Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune


lundi 16 juin 2014

Stade Montois : Abonnements



Demain s'ouvre la campagne d'abonnements pour le Stade Montois Rugby pour la saison 2014/2015.

mercredi 21 mai 2014

Après-match : Monaco - Bordeaux

video

Dernière conférence de presse après la rencontre entre Monaco et Bordeaux.
Gillot confirme son départ du banc de Bordeaux.

Source : l'Equipe.fr

Monaco - Bordeaux : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Monaco et Bordeaux.

Source : l'Equipe.fr

dimanche 18 mai 2014

38ème Journée : Monaco 1 - 1 Girondins de Bordeaux

Lucas Ocampos a marqué le but égalisateur pour Monaco
Pour le dernier match de la saison, Bordeaux a accroché Monaco sur sa pelouse........

Pour ce dernier match de la saison, les Bordelais ont tenu le choc face au dauphin de cette saison de Ligue1.
Et même mieux, puisque Bordeaux a ouvert le score par une jolie tête de Houarau (15') en première période.
Malgré une équipe remaniée en faisant jouer quelques jeunes du centre de formation, Bordeaux joue bien et domine même les monégasques.
Hélas, en seconde période, Bordeaux a été rejoint au score sur un corner repris de la tête par Ocampos (69') qui venait de rentrer.
S'en est suivi, un jeu enlevé entre les deux équipes et des occasions de chaque côté mais le score n'a plus évolué jusqu'à la fin de la rencontre.
Bordeaux a donc fini sur une très honorable 7ème place pour cette saison 2013-2014.
Au vu du niveau de l'équipe, les Girondins ne pouvaient espérer mieux.
En perdant ses meilleurs éléments depuis maintenant deux ans, Bordeaux ne peut plus prétendre à une place d'Européens sauf exploit en coupe comme ce fut le cas la saison dernière.
Espérons que la saison prochaine, le futur entraîneur saura faire venir des joueurs d'expérience et de talent qui puissent élever le niveau de l'équipe.....
Notre regard se tourne vers un certain Z.Z, tel le Zorro qui pourrait sauver la maison Girondine !!!!!!

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voilà un match qui sentait bon les vacances. Pour la der de Claudio Ranieri et celle de Francis Gillot, Monaco et Bordeaux n'ont pas spécialement animé le multiplex de la dernière journée de Ligue 1. Et c'est avec leur 14e match nul que les Girondins bouclent leur saison (1-1).

C'est celui qu'on avait un peu oublié, Guillaume Hoarau, qui a marqué le but des visiteurs au stade Louis II. Sa pige de six mois à Bordeaux, aussi décevante soit-elle, s'achève donc sur une note positive.

Après un petit quart d'heure de jeu, l'ancien Parisien a placé une tête plongeante imparable pour reprendre un centre du jeune Younès Kaabouni, l'un de ces joueurs qui devraient s'installer durablement dans le groupe girondin la saison prochaine.
Que retenir d'autre ? Une puissante frappe en demi-volée d'Abdou Traoré, hélas non cadrée (22e) et l'entrée en jeu très intéressante de Thomas Touré en milieu de deuxième mi-temps. Auteur de deux actions de classe obligeant le gardien monégasque à intervenir, le jeune attaquant devrait lui aussi multiplier les apparitions la saison prochaine. Surtout s'il garde le culot dont il a fait preuve ce samedi soir.

Côté monégasque, Berbatov a trouvé le poteau et le pied de Carrasso, mais jamais le chemin des filets. C'est finalement Ocampos qui a repris de la tête un corner pour égaliser à la 68e minute.
Les Girondins terminent donc à la 7e place, pour la troisième fois en quatre ans. On appelle cela la régularité. Surtout que, pour la 9e saison d'affilée, les Girondins terminent dans les sept premiers. Seul Lyon peut en dire autant.

Article : sudouest.fr

jeudi 15 mai 2014

Stade Montois - Dax : Le résumé en images



Résumé en images de la rencontre entre le Stade Montois et Dax.

Source : dailymotion.com

lundi 12 mai 2014

30ème Journée : Stade Montois 40 - 0 Dax

 Vunisa exulte, 2 essais pour le Fidjien (photo Sud-Ouest.fr)

UN FINAL EN APOTHEOSE

 Hier, le Stade Montois s'est réconcilié pour ainsi dire avec son public, ses supporters. En l'emportant 40 - 0 face à son meilleur ennemi Dacquois, les Jaune et Noir terminent en apothéose cette fin de saison 2013/2014 et au niveau du classement, arrivent à accrocher la 7ème place du classement de cette ProD2, ultime objectif (atteint).

Il faisait beau, il y avait du monde dans les travées du Stade Guy Boniface, du jaune, du rouge, des sourires, quelques larmes, de la musique, de l'engagement, quelques claques. Tous les ingrédients qui résument à eux seul la beauté de ce sport.

Le Stade Montois a dominé de la tête et des épaules cette rencontre, face à une très pâle équipe Dacquoise, apparemment très fatiguée et sans créativiré ballon en main. Les Montois ont terminé la 1ère mi-temps avec un beau 25-0 et pas moins de 3 essais (Tastet, Vunisa, Mirande) et le vent contre !
Au retour, tout le monde pensait que Dax allait réagir et que Richard Dourthe aurait motivé ses joueurs ! AUNCUNE REACTION de leur part. Les supporters Montois ont assisté à une démonstration de la part de leurs protégés Jaune et Noir, avec 3 essais de plus en 2nde mi-temps (Mailau, Vunisa et Pic). Incroyable, le KOP a même demandé à ce que l'ultime transformation de Claverie ne passe pas afin que le score soit de 40-0. Voeu réalisé.

Au final, les joueurs Montois ont offert à leurs supporters une très belle victoire et se sont réconciliés avec eux en leur offrant une victoire nette et sans bavure. La 1ère moitié de saison est en quelque sorte effacée. Reste une légère pointe de regret saupoudrée d'un brin de fierté.

Bonnes vacances Messieurs !! Bon vent aux joueurs partants et merci à eux !! Une page se tourne, une autre va s'ouvrir avec l'arrivée de Mr Auradou.

dimanche 11 mai 2014

Après-Match : Bordeaux - Marseille



Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Marseille.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Marseille : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Marseille.

Source : l’Équipe.fr

37ème Journée : Girondins de Bordeaux 1 - 1 Marseille

Football : Bordeaux préserve son invincibilité face à l'OM

Un match nul qui contente Bordeaux et Marseille.............. 

Bordeaux reste invaincu dans son entre face à Marseille.
Malgré une première mi-temps manquée et un but inscrit de la tête par Cheyrou en première mi-temps.
La seconde mi-temps a vu les Girondins se remettre à garder le ballon et à essayer de trouver des solutions.
Avec une équipe offensive et malgré l'absence de Jussiê, notamment, le jeune Rolan s'est montré très remuant en attaque.
Pour preuve ce travail sur l'aile et ce centre parfait au premier poteau pour Diabaté qui crucifie Mandanda d'un coup de tête rageur.
Les Girondins égalisent enfin et le stade exulte de joie !!!!!!
Rien ne sera marqué après, Marseille se contentant de marquer ce point important pour l'Europe et Bordeaux lui, se contentant de garder son invincibilité à domicile face à Marseille depuis 37 ans......

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'essentiel est sauf. Voilà le seul constat à tirer, à l'issue de ce Bordeaux-Marseille intense mais peu spectaculaire (1-1) et que les Girondins ont eu la bonne idée de ne pas perdre. A défaut de rêver d'Europe, ils devaient au moins achever la saison sans perdre face à l'OM à domicile. Les Ultramarines avaient tâché de les rappeler à leur devoir jeudi matin : les 37 ans d'invincibilité ne devaient pas s'achever samedi soir, d'autant que les Marseillais voulaient absolument gagner pour mettre fin à cette série noire et du même coup continuer à viser la cinquième place. En partageant les points, Bordeaux a rempli sa mission.

D'ailleurs, après leur égalisation à la 66e, les Girondins ont levé le pied, eux qui étaient repartis tambours battants en seconde période. Volontaires, agressifs dans les duels, précis dans leurs constructions, ils ont étouffé l'OM et ont trouvé la faille, sur un débordement de Rolan dont le centre a trouvé Diabaté au premier poteau, dans les airs. Le géant malien avait pourtant averti l'arrière-garde marseillaise juste avant et avait vu sa frappe contrée in-extremis par Nkoulou (57e).

Ces vingt belles minutes bordelaises étaient sans doute le fruit d'une réaction d'orgueil, après une première période contrastée, où ils avaient d'abord tenu le ballon avant de céder sur un centre de Djadjedje repris de la tête par Cheyrou aux six mètres (31e), peu après une intervention de Carrasso devant Thauvin (29e). Suite à cette ouverture du score et jusqu'à la pause, ils n'ont rien réussi, ni leurs relances, ni leurs centres, ni leurs frappes. A l'inverse, l'OM revivait, remportait à peu près tous les duels, et profitait de ce manque criant d'inspiration.

Une fois le score ramené à 1-1, Bordeaux aurait pu aller chercher la victoire. Mais ses attaquants ont trop eu tendance à tomber facilement dans la surface, et Mariano a vu sa frappe du gauche repoussée par Mandanda (87e). Le Brésilien répondait ainsi à Thauvin, qui avait été mis en échec par Carrasso (69e). A l'image de leur latéral droit, les Bordelais n'ont jamais démérité dans l'engagement ou le combat, et cela a trop rarement été le cas cette saison pour ne pas être souligné cette fois-ci.

Evidemment, l'OM, qui courrait après un succès tant désiré, a tout donné dans les derniers instants. L'atmosphère, déjà tendue, devenait irrespirable, surtout sur un ultime coup-franc concédé par Henrique au bout des arrêts de jeu. Mais l'arrière-garde bordelaise a repoussé le ballon, évitant au défenseur brésilien de finir sur une mauvaise note. Sur le coup de sifflet de l'arbitre, tout Chaban-Delmas s'est levé pour applaudir, le virage Sud a chanté et les sourires se sont dessinés sur les visages girondins. Preuve que l'essentiel était acquis.

Article : sudouest.fr

samedi 10 mai 2014

Stade Montois - Dax : La compo

                                                 VS                                                        


Pour ce dernier match de la saison, il s'agit d'un match de gala pour les Landes.
Le Stade Montois reçoit Dax pour l'honneur, puisque les deux équipes ne jouent plus rien en cette fin de championnat.
Les Montois tenteront de gagner devant leur public après un match retour qu'ils ont perdu sans démériter.
Espérons beaucoup de supporters, du beau temps et du jeu pour cette rencontre qui en rappellera d'autres la saison prochaine.

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!

La compo :

Les avants :
1. Tevita MAILAU
2. Yohan CAUDULLO
3. Sébastien ORMAECHEA
4. Vickus LIEBENBERG
5. Berend BOTHA
6. Julien TASTET
7. Yann BRETHOUS
8. Haisini TAULANGA

Les arrières :
9. Augustin ORMAECHEA
10. Pierre-Alexandre DUT
11. Sionasa VUNISA
12. Sylvain MIRANDE
13. Baptiste CHEDDAL-BORNU
14. Romain CABANNES
15. Ximun LUCU

Les remplaçants :
16. Julian FIORINI
17. Régis RAMEAU
18. Wame LEWARAVU
19. Genesis MAMEA
20. Arnaud PIC
21. Jean-Baptiste CLAVERIE
22. Lese LEOTA
23. Mathieu GIUDICELLI

Source : sudouest.fr

vendredi 9 mai 2014

Après-match : Valenciennes - Bordeaux



Conférence de presse après la rencontre entre Valenciennes et Bordeaux.

Source : dailymotion.com

Valenciennes - Bordeaux : Le résumé en images

video

Résumé du match en images entre Valenciennes et Bordeaux.

Source : l'Equipe.fr

dimanche 4 mai 2014

36ème Journée : Valenciennes 0 - 1 Girondins de Bordeaux

 Cédric Carrasso a arrêté son quatrième penalty consécutif
 Carrasso a également participé à la victoire des Girondins dans le Nord......

Bordeaux a mis fin aux espoirs de Valenciennes de se maintenir en Ligue1.
Dominateurs, les Girondins ont loupé nombres d'occasions avant de marquer le but de la victoire à la 74ème minute par Faubert.
Bien que ne jouant plus rien au classement, Bordeaux essaye de se faire plaisir et de s'accrocher à cette honorifique 7ème place.
La défense, malgré l'absence d'Henrique, a bien tenu pour une fois.
Encourageant avant de recevoir Marseille, pour un match qui fait souvent déplacer les foules et qui est très important pour les supporters.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Il aura fallu attendre le 4 mai pour qu'enfin les Girondins de Bordeaux prennent trois points loin du stade Chaban-Delmas. Après plus de quatre mois et pas mal de déceptions, les hommes de Francis Gillot ont donc choisi Valenciennes pour cette grande première en 2014. Par la même occasion, ils ont officiellement envoyé le VAFC en Ligue 2. Le tout avec un seul but marqué, mais aussi quelques jolis mouvements collectifs.

Pour son 150e match en Ligue 1, Lamine Sané certes a mis du temps à trouver la bonne carburation. En retard sur l'action, c'est lui qui, dès la 8e minute, a fauché Mageed Waris par derrière dans la surface de réparation pour offrir le penalty de l'espoir à Valenciennes.

L'ennui pour les Nordistes, c'est que Cédric Carrasso a la baraka cette saison. Depuis que le Niçois Dario Cvitanich a transformé un penalty face à Bordeaux lors de la 12e journée, le portier des Girondins écoeure un à un tous ceux qui se présentent en duel face à lui. Après le Valenciennois Enza Yamissi, le Toulousain Wissam Ben Yedder et le Lillois Salomon Kalou, c'est l'attaquant israélien du VAFC, Maor Melikson qui a vu son penalty stoppé (et même bloqué !) par Carrasso. 4 arrêts sur 5 tirs au but cette saison, aucun gardien ne peut en dire autant en France, n'est-ce pas Didier Deschamps ?

Si le désormais ex-capitaine des Girondins mérite d'aller au Brésil avec les Bleus, ce n'est d'ailleurs pas seulement pour ses parades sur penalties. Par exemple, son arrêt digne d'un gardien de handball sur une tête à bout portant de Mageed Waris était stupéfiant (41e).

Grâce à Superman, Bordeaux pouvait se montrer serein sur ses arrières. Restait encore à trouver la faille offensivement. Le moins qu'on puisse dire, c'est que les Girondins ont mis du coeur à l'ouvrage. Mais la reprise de Diego Rolan a échoué sur le poteau droit (17e), la tête victorieuse de Lamine Sané a été invalidée pour hors-jeu (24e) et les tentatives de Grégory Sertic (31e) et Cheick Diabaté (44e) ont trouvé le gardien valenciennois sur leur trajectoire.

Chambrée par son propre public en deuxième mi-temps, les "olé" descendant des tribunes à chaque passe girondine, l'équipe nordiste aurait pu toucher le fond sans l'intervention in extremis de Rudy Mater, revenu à toutes enjambées pour dégager une frappe cadrée de Diabaté (56e). Ce n'était que partie remise. Une superbe passe en profondeur de Grégory Sertic (son 10e "assist" de la saison) trouvait Julien Faubert, dont le plat du pied passait sous les jambes de Novaes (0-1, 74e).

Ce premier but de Faubert cette saison coïncide avec sa titularisation à un poste de milieu droit. Une formule intéressante, qui permet aux Girondins de croire encore en une fin de saison douce. Avec une 7e place confortée et une 6e place toujours possible.

Article : sudouest.fr

samedi 3 mai 2014

Pau - Stade Montois : Le résumé en images



Résumé en images de la rencontre entre Pau et le Stade Montois.

Source : stademontoisrugby.fr


29ème Journée : Pau 25 - 15 Stade Montois

En cinq minutes, juste avant la fin du match, les Montois ont laissé passer tout espoir de faire un gros résultat à Pau.
Les Palois, ont inscrit une pénalité et un essai transformé juste avant le coup de sifflet final.
Dommage pour les Montois qui ont toujours été dans le match, jusqu'à ces cinq minutes qui ont fait basculer la rencontre.
Avec en plus, une équipe remaniée, les Montois ont tenue la dragée haute à un des qualifiés pour les phases finales.
Encourageant pour la saison prochaine.
Mais la saison n'est pas terminée pour les Montois, qui tenteront de donner à leur public une belle victoire lors du derby face à Dax.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pau n’a pas vraiment brillé face aux Montois dans un match qui a pendant très longtemps viré au duel de buteurs. C’est à une minute de la fin que les locaux inscrivent finalement le seul essai de la partie. Cette victoire permet cependant aux Palois, actuellement 4ème derrière La Rochelle et Agen, d’envisager une demi-finale dans leur antre. Le Stade Montois n’avait rien à gagner, ni à perdre dans cette rencontre. Lors de la dernière journée de championnat, Pau se rendra à Colomiers, et Mont-de-Marsan accueillera Dax.

Article : sudouest.fr

vendredi 2 mai 2014

Pau - Stade Montois : La compo

                                                    VS                                                                                                                                      

 Match intéressant pour les Montois qui vont se frotter à Pau, une équipe qui disputera la montée en TOP14.
Le Stade Montois qui montre un tout autre visage depuis plus d'un mois essaiera de faire un résultat à Pau, qui a besoin d'une victoire pour recevoir en demi-finale d'accession.
Les Montois, bien que remaniés pour ce match, veulent ramener un résultat du béarn.
Ce ne sera pas chose aisée face à une équipe plutôt à l'aise à domicile.
Une rencontre qui sent bon aussi une petite revanche par rapport à la finale d'accession en 2012......
Que de beaux souvenirs pour les Montois.......

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!

La compo :

Les avants :
1. Tevita MAILAU
2. Julian FIORINI
3. Régis RAMEAU
4. Vickus LIEBENBERG
5. Berend BOTHA
6. Bogdan LEONTE
7. Vassili BOST (Cap)
8. Genesis MAMEA 

Les arrières :
9. Arnaud PIC
10. Pierre Alexandre DUT
11. Yohann DURQUET
12. Sylvain MIRANDE
13. Jesse LEOTA
14. Jean Baptiste DUBIE
15. Ximun LUCU 

Les remplaçants :
16. Joan CAUDULLO
17. Pierre CORREIA
18. Wame LEWARAVU
19. Julien TASTET
20. Agustin ORMAECHEA
21. Yann BRETHOUS
22. Jean-Baptiste CLAVERIE
23. Adrien OLEON 

Source : stademontoisrugby.fr

mardi 29 avril 2014

Après-match : Lille - Bordeaux



Conférence de presse après la rencontre entre Lille et Bordeaux.

Source : dailymotion.com

Lille - Bordeaux : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Lille et Bordeaux.

Source : dailymotion.com

35ème Journée : Lille 2 - 1 Girondins de Bordeaux

Ligue 1 : les Girondins oublient de jouer et tombent à Lille
Les Lillois ont été supérieurs à Bordeaux dimanche soir.......

Les Lillois, on le savait ont une classe de plus que les Girondins.
Dominés dans tous les secteurs du jeu mais surtout inoffensifs en attaque Bordeaux a essayé de surnager mais n'a pas longtemps fait illusion à Lille.
Faibles défensivement et avec un milieu pas au niveau ( Sertic, Traoré ), Bordeaux s'est fait manger par le dogue Lillois.
Le score ne reflète certes pas la domination Lilloise, et Bordeaux, aura une ou deux occasions franches dont celle du pénalty inscrit par Jussiê qui semble bien seul dans cette équipe fantomatique.
Le visage n'a pas été le mêm qu'à domicile face à Guingamp.
Et même avec une équipe très offensive, les Bordelais n'ont jamais pu trouver les attaquants et être dangereux.
Diabaté, si à l'aise à Chaban-Delams, a été inexistant à Lille.
Ce Bordeaux était en mode Mister Hyde, et contre cela, on ne peut pas faire grand chose sinon de subir une prestation indigente......
Attention à ne pas se mobiliser car la rencontre contre Marseille est quelque chose d'importants pour les supporters.
Ils espèrent que Bordeaux sera encore invaincu sur sa pelouse depuis 37 ans sur sa pelouse face à ces Marseillais......

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une défaite 2-1, c'est ce qu'on appelle un moindre mal. Parce qu'il n'y a vraiment pas eu photo entre le troisième et le septième du championnat. Surtout en première mi-temps. Mangés en milieu de terrain, incapables d'aligner trois passes correctes, contraints de courir après le ballon, les Girondins sont retombés dans leurs travers d'avant leur festival de Guingamp (5-1).

Jamais les attaquants bordelais n'ont bénéficié de la moindre occasion de se mettre en évidence, comme si le changement de tactique de dernière minute du Losc avait suffi à couper leur motivation. Organisée en 4-3-3, l'équipe de René Girard s'est promenée et aurait pu arriver à la pause sur un score plus conséquent. A 1-0 contre eux, effectivement, les Girondins s'en sortaient bien.
Le but lillois ? Un joli centre instantané de Balmont dans le dos de la défense visiteuse, qui était repris de la tête par Kalou, à bout portant (23e). Imparable.

Une frappe puissante de Mendes détournée par Sané et un centre-tir d'Origi ont ensuite permis à Carrasso de briller. Mais c'est surtout le manque d'envie de l'ensemble des joueurs de champ bordelais qui a sauté aux yeux. "On ne fait rien du tout. On balance devant, on se fait chier", a maugréé Francis Gillot à la mi-temps au micro de Canal+.

Au retour des vestiaires, on a pris les mêmes et on a recommencé. Certes, Souaré aurait pu être expulsé pour une grosse faute sur Traoré. Mais la domination du Losc ne s'est pas démentie. Alors Bordeaux s'en est encore remis à son gardien, comme sur ce duel avec Kalou (50e). Puis Carrasso s'en est remis à son poteau droit, sur une nouvelle frappe de l'Ivoirien (62e).

Mais le portier bordelais n'a pu que détourner le missile expédié par Kjaer sur coup franc. Et Mendes, sans doute en position de hors-jeu, n'avait plus qu'à pousser le ballon dans le but vide (2-0, 67e).
Un penalty généreux accordé aux Girondins par M. Turpin et transformé avec maîtrise par Jussiê a vaguement entretenu le suspense (2-1, 71e), en instillant un peu de doute dans les têtes nordistes. Quelques corners bien tirés par Sertic ont entretenu le mince espoir. Le penalty de Kalou arrêté par Carrasso (son troisième stoppé cette saison) aussi. Mais jouer un total de vingt minutes dans une rencontre qui en compte 90, cela fait tout de même un peu court...

Article : sudouest.fr

Stade Montois - Albi : Le résumé en images



Résumé en images du match entre le Stade Montois et Albi.

Source : stademontoisrugby.fr

28ème Journée : Stade Montois 31 - 18 Albi

Julien Tastet et les Montois se sont lâchés
Les Montois ont gâté leur public face à une équipe d'Albi qui n'a pas fermé le jeu...........

Un bonus offensif à Guy Boniface est assez rare pour ne pas mettre en avant cette performance.
Face à une équipe d'Albi joueuse et qui était venue chercher son maintien, les Montois se sont montrés appliqués.
Dominateurs devant, les Landais ont imprimé un rythme soutenu et ont fait plié les Albigeois dès la première mi-temps (14-3).
La seconde mi-temps a été plus enlevé avec des Albigeois inscrivant deux essais et un peu aidé par un arbitrage complaisant.
Cela n'a pas empêché les Montois d'inscrire trois autres essais pour asseoir un peu plus leur succès sans conteste.
Une victoire permettant aux Montois de prendre une septième place plus en phase avec leurs ambitions du début de saison.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« On a une équipe qui dispose de toutes les qualités pour marquer beaucoup d'essais. Il faut simplement que les joueurs se lâchent. »

Cette déclaration de Christophe Laussucq ne date pas de samedi soir, après la belle victoire bonifiée des siens face à Albi (31-18), mais d'il y a cinq mois, quand au cœur d'un début de saison raté, le Stade Montois flirtait avec le ridicule. Et à cette époque, c'était à se demander si l'ancien coach du Stade Français n'avait confondu rêves et réalité.
Mais alors que la fin du championnat pointe le bout de son nez, force est de reconnaître que l'entraîneur en chef des jaune et noir avait raison : Mont-de-Marsan n'a finalement pas grand-chose à envier à des formations comme La Rochelle, Tarbes ou Narbonne sur le plan offensif. Son seul tord aura été de mettre six mois, le temps de perdre la qualification, pour atteindre le rendement qui aurait toujours dû être le sien.

« L'équipe croit en elle »

Entre la première et la 18e journée, les jaune et noir avaient ainsi marqué 21 essais (1,16 en moyenne par match). Depuis début février, c'est 27 (en 10 matchs, soit 2,7 de moyenne) qu'ils en ont inscrits. Une statistique qui les place aujourd'hui au niveau des meilleures formations offensives de la division (loin derrière le LOU, certes). « Il y a des choses que l'on travaille qui commencent à fonctionner, commentait samedi soir Christophe Laussucq. L'équipe croit de plus en plus en elle en attaque. »
« On se rend compte qu'on a un groupe qui a beaucoup de qualités, expliquait, quant à lui, Vickus Liebenberg. J'ai l'impression qu'on manquait de confiance en nous. On a mis beaucoup de temps à mettre les choses en place mais j'espère que maintenant, on va continuer comme ça et qu'on fera une bonne saison l'an prochain. »
La confiance n'est toutefois pas la seule explication de cette augmentation radicale du ratio landais. Dans le désordre des ballons de récupération, ce Stade 2013-2014 a toujours montré des qualités au-dessus de la moyenne. En revanche, les progrès affichés sur les fondamentaux sont à coup sûr l'élément déterminant dans le renouveau de l'attaque. « Samedi soir, tout le monde a été vaillant, analysait Vickus Liebenberg. On a voulu produire du jeu, mais sans oublier les bases. » Une assise solide qui permet à Mont-de-Marsan d'enfin disposer d'un nombre convenable de munitions pour concrétiser en attaque.

Des regrets ?

Du coup, au sein d'une fin d'exercice sans grand intérêt, on se délecte toutefois du prochain rendez-vous des Montois à Pau. L'occasion de voir si la préfecture landaise avait réellement l'étoffe d'un demi-finaliste, ou pas. Et qui sait si les jaune et noir n'auront pas encore un peu plus de regrets samedi prochain.


Article : sudouest.fr

Stade Montois - Albi : La compo

                                                VS                                                                                                                                    
Le Stade Montois pour évoluer au classement devra battre Albi.
Devant leurs publics, les Montois essaieront de continuer à produire du jeu comme ils le font depuis quelques matches.
Ce nouveau visage, qui, hélas est arrivé un peu tard, plait aux supporters car les Landais ont enfin trouvé l'efficacité qui leur faisait défaut cette saison.
Une victoire permettrait aux Montois de tutoyer la sixième place.

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!!!!!!!! 

La compo :

Les avants :
1. Tevita MAILAU
2. Joan CAUDULLO
3. Sébastien ORMAECHEA
4. Mark FLANAGAN
5. Vickus LIEBENBERG
6. Julien TASTET
7. Yann BRETHOUS
8. Haisini TAULANGA

Les arrières :
9. Agustin ORMAECHEA
10. Pierre Alexandre DUT
11. Sionasa VUNISA
12. Sylvain MIRANDE
13. Baptiste CHEDAL BORNU (Cap)
14. Julien CABANNES
15. Ximun LUCU

Les remplaçants :
16. Julian FIORINI
17. Régis RAMEAU
18. Berend BOTHA
19. Vassili BOST
20. Arnaud PIC
21. Jean Baptiste CLAVERIE
22. Yohann DURQUET
23. Mathieu GIUDICELLI

Source : stademontoisrugby.com 

mercredi 23 avril 2014

Après-match : Bordeaux - Guingamp



 Conférence de presse après le match entre Bordeaux et Guingamp.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Guingamp : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Guingamp.

Source : l'Equipe.fr

34ème Journée : Girondins de Bordeaux 5 - 1 Guingamp

Les réactions après Bordeaux-Guingamp : Diabaté "va essayer de mettre plus de triplés"
Le retour de Diabaté a fait du bien aux Girondins......

Souvent décrié, raillé, critiqué, Diabaté a pourtant été l'homme du match face à Guingamp.
Auteur d'un triplé, Diabaté a été le détonateur Bordelais, permettant enfin de décrocher un succès après sept matches sans victoire.
Visiblement fatigués de leur demi-finale de Coupe de France, les Bretons n'ont pas existé pendant cette rencontre.
Bordeaux renoue enfin avec la victoire et coïncide  avec le retour de Diabaté.
En concurrence avec Hoarau, le Malien a marqué des buts mais surtout des points....

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les Ultramarines ont sans doute la satisfaction d'être droits dans leurs bottes et leurs convictions, mais ils doivent aussi regretter de ne pas avoir assisté à ce Bordeaux-Guingamp : leur équipe a inscrit la bagatelle de cinq buts, ce qui ne leur était plus arrivé à domicile depuis le début de la saison 2004/2005 (5-1 déjà, contre Nice) ! Mais ce large succès vaut aussi par son timing, car il vient mettre fin à une série de sept matchs sans victoire, dont une défaite et trois nuls à domicile. Pour un réveil, ce fut donc un sacré réveil.

Dommage, toutefois, qu'il intervienne à un moment de la saison où le calendrier joue contre les Bordelais. Même si le souvenir de la "remontada" de 2011/2012 n'est pas si lointain (ils avaient remporté leurs six derniers matchs et obtenu une sixième place qualificative pour l'Europa League), on a franchement du mal à croire que cet authentique miracle puisse se reproduire, d'autant que Lyon et Saint-Etienne paraissent intrinsèquement supérieurs. Mais ils prennent trois points d'avance sur Reims (battu par Sochaux) et en grattent deux sur Marseille (nul contre Lille).

Cette fin de saison 2013/2014 revêt donc deux enjeux pour Bordeaux : préserver l'invincibilité à domicile contre l'OM, et sortir avec les honneurs. S'il faudra attendre le 10 ou le 11 mai pour voir si la première mission est remplie, ce match face à Guingamp a contribué à la réussite de la seconde.

Car les Girondins, quasiment au complet pour la première fois depuis très longtemps, ont offert un festival offensif dans un stade vidé de son virage Sud mais plutôt bien rempli par ailleurs. S'il est difficile de distinguer un joueur plutôt qu'un autre les soirs de larges victoires, il faut admettre que Cheick Diabaté a marqué la rencontre de son empreinte. Il a inscrit un triplé en 18 minutes !

L'attaquant malien a converti en buts les trois seules occasions de son équipe en première période. Il a d'abord déployé ses grand compas pour pousser du pointu un centre au cordeau de Sertic (1-0, 8e) ; il a ensuite profité d'un service involontaire de Maurice-Belay pour battre Samassa de l'intérieur du droit (2-0, 20e) ; il a enfin repris de l'épaule un corner de Sertic (3-0, 28e). Guingamp, tout jeune qualifié pour la finale de la Coupe de France, était sonné, mais réagissait dans la foulée en réduisant l'écart par Diallo, de la tête (29e, 3-1).

Si Bordeaux avait pris la très fâcheuse habitude de se faire rejoindre au score ces derniers temps, il n'a pas laissé la moindre chance aux Bretons au retour des vestiaires. Juste après la reprise, Jussiê profitait d'une intervention manquée de Cerdan pour tromper Samassa de près (4-1, 48e). Le défenseur guingampais était ensuite sévèrement sanctionné d'une main dans la surface, ce qui permettait à Rolan d'inscrire sur pénalty son deuxième but en championnat (68e, 5-1).

Libérés de la pression qui pesait sur leurs épaules, face à des Guingampais qui savaient le match déjà perdu, les Girondins ont tranquillement déroulé, dans un match qui prenait parfois l'aspect d'un jubilé tant le jeu était débridé et sans réelle intensité. Carrasso, toujours délesté du brassard de capitaine, n'a eu qu'à assurer quelques sorties aériennes en seconde période. Un après-midi comme lui et ses partenaires auraient aimé en passer plus souvent cette saison. Certainement pas leurs ultras.
Publicité

Déjà cinq buts il y a deux ans

Pour retrouver trace d'un match au cours duquel les Girondins avaient marqué cinq buts, il ne faut pas remonter si loin dans le temps. Le 12 février 2012, ils s'étaient imposés 5-4 sur le terrain de Lille à l'issue d'un match complètement fou.
Au cours de l'actuel exercice, cette euphorie offensive s'est déjà emparée d'eux à deux reprises, dans des proportions moindres certes, face à Sochaux (4-0, 9e journée) et Ajaccio (4-1, 15e). Avec 45 buts marqués, Bordeaux est la 6e attaque de Ligue 1.

Article : sudouest.fr

Après-match : Ajaccio - Bordeaux



Conférence de presse après le match entre Ajaccio et Bordeaux.

Source : dailymotion.com

Ajaccio - Bordeaux : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Ajaccio et le Stade Montois.

Source :l'Equipe.fr

33ème Journée : Ajaccio 1 - 1 Girondins de Bordeaux

Football - Ligue 1 : accrochés par Ajaccio, les Girondins sont abonnés aux nuls
Les Bordelais ont encore fait un match nul, cette fois face au dernier du classement......

Septième match sans victoire pour Bordeaux.
Face au dernier du classement, on pouvait attendre autre chose des Girondins, quoique....
Abonnés aux matches nuls, les Bordelais sont encore retombés dans leurs travers, puisqu'après avoir ouvert le score, il se sont faits rejoindre en fin de rencontre.
Après ce matche nul, il n'est plus question, à part un miracle, de parler d'Europe.....
Bordeaux va finir en roue libre avec des joueurs plus ou moins concernés......
Une saison à oublier mais cette 7ème place au classement n'est-elle pas trop belle au final ?
Au vu du niveau affiché et des mauvais résultats, une place dans les 10 premiers du classement est pour le moins, heureuse....

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rien de neuf sous le soleil, fut-il de Corse. Les Girondins de Bordeaux ne savent plus gagner et surtout pas à l'extérieur. Pire encore, ils sont incapables de tenir un résultat.
Publicité
Comme la semaine dernière, lorsque Rennes était revenu au score après avoir effacé un retard de deux buts, l'AC Ajaccio a réussi à égaliser en fin de rencontre (1-1) face à des Bordelais décidément incorrigibles.

Alors certes, la reprise du gauche du capitaine corse Mehdi Mostefa était magnifique. Mais à cinq minutes d'un premier succès hors de leurs bases en 2014, les Girondins ne devaient absolument pas se mettre en danger face à une formation condamnée à la relégation en Ligue 2 en cas de défaite. Or, ils ont reculé, baissé de rythme, déjoué. Comme de coutume.

La première mi-temps avait été équilibrée, avec notamment des occasions tranchantes pour Guillaume Hoarau et Diego Rolan, que le gardien ajaccien Javier Ochoa avait brillamment endiguées. Au début du deuxième acte, c'est Sertic qui avait mis le portier corse à contribution, avant que Jussiê, entré en jeu à la pause, ne trouve enfin le chemin des filets (61e). Au second poteau, libre de tout marquage, le Brésilien s'est placé à point nommé pour reprendre un joli coup-franc de Sertic.  

Septième but pour Jussiê et septième passe décisive pour Sertic, le capitaine surprise, Cédric Carrasso ayant décidé de rendre son brassard "pour donner de la responsabilité aux autres"..
Mais voilà, Bordeaux ne serait pas tout à fait Bordeaux cette saison s'il parvenait à concrétiser sa domination par un succès. Un douzième match nul, qui l'oblige quasiment à faire une croix sur la cinquième place, lui correspondait mieux.

Nicolas Maurice-Belay ne se fait plus aucune illusion. "Je continue à dire que c'est fini pour l'Europe car nous avons trop de problèmes. Nous avons un manque de confiance, nous ne respirons pas la joie dans notre façon de jouer." La saison serait-elle dékà terminée en Gironde ? "Il reste des matches importants, comme Marseille. Il n'y aura pas de fin de saison en roue libre, nous sommes professionnels", a tenté d'expliquer l'ailier bordelais. Sans trop y croire.

Article : sudouest.fr

Tarbes - Stade Montois : Le résumé en images



Résumé en images de la rencontre entre Trabes et le Stade Montois.

Source : stademontoisrugby.fr

27ème Journée : Tarbes 29 - 28 Stade Montois

Stade Montois : money-time fatal
Salawa a inscrit son premier essai en équipe première.....

Les Montois auraient pu l'emporter à Tarbes mais en toute fin de rencontre, une petite erreur les prive d'une victoire méritée malgré tout.
Encore un peu trop indisciplinés, les Montois auraient pu subir une grosse défaite face à Tarbes.
Menés 26 à 13, après un peu plus d'une heure de jeu, on ne pensait pas que les Landais pouvaient revenir.
Mais c'était sans compter deux essais ravageurs et une pénalité pour voir les Montois passer devant les locaux ( 26 - 28 ).
La suite, on la connait, les Jaune et Noir peuvent nourrir des regrets car une victoire à Maurice Trelut n'aurait pas été un hold-up, loin de là.
Il reste encore trois matches pour que le Stade Montois finissent de la plus belle des façons cette saison qui a été très irrégulière et remplie de regrets......

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Après six premiers mois de compétition pour le moins compliqués, la rédemption n'est désormais plus bien loin pour Mont-de-Marsan. Ainsi, samedi soir à Tarbes, les jaune et noir ont prouvé que motivation et enjeux sportifs n'étaient pas forcément toujours aussi intimement liés qu'on pourrait le croire. Et si le TPR s'est imposé au final (29-28), la formation de Pierre-Henry Broncan, toujours en course pour la qualification et qui n'a cette saison connu qu'un seul revers à domicile (Pau), a eu très chaud.
Il s'en est fallu d'une petite minute, le temps pour Mont-de-Marsan de mal négocier une sortie de mêlée et de se faire prendre au sol, pour que la partie soit en effet remportée par le Stade. « Vouloir jouer chez nous plutôt que de taper long était une terrible erreur tactique, regrettait le capitaine Baptiste Chedal-Bornu. Cela nous fait perdre trois points au classement. »

Travail sur les fondamentaux

Une faute aux allures de détail qui coûte très cher à l'arrivée, et qui s'ajoute à la longue liste des points égarés par le Stade dans le money-time cette saison. « C'est dommage de faire une faute à ce moment-là, convenait, lui aussi, Sébastien Ormaechea. Mais on a réalisé le même type d'erreurs en première mi-temps. On en a commis trop. Quelque part, on est un peu retombé dans nos travers au niveau de la discipline. » Et si effectivement, Mont-de-Marsan peut s'en vouloir sur cette dernière action, il aurait également pu se mettre à l'abri plus tôt et s'éviter pareille mésaventure.
Reste qu'avec une discipline moyenne et une conquête branchée sur courant alternatif - constat à relativiser face à l'un des tout meilleurs packs de Pro D2 - le Stade Montois a néanmoins manqué de peu de s'imposer à Maurice-Trélut. S'il y était parvenu en étant à ce point sanctionné par M. Noirot, la performance aurait été énorme. D'où ce cri du cœur, tout jaune et noir, de Yannick Agrech : « Qu'on ne dise pas que rien ne peut naître de ça ! »

En progrès - lents mais constants - depuis début février, notamment dans le secteur offensif, et ce malgré quelques sautes d'humeur sur les fondamentaux, le groupe, toujours en apprentissage, semble toutefois en train de construire sur du solide. « Tout ça nous servira de leçons en vue de la saison prochaine », confirmait Ormaechea, fier de la réaction des siens lorsque ceux-ci sont revenus de 26-13 à 26-28. « On a tous envie de montrer qu'on n'est pas à notre place. Je discutais avec d'anciens joueurs de Tarbes après le match, et tous me demandaient ce qu'on fait à la 9e position… » Un discours qui fait écho à celui d'Agrech : « On veut montrer qu'on n'est pas en vacances. »
Dans trois matches (1), Mont-de-Marsan pourra souffler. Mais dans trois matches seulement.

(1) Dans l'ordre réception d'Albi, déplacement à Pau, puis le derby des Landes à domicile.


Article : sudouest.fr