa sortie sur un corner de la gauche pour une belle reprise de Jussiê qui remet les pendules à l'heure : 2 partout. La fin de match est très enlevée avec l'expulsion de Coutadeur suite à 2 cartons jaunes, des occasions de breaker des deux côtés avec encore un sauvetage miraculeux de Carrasso devant Mbokani au bout des arrêts de jeu. Bordeaux un peu rassuré dans le jeu et les intentions et un coaching intéressant de Tigana (Jussiê et Maazou). Il en faudra quand même un peu plus pour la suite dans ce championnat très serré : 5 points d'écart entre la 3ème et la 17 ème place. Prochaine échéance samedi soir à Chaban contre Valenciennes et interdiction de refaire le même match que contre Brest... victoire impérative pour rester dans le bon wagon !!! Allez les girondins !!!! Composition des équipes : Monaco : Ruffier (Cap), Traore (csc 10ème Puygrenier 46ème), Hanson, Mongugu, Bonnart, Gosso (Nikolou 78ème), Mendy, Coutadeur (But 65ème puis expulsé 78ème), Park Chu Young (But 49ème), Mbokani, Aubameyang (Malonga 45ème). Bordeaux : Carrasso, Tremoulinas, Sané, Fernando (Cap), Chalmé, Ducasse, Ben Khalfallah, Wendel (Saivet 58ème), Plasil, Gouffran (Jussie 69ème et But 73ème), Modeste (Maazou 58ème). Photo : asm-fc.com