Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune


vendredi 11 avril 2014

Après-match : Tarbes - Stade Montois

                                                                                                     

 


                                              VS


Le Stade Montois se déplace à Tarbes sans pression de résultat.
Tarbes a encore une chance de se qualifier et essaiera de faire plier les Montois à Maurice Trelut.
Un match où les Landais essaieront de créer la surprise et de montrer qu'ils n'ont rien à envier aux Tarbais.
Match demain, samedi à 18h30.

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!!

La compo

Les avants :
1. Tevita MAILAU
2. Joan CAUDULLO
3. Régis RAMEAU 
4. Mark FLANAGAN
5. Berend BOTHA
6. Julien TASTET
7. Yann BRETHOUS
8. Haisini TAULANGA 

Les arrières :
9. Agustin ORMAECHEA
10. Pierre Alexandre DUT
11. Sionasa VUNISA
12. Baptiste CHEDAL BORNU (Cap)
13. Iese LEOTA
14. Vilikisa SALAWA
15. Yohann DURQUET

Les remplaçants :
16. Julian FIORINI
17. Pierre CORREIA
18. Vickus LIEBENBERG 
19. Genesis MAMEA
20. Arnaud PIC 
21. Sylvain MIRANDE 
22. Jean Baptiste CLAVERIE
23. Sébastien ORMAECHEA  

Source : stademontoisrugby.fr

Après-match : Bordeaux - Rennes



Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Rennes.

Source : dailymotion.com

jeudi 10 avril 2014

Bordeaux - Rennes : Le résumé en images

video

Résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Rennes.

Source : l'Equipe.fr

lundi 7 avril 2014

32ème Journée : Girondins de Bordeaux 2 - 2 Rennes

                                           
Des regrets, encore des regrets

Samedi dernier à Nantes, c'était vraiment nul à ch.... mais hier soir à Chaban contre Rennes, ça ne l'était vraiment pas. Malheureusement pour les Girondins, tout est possible. En concédant leur quatrième résultat… nul consécutif, le sixième sans victoire depuis le 25 février (Lorient, 3-2), ils continuent d'avancer à pas de tortue. Mais gagnent cependant deux places au classement (7e), en profitant des défaites de Reims et Toulouse dans le surplace général pour la cinquième place éventuellement européenne.

Jeudi, le président Triaud s'était invité dans le vestiaire pour demander à ses joueurs « de se lâcher, quitte à prendre des buts ». Cette fois au moins, la consigne a été respectée à la lettre… dans les deux sens.
Alors qu'ils avaient largement ce match en main à l'heure de jeu, grâce à un Diego Rolan épatant, auteur de son premier but sous le maillot bordelais quinze mois après son arrivée d'Uruguay et décisif sur celui de Guillaume Hoarau, ils ont gâché ce petit plaisir retrouvé en quatre minutes chrono. Le temps de laisser Doucouré, alors que l'arbitre assistant empêchait Sertic touché au flanc droit de revenir sur le terrain, et Alessandrini relancer une équipe bretonne à l'agonie.
Deux buts miroir sur les deux seuls tirs cadrés bretons de la soirée, dus selon Francis Gillot à « un manque d'agressivité, de concentration et à une ou deux erreurs de placement. On n'empêche pas de centrer et on ne ferme pas à l'opposé ». « Je ne me l'explique pas. On ne peut pas dire qu'on a reculé ou qu'on a été mis sous pression mais ça suffit pour ne pas gagner », constatait l'entraîneur bordelais « déçu pour (ses) joueurs. Je n'ai rien à leur reprocher C'est vraiment dommage de ne pas avoir pris les trois points alors qu'on avait fait ce qu'il fallait offensivement et dans le jeu ». Cela doit être inscrit dans l'ADN de cette équipe : quand ça fonctionne d'un côté du terrain, ça craque de l'autre.

Bien sûr, c'est encore râlant de ne pas avoir su profiter de l'occasion pour mettre la pression sur Lyon. Mais au moins les Girondins ont-ils été dans le ton d'une 32e journée de Ligue 1 ouverte et offensive. Cela ne suffira sûrement pas pour accrocher l'Europe mais par les temps qui courent, c'est déjà un progrès…dans le jeu.

dimanche 6 avril 2014

Stade Montois - Aurillac : Le résumé en images



Résumé en images de la rencontre entre le Stade Montois et Aurillac.

Source : stademontoisrugby.fr

26ème Journée : Stade Montois 26 - 19 Aurillac

 Pro D2 : les Montois l'emportent mais n’ont pas su se lâcher
 Les Montois ont eu fort à faire pour l'emporter face à Aurillac.....

Après une 1ère mi-temps morne et insipide atteinte sur le score de parité de 9 à 9 avec 3 pénalités
de notre buteur patenté PAD et 3 de l'adversaire, les choses se sont arrangées en seconde période.
Les jaune et noir plus impliqués prirent l'ascendant malgré de sempiternelles mauvaises touches
et un "manque d'agressivité dans les zones de rucks" comme le soulignait Sébastien Ormaechea à
l'issue de cette rencontre.
Ils marquèrent 2 essais par Mirande et Botha qui fit à nouveau une entrée très remarquée par son
omniprésence et son incontestable puissance physique. De beaux mouvements de nos lignes arrières
avec un Vunisa vif et percutant, et un Dubié performant en 15, nous firent mieux digérer cette fin de
partie.
Tout ne fut pas encore parfait mais les progrés sont là malgré encore certains relâchements coupables
comme celui sur l'essai aurillacois à la 70ème minute.
Cette victoire acquise dans la douleur permet cependant aux montois d'occuper provisoirement la
9ème place avant un Colomiers-Agen très attendu. L'objectif au classement est la 7ème place à laquelle songent les montois même si de rudes joutes les attendent à Tarbes dès la semaine prochaine et Pau un peu plus tard.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Humiliés devant les caméras de télévision lors du match aller, qu'ils avaient perdu 42 à 12, les Montois s'étaient promis de prendre leur revanche. Sur ce point, la soirée d'hier est un succès. Mais sur ce point seulement. Car la petite victoire (26-19), malgré deux beaux essais, décrochée face à une formation cantalienne accrocheuse, n'aura réellement contenté personne dans le camp landais. Surtout pas Christophe Laussucq. « On s'est ennuyé, commençait-il, mâchoire serrée. On n'a pas eu un ballon à jouer, c'est frustrant. »

La raison de cette pénurie de munition est simple : une touche très largement contrariée et « un manque d'agressivité dans les zones de rucks », comme l'analysait Sébastien Ormaechea. L'ancien coach du Stade Français, lui, était plus sévère avec son équipe. « Il ne faut pas se cacher, la conquête (l'alignement, NDLR) a été nulle. C'est dommage car on sentait vraiment qu'on pouvait prendre le dessus. Mais ça n'a jamais été possible car on leur a laissé le ballon et qu'on les a regardés jouer tout le match. »

D'autant plus difficile à vivre pour l'entraîneur en chef des jaune et noir que dès que les siens ont eu la possession de l'ovale, ils l'ont plutôt bien exploité.
Dos à dos à la pause (9-9) au terme d'un premier acte terne, où seuls les ouvreurs Pierre-Alexandre Dut et Jack Mc Phee se sont illustrés dans l'exercice des tirs au but, les deux équipes sont revenues sur le pré dans de meilleures dispositions. Notamment les Montois, toujours aussi dominateurs en mêlée, et qui parviennent à inscrire deux essais par Mirande (49e, 16-9) et Botha (60e, 23-12), confirmant ainsi que des repères offensifs existent désormais bel et bien au sein de leur effectif.

Malheureusement pour Guy-Boniface, une percée assassine de Renaud (23-19, 70e) et une touche redevenue hésitante, à l'image de ses limites hivernales, ne leur a jamais permis de se détacher au score. « Malgré tout, c'est gagné », finissait par relativiser Laussucq, conscient qu'il y a quelques mois, le Stade Montois se serait largement satisfait de ce genre de victoire.
Assuré du maintien mais très largement distancé par le Top 6, Mont-de-Marsan s'est fixé comme objectif de terminer son exercice à la septième place. Une ambition qui semblait irréalisable il y a quelques semaines encore, mais qui commence à prendre tournure à la faveur de leurs cinq derniers succès en huit matches. « On veut bien finir la saison pour montrer à tout le monde qu'on n'est pas là où on devrait être, commente Sébastien Ormaechea. Avec l'effectif qu'on a, on vaut mieux que la 12e place. »

Neuvième ce matin, à deux points seulement de Bourgoin (7e), Mont-de-Marsan aura toutefois fort à faire la semaine prochaine à Tarbes s'il veut poursuivre son ascension. « Les Tarbais jouent encore la qualification, c'est dire leur qualité », soufflait Christophe Laussucq. Le Stade Montois va devoir hausser d'un ton.

Article : sudouest.fr

vendredi 4 avril 2014

Stade Montois - Aurillac : La compo

                                              VS                                                  

Match du rachat pour le Stade Montois qui avait subi une lourde défaite au match aller face à Aurillac ( 42 - 12).
Aurillac qui ne court plus pour la qualification se rend à Mont de Marsan sans ambition sinon d'essayer de prendre au moins un point dans les Landes.
Les Stade Montois devra lui se montrer plus discipliné et devra laver l'affront du match aller.
Les supporters Montois veulent également voir un beau match et des essais sur la pelouse de Boniface.
L'objectif pour cette journée sera peut-être de revenir sur l'hôte du jour et de lui ravir pourquoi pas cette 8ème place au classement ?!

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!!!

La compo :

Les avants :
1. Tevita MAILAU
2. Joan CAUDULLO
3. Sébastien ORMAECHEA
4. Mark FLANAGAN
5. Vickus LIEBENBERG
6. Yann BRETHOUS
7. Vassili BOST
8. Haisini TAULANGA 

Les arrières :
9. Arnaud PIC
10. Pierre Alexandre DUT
11. Sionasa VUNISA
12. Sylvain MIRANDE
13. Baptiste CHEDAL BORNU (Cap)
14. Martin JAGR
15. Jean Baptiste DUBIE 

Les remplaçants :
16. Cyriel BLANCHARD
17. Régis RAMEAU
18. Berend BOTHA
19. Julien TASTET
20. Agustin ORMAECHEA
21. Julien CABANNES
22. Jean Baptiste CLAVERIE
23. Julian FIORINI 

Source : stademontoisrugby.fr

Après-match : Bordeaux - Nantes



Conférence de presse après la rencontre entre Nantes et Bordeaux.

Source : dailymotion.com

Nantes - Bordeaux : Le résumé en images

video

Résumé en images du match entre Nantes et Bordeaux.

Source : l'Equipe.fr

31ème Journée : Nantes 0 - 0 Girondins de Bordeaux

Football - Ligue 1 : les Girondins enchaînent les nuls
Les Bordelais font encore un match nul à Nantes......

Bordeaux finit en roue libre et se contente encore d'un match nul à Nantes.
Les Bordelais ont dominé les débats mais se sont une nouvelle fois montrés improductifs......
Un pâle derby de l'Atlantique qui il n'y a pas si longtemps aurait pu passionné les foules.
Mais Nantais et Bordelais ont bien baissé dans la hiérarchie du football Français et doivent désormais se battre pour exister.
Bordeaux n'a plus les armes d'il y a 4 ou 5 ans, et avec un effectif qui a perdu en qualité, il faut hélas accepter ce genre de prestation très moyenne, comme le montre le résultat.
Bien que dominateurs, et se montrant enore dangereux, les Bordelais n'ont pu inscrire le moindre but face à une équipe de Nantes encore moins efficace devant son public.
Bordeaux est condamné à finir cette saison avec des résultats irréguliers pour finir dans le ventre mou.
Rien d'emballant....

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Disons-le tout net : ce Nantes-Bordeaux (0-0) ne laissera aucune trace dans la mémoire collective. Les spectateurs présents au stade de la Beaujoire ne retiendront que l'ambiance qu'ils ont contribué à instaurer. Les 25 000 fans des Canaris ont chanté leur amour pour leurs couleurs, les 1500 Bordelais n'ont pas été en reste, donnant de la voix pendant 90 minutes.

En fait, ni le FCNA ni les Girondins de Bordeaux ne méritaient vraiment l'affection de leurs supporters ce samedi soir. Parce qu'ils n'ont pas montré grand-chose.
Les joueurs nantais ont néanmoins eu le mérite d'essayer. Une frappe cadrée de Bedoya détournée par Carrasso suivie d'une petite faute d'Henrique que l'arbitre Tony Chapron n'a pas jugé bon de transformer en penalty (30e). Juste après le repos, sur un corner frappé coté droit, Carrasso encore lui a montré qu'il était de retour aux affaires en évitant à Orban de marquer contre son camp de la tête, suite à un coup-franc nantais. La parade du portier bordelais, qui a heurté le poteau sur l'action, restera incontestablement le plus beau geste du match.

Dans le final, malgré le regain d'activité bordelaise sous l'impulsion de Saivet, c'est encore Nantes qui a tenté de forcer son destin. Sur un centre d'Audel, Gakpé a fait passer un frisson dans la défense girondine, Henrique venant sauver un Sané en difficulté.

Et sur le front de l'attaque ? Toujours rien à signaler à l'issue de ce douzième point pris par les Girondins en douze matches en 2014. Le troisième match nul consécutif.
Francis Gillot ne s'est pas caché derrière son petit doigt au moment de dresser le bilan de la rencontre : "C'est un match où on s'est fait chier. On n'a pas assez joué alors que c'était la consigne.

Mais peut-être qu'on n'est pas trop capable de le faire. Même avec une heure de plus, on n'aurait pas marqué." Si même le coach le dit...

Article : sudouest.fr

Béziers - Stade Montois : Le résumé en images



Résumé du match entre Béziers et le Stade Montois.

Source : dailymotion.com (Stade Montois Rugby.fr)


25ème Journée : Béziers 25 - 20 Stade Montois

Face à Mont-de-Marsan, les Biterrois (ici Gmir) ont montré qu’ils ont encore progressé.
Le Stade Montois est passé tout près de la victoire à Béziers.........

Les Montois ont inscrits 3 essais à 1 contre Béziers.
On aurait pu croire que cela aurait pu suffire pour battre les Héraultais sur leurs terres.
Hélas, les vieux démons sont revenus hanter les Montois qui ont accumulé trop de fautes pour pouvoir l'emporter.
La discipline était pourtant l'un des points qui avaient été rectifiés lors des dernières rencontres.
A Béziers, ce ne fut pas le cas.
Hélas, il faudra se contenter du point de bonus pour les Montois qui semble bien maigre comme lot de consolation......

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les Montois ont quitté Béziers des regrets pleins les crampons. Battus 25 à 20, les joueurs de Scott Murray et de Christophe Laussucq n'ont jamais réellement su prendre la partie par le bon bout. Surtout en première mi-temps, où ils ont souffert en mêlée et accumulé les fautes, encaissant la bagatelle de 18 points sur pénalité. En seconde période, les jaune et noir ont redressé la barre, notamment devant, ce qui leur a permis d'inscrire un essai de pénalité. Ils sont ainsi revenus à cinq longueurs des Héraultais et ont décroché le bonus défensif. Une maigre consolation, compte tenu qu'ils auraient pu inverser la tendance en attaquant les hostilités avec un peu plus de mordant : « Il y a beaucoup de frustration, regrettait le pilier Mathieu Giudicelli après la rencontre. Nous avons fait trop de fautes en première mi-temps. Ce match, nous l'avons perdu tout seul, par manque de concentration. Nous avons été inefficaces et trop pénalisés. »

« Je n'ai jamais vu cela »

Dans cette partie, les Landais ont, en fait, eu un peu trop tendance à être branchés sur courant alternatif. Dommage. Car chaque fois qu'ils ont enclenché le turbo, ils ont pris le dessus. « Pour gagner à l'extérieur, il faut être constants pendant 80 minutes et être appliqués sur les fondamentaux, analysait Julien Tastet à l'issue du duel. C'est là où nous avons failli en première mi-temps. Quand, par la suite, nous avons moins contesté sur les zones de rucks et que nous nous sommes plus appliqués sur la conquête, nous avons mis notre jeu en place. »
En mêlée fermée, dans le deuxième acte, les Montois ont repris le dessus. De quoi jeter de l'huile sur le feu, les “gros” du pack estimant avoir été lésés dans ce secteur : « Il y a certaines décisions que nous n'avons pas compris, regrette Mathieu Giudicelli. Soit cela fait trois mois que je fais du rugby et il faudra m'expliquer, ou bien cela fait quinze ans que je joue et je n'ai jamais vu cela ! » En touche aussi, Mont-de-Marsan n'a pas été à la fête. Bien organisés dans ce secteur, les Biterrois ont été perturbateurs : « Il y a eu de petites erreurs de lancers, d'annonces, des manques d'attention qui ont fait que nous avons perdu des munitions importantes », reconnaît Julien Tastet.

C'est en se recentrant devant et en dynamisant leur jeu que les Montois ont retrouvé un rugby efficace : « Lorsque nous avons pris un peu plus le jeu à notre compte devant, nous avons resserré la défense de Béziers, relève le troisième ligne. Nous les avons pris dans l'axe et derrière, cela a permis de libérer des espaces. Le problème est que nous ne l'avons pas fait assez souvent en première mi-temps. »
Un constat qui constituera assurément un levier de motivation supplémentaire au moment de recevoir Aurillac, le week-end prochain. « Nous avions pris 40 points là-bas, rappelle Julien Tastet, et j'espère que tout le monde s'en souvient. »


Sources : Midi-Libre et sudouest.fr

Béziers - Stade Montois : La compo

                                                          VS                                                                   

Le Stade Montois se déplace à Béziers avec l'objectif de bien faire.
Depuis quelques matches, les Montois montrent un nouveau visage et pratiquent un rugby plus en phase avec leurs réelles qualités.
Ce match à Béziers n'est pas important comptablement mais il s'inscrit dans la continuité des derniers résultats probants des Jaune et Noir....

ALLEZ LE STADE MONTOIS !!!!!!!!!!! 


La compo :

Les avants :
1. Julian FIORINI
2. Cyriel BLANCHARD
3. Mathieu GIUDICELLI
4. Vickus LIEBENBERG
5. Wame LEWARAVU
6. Julien TASTET (Cap)
7. Yann BRETHOUS
8. Haisini TAULANGA

Les arrières : 
9. Arnaud PIC
10. Pierre Alexandre DUT
11. Vilikisa SALAWA
12. Sylvain MIRANDE
13. Jesse LEOTA
14. Julien CABANNES
15. Jean Baptiste DUBIE

Les remplaçants :
16. Joan CAUDULLO
17. Régis RAMEAU
18. Vassili BOST
19. Genesis MAMEA
20. Jean Baptiste CLAVERIE
21. Nicky PRICE
22. Sionasa VUNISA
23. Sébastien ORMAECHEA

Source : stademontoisrugby.fr

lundi 24 mars 2014

Après-match : Bordeaux - Nice



Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Nice.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Nice : Le résumé en images

video


Résumé en images du match entre Bordeaux et Nice.

Source : l'Equipe.fr

30ème Journée : Girondins de Bordeaux 1 - 1 Nice

Football - Ligue 1 : Les Girondins concèdent le nul face à Nice
Les Girondins ont encore fait un match nul qui ne leur permet pas de décoller au classement.....

De semaine en semaine, il faudrait faire un copier-coller des résumés des matches des Girondins et les remettre à chaque résumé de match. Encore une fois, les Girondins ont dominé mais par manque de réalisme devant le but, ils n'ont pas pu faire mieux qu'un nul à domicile. Face à Nice qui était en perte de vitesse, et mal à l'aise à l'extérieur, c'était pourtant le bon moment pour recoller en tête du classement. Encore une occasion manquée pour Bordeaux qui semble condamné à finir en roue libre par manque de talent......

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cette fois, on ne peut pas dire qu'ils n'ont rien tenté. Rarement les Girondins de Bordeaux se sont créé autant d'occasions que ce samedi soir face à Nice, rarement ils ont à ce point maîtrisé le ballon. Mais la confiance s'est envolée depuis belle lurette, surtout dans les têtes de leurs attaquants. Alors ils ont dû se contenter d'un point (1-1).

Guillaume Hoarau est l'exemple le plus malheureux des errements bordelais. L'ancien joueur du PSG aurait pu marquer au moins trois ou quatre buts. Il est resté muet. Soit par maladresse, comme en première mi-temps alors que Rolan et Maurice-Belay l'ont abreuvé de bons ballons. Soit parce qu'Ospina a réussi des prouesses. Tantôt lymphatique, tantôt maudit, Hoarau n'y arrive décidément pas.

Pire, son manque d'assurance devient contagieux. Comment expliquer que Jussiê ait pu rater à ce point sa reprise sur un bon centre de Maurice-Belay en milieu de première mi-temps ?
Heureusement pour Bordeaux, le Brésilien n'a pas tremblé au moment de transformer le penalty obtenu par Poko, idéalement servi par Mariano qui s'était joué de son défenseur côté droit (1-0, 63e). L'ennui, c'est que dans la foulée, Nice a égalisé. Jug, impeccable pour ses grands débuts en Ligue 1, relâchait le ballon sur une frappe de Maupay. Et c'est Bosetti, en embuscade dans les 6 mètres qui reprenait victorieusement à bout portant (1-1, 65e).

Rageant, évidemment, mais tellement attendu ! Forcément énervés par la tournure des événements, les Girondins finissaient la rencontre dans le dur et toujours plus brouillons. Traoré était même exclu pour un deuxième carton jaune.
Encore une fois, Bordeaux n'a pas profité des contre-performances de ses adversaires directs pour l'Europe, Marseille, Reims et Toulouse. Le genre de soirée où rien ne vous sourit.

Source : sudouest.fr

Stade Montois - Bourg-en-Bresse : Résumé en images



Résumé en images du match entre le Stade Montois et Bourg-en-Bresse.

Source : l'Equipe.fr

24ème Journée : Stade Montois 29 - 6 Bourg-en-Bresse

Rugby Pro D2 : le Stade Montois contre-attaque
Le Stade Montois a rendu une copie intéressante face à une équipe Bressane valeureuse.......

Les Montois, face à une équipe de Bourg en Bresse qui n'a pas fermé le jeu, s'est imposé de façon convaincante face à leur public.
Cinq essais ont été inscrits par les Landais.
Les supporters se plaignaient du manque de réalisme pour marquer des essais décisifs mais depuis deux matches, les Montois en ont inscrits neuf.
Dommage que les Jaune et Noir parviennent à enfin trouver une équipe et les moyens pour exister un peu plus dans ce championnat.
Il est hélas un peu tard et les erreurs commises à domicile face à Colomiers, Béziers, Pau et Agen laissent des traces insurmontables au classement.
Pour préparer sereinement l'avenir, les supporters Landais espèrent surtout un état d'esprit irréprochable jusqu'à la fin de la saison en gagnant les dernières rencontres à domicile......

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mis à part la blessure de Ximun Lucu, de nouveau touché aux ischios, difficile de trouver le moindre point négatif dans la soirée de samedi du Stade Montois. Guy-Boniface, guère habitué aux orgies d'essais cette saison, a ainsi pu goûter - certes, face un promu bressan limité - à une victoire incontestable, acquise avec la manière. « On avait tous envie de faire un bon match, de rester dans la dynamique de Bourgoin (où ils avaient marqué quatre essais, NDLR) », témoigne Jean-Baptiste Dubié. Sauf qu'à la différence du déplacement en Isère, où ils avaient encaissé six réalisations, les jaune et noir ont cette fois-ci été intraitables face à Bourg-en-Bresse au moment de défendre leur ligne. « On voulait se racheter sur ce point », continue le centre.

Cumulant ainsi solidité défensive, présence dans le combat comme en conquête, inspiration offensive et une alternance judicieuse, les Montois ont réalisé un match plein. Assurément une de leurs meilleures productions de la saison, et une preuve supplémentaire que depuis début février, après un automne et une première partie d'hiver moroses, la préfecture landaise est en perpétuel progrès. « On a eu du mal à trouver nos marques cette saison, avoue Vassili Bost. Et des fois encore, en cours de match, on retombe dans nos travers. Monter une équipe, ça prend du temps. On essaie maintenant de relever la tête. »

Clairement, Mont-de-Marsan est en train de récolter les fruits de son travail des six premiers mois. « Je suis heureux car j'ai l'impression qu'enfin, les joueurs ont pris du plaisir et en ont donné. Et ce, malgré des conditions difficiles », se satisfaisait Christophe Laussucq. « C'est dommage que cela n'arrive que maintenant, reconnaissait, quant à lui, Jean-Baptiste Dubié. Mais il fallait que le jeu de Christophe se mette en place et qu'on se réhabitue à la Pro D2. »
Mais comme le signale Christophe Laussucq, le travail réalisé en cette fin d'exercice « n'est pas perdu ». « Cette saison n'est pas encore terminée, mais il est certain qua dans un coin de nos têtes, on souhaite bien finir l'année pour bien commencer la prochaine », concluait ainsi l'entraîneur en chef de Mont-de-Marsan.

Source : sudouest.fr